Mon compte Devenir membre Newsletters

Besoin de capitaux? Quelques nouveaux fonds...

Publié le par

Lever des fonds est souvent un passage obligé pour les entrepreneurs qui démarrent ou veulent accélérer leur développement. A quelle porte frapper? Voici quelques pistes via une sélection de fonds nouvellement créés ou reconduits.

FCPM, pour des PME

A l'origine du Fonds commun participatif maçonnique (FCPM) trois entrepreneurs décidés à démontrer que le monde de l'entreprise peut véhiculer des valeurs «d'humanisme, de tolérance mutuelle et de liberté absolue de conscience». Ce fonds permet à des particuliers d'investir auprès d'entrepreneurs ayant besoin de 25 000 à 300 000 euros. Les sociétés doivent respecter une certaine éthique: commercialiser des produits ayant un réel apport à la société, observer certaines obligations (respect des délais de paiement...), travailler avec des sous-traitants ayant adopté les mêmes valeurs, être écoresponsable, mener une politique de diversité...

Rens.: www.fcpm.fr

FIMIEEC, pour l'industrie électrique et de communication

Le fonds d'investissement pour la modernisation de l'industrie électrique, électronique et de communication (FIMIEEC) a été lancé le 4 octobre 2011. Il vise à aider les PME du secteur à se développer via des investissements en fonds propres, de 300 000 euros à plusieurs millions d'euros. Il s'agit d'un fonds patient, capable de prendre en compte l'horizon industriel des projets et de poser comme critères la création de richesses et d'emplois sur le territoire national. Initialement doté de 35 millions d'euros, le FIMIEEC est issu d'un mode de collaboration innovant entre les organisations professionnelles, des banques mutualistes au travers de leurs caisses régionales et le groupe Caisse des Dépôts. Il est géré par la société InnovaFonds.

Rens.: www.innovafonds.com

@ © SCANRAIL - FOTOLIA.COM

FSN PME, pour les PME innovantes du secteur numérique

Le Fonds national pour la société numérique PME (FSN PME), lancé le 1er juin 2011, est destiné aux entreprises innovantes. Géré par CDC Entreprises, il pourra investir dans la limite de 10 millions d'euros et de 30 % du capital des PME. Il est doté de 400 millions d'euros. Le FSN PME investira prioritairement dans huit secteurs: le cloud computing, la valorisation et la numérisation des contenus scientifiques, les technologies de base du numérique, l'e-santé, la sécurité et la résilience des réseaux, les systèmes de transport intelligents, la ville numérique et l'e-éducation. Trente projets devraient être examinés d'ici à la fin de l'année.

Rens.: www.caissedesdepots.fr

France Investissement, jusqu'en 2020

France Investissement, qui intervient tant en amorçage qu'en développement, ne s'arrêtera pas en 2012 comme prévu lors de sa création en 2006, mais sera reconduit jusqu'en 2020. L'Etat versera, durant cette période, 5 milliards d'euros, « ce qui permettra une hausse de 50 % du montant annuel des investissements publics réalisés dans le cadre de ce programme », a précisé François Fillon, en juin 2011.

Rens.: www.franceinvestissement.fr

GEI, pour la transmission

Géré par la société Poincaré Gestion, le GEI fédère des entrepreneurs-investisseurs pour favoriser le développement et la transmission des PME. Dédié à la zone du grand quart Nord-Est, il couvre sept régions et vise les entreprises patrimoniales ou familiales, saines et rentables. Le GEI peut investir entre 2 et 7 millions d'euros dans chaque PME, en position majoritaire ou minoritaire. Il se définit lui-même à mi-chemin entre les fonds régionaux, parfois insuffisants, et les fonds nationaux, trop éloignés des préoccupations des PME.

Rens.: www.fonds-gei.com