Il implique ses salariés pour les motiver

Artisans Mag' N°74 - 01/12/2010 - Claire Poisson

Ressources humaines. Installateur de solutions intégrant les énergies renouvelables à Toulouse, Jean-François Vouters, gérant de la société Prosun, fait participer ses salariés à la vie de l'entreprise. Le but? Les rendre plus autonomes.

C'est peut-être en Midi-Pyrénées, où soleil et vent sont particulièrement présents, que le marché des énergies renouvelables est le plus concurrentiel. Afin de se démarquer de ses confrères et de fidéliser son personnel, Jean-François Vouters, dirigeant de Prosun, a instauré une politique de management participatif.

Comme dans toute entreprise, la motivation des équipes passe d'abord par le salaire. «Pour avoir des prestations de qualité, j'ai décidé d'attribuer une prime d'intéressement sur le nombre d'installations. Celle-ci est également indexée sur le nombre de «non-retours». » Une façon de rendre les équipes plus autonomes tout en diminuant les interventions du service après-vente. Si le zéro SAV est souvent impossible, le choix de Jean-François Vouters permet cependant de sensibiliser ses salariés à la question.

Faire participer les salariés

Le management participatif permet à Prosun de limiter le turnover.

Le management participatif permet à Prosun de limiter le turnover.

L'artisan donne également carte blanche à ses équipes pour le suivi des chantiers. Chacun gère son temps comme il l'entend et est responsable de son activité. Et cela fonctionne. «Il est arrivé que certains salariés travaillent jusqu'à 2 heures du matin pour régler des points de détails liés aux évolutions réglementaires (comme la réduction du crédit d'impôt pour les installations photovoltaïques, intervenue en septembre dernier). Pourtant, je ne leur demande rien. Ils sont impliqués dans la réussite de l'entreprise et prennent leur missions à coeur. » Cependant, ce type de management reste difficile à pratiquer dans le secteur du bâtiment, où il est rare de trouver le temps d'échanger. « C'est pourquoi nous mettons en place des procédures internes pour identifier les problèmes, les voies d'amélioration ou encore les besoins en formation.» Le dirigeant toulousain reste ouvert à toute remarque constructive. Mais il attend de ses équipes qu'elles ne critiquent pas une décision sans lui proposer une autre solution.

Le management participatif réussit à Prosun. Le turnover de l'entreprise reste peu élevé. Seul bémol, la prévention, où les équipes sont moins attentives. «Je suis parfois surpris de leur manque de maturité sur le sujet alors qu'ils sont à la pointe sur d'autres aspects. Ils prennent des risques dans leur travail et ont toujours une excuse pour ne pas porter leurs équipements de protection individuelle: pas le temps, pas à l'aise pour travailler...» Jean-François Vouters doit donc rester ferme, quitte à «rabâcher» les procédures de prévention des risques professionnels et à visiter les chantiers de façon inopinée. « Au bout de trois avertissements sécurité, le salarié quitte l'entreprise. » Une façon de maintenir la vigilance.

Repères

- Raison sociale
Prosun SARL
- Activité
Installateur de solutions en énergies renouvelables
- Ville
Toulouse (HauteGaronne)
- Année de création
2007
- Dirigeant
Jean-François Vouters, 43 ans
- Effectif
- Effectif14 personnes
- CA 2009
1 600 000 Euros

Recrutez des Agents commerciaux et VRP Plus de 8000 commerciaux indépendants sont à la recherche de nouveaux produits et services à distribuer.

Sondage

La CGPME, le Medef et l'UPA organisent une série de manifestations le 1er décembre 2014, comptez-vous y participer ?

Voter

Formations

Consulter toutes les formations