Mon compte Devenir membre Newsletters

35 ou 39 h? Le sujet divise!

Publié le par

Depuis leur instauration dans les années deux mille, les 35 h sont au coeur des polémiques. Le débat refait surface le 30 octobre dernier via le Premier ministre lui-même, réveillant ainsi défenseurs et détracteurs des 35 h. Qu'en pensent nos lecteurs? Verdict et verbatims.

Faut-il revenir aux 39 h?

Source: sondage effectué du 30 octobre au 29 décembre 2012 sur www.chefdentreprise.com. 410 répondants.

Les 35 h, un faux problème

Par Franck

L'activité économique s'est organisée autour de ce temps libéré dont dépendent beaucoup de branches professionnelles, comme l'industrie touristique. En outre, les 35 h n'ont jamais empêché d'en faire 39 ou plus, ce n'est qu'un seuil de décompte des heures supplémentaires. Enfin, nombre d'entreprises ont aménagé leur temps de travail par accord d'annualisation qui permet d'adapter l'activité sans coût excessif pour les employeurs ; il est donc inutile de ressortir périodiquement cet argument idéologique infondé. Il conviendrait plutôt d'investir dans le développement de l'emploi plutôt que dans les palliatifs multiples consécutifs à cette carence (RSA, allocations et aides de toutes sortes, coût social de l'oisiveté et de la délinquance) [ ...].

Par Gérald

Restons aux 35 h. Ceux qui avaient l'habitude d'en faire 45 en font maintenant 50, les quelques RTT leur permettent de souffler, c'est tout. Pour ceux qui en faisaient 39 et qui sont sous le régime des 35, cela peut offrir plus de flexibilité.

Par Nicolas

Cela reste une avancée sociale et libère du temps employé à soutenir la demande intérieure.

Tout dépend

Par Raymond

En fonction des secteurs et de la charge de travail. Cela devrait être négocié entreprise par entreprise.

Par Madeleine

Les 35 h ne correspondent pas aux TPE. Il est important de faire le distinguo entre les petites entreprises et les grandes. Nous n'avons pas tous les mêmes besoins en personnel.

Par Roger

[ ...] A ceux qui disent que le temps libre génère de la croissance, par la consommation je suppose, cela n'est pas faux, mais quand il y a de la croissance et un plein emploi. Mais pas dans une période de stagflation, voire de récession et un taux de chômage aussi important, une balance du commerce extérieure catastrophique, etc. C'est beau d'être d'un optimisme béat.

Les 39 h, pour plus de compétitivité

Par Roger

Pour gagner en compétitivité dans un contexte mondial! Nous sommes le seul pays au monde à privilégier le temps libre... au travail. De plus c'est une erreur de penser comme certains que cela peut favoriser l'emploi... [ ...]

Par Renaud

Pour réduire la distorsion de productivité de nos salariés avec ceux des pays concurrents.

Par Busch

Les 35 h ne rendent pas une entreprise concurrentielle.