Mon compte Devenir membre Newsletters

2 000 entreprises s'engagent contre la discrimination

Publié le par

La lutte contre les discriminations semble être le nouveau cheval de bataille des représentants du monde économique. Pour convaincre les entreprises des enjeux de la diversité, Azouz Begag, ministre délégué à la promotion des chances, a pris son bâton de pèlerin, entre octobre et décembre derniers, en organisant un «tour de France de la diversité». L'objectif du ministre? «Sensibiliser les entreprises, et surtout les PME, aux enjeux de la diversité et à l'intérêt de s'ouvrir à tous les talents», indifféremment de l'origine raciale, du sexe ou de l'âge. Les vingt étapes de ce road-show ont permis à 1 400 entreprises, dont de nombreuses PME, d'adhérer à la «charte de la diversité» aujourd'hui signée par 2 000 entreprises tricolores. Ces dernières se sont engagées, par écrit, à bannir toute discrimination dans leur politique de gestion des ressources humaines, du recrutement à la promotion de leurs collaborateurs. Selon Azouz Begag, ce tour de France est d'ores et déjà suivi d'effets: «Maintenant, la question de la diversité, qui était avant tout réservée aux grandes entreprises, a imprégné le tissu des PME», a-t-il affirmé au moment de la clôture de l'événement, en décembre dernier. Le ministre a d'ailleurs remis le premier prix de la diversité à deux PME, la société Norsys, une SSII lilloise de 170 salariés, et NEF, une société de conseil grenobloise de 15 personnes. L'initiative va-t-elle porter ses fruits? «Elle va sensibiliser les dirigeants, mais ne suffira pas à résoudre les problèmes de discrimination dans les entreprises», estime Sylvain Breuzard, le p-dg de Norsys. Rappelons que le projet de CV anonyme, qui devait devenir obligatoire pour les sociétés de plus de 50 salariés, a, pour l'heure, été discrètement écarté par le gouvernement.