Mon compte Devenir membre Newsletters

5 RAISONS DE S'OFFRIR UNE CARTE «PRO»

Publié le par

Beaucoup de dirigeants de petites entreprises utilisent leur carte . de crédit personnelle pour régler leurs achats professionnels, qu'ils se font rembourser a posteriori. Pourtant, une carte pro possède bien des atouts.

@ FOTOLIA

1 ELLE SEPARE SPHERES PRIVEE ET PROFESSIONNELLE

17% des chefs d'entreprises clients de BNP Paribas utilisent leur compte privé pour régler leurs dépenses professionnelles.

C'est ce que révèle une étude sur les moyens de paiements des PME réalisée au printemps 2006 par MasterCard Europe.

Pourtant, «payer ses dépenses professionnelles à l'aide de son compte personnel est risqué, prévient Benoît Gruet, directeur marketing chez American Express. Les chefs d'entreprise ont tendance à le faire au début. Or, c'est justement dans cette phase de lancement, durant laquelle le dirigeant se rémunère généralement au compte-gouttes qu'il pourrait légitimement utiliser son compte professionnel, généralement mieux garni».

Par la suite aussi, il est primordial de séparer les sphères privée et professionnelle. Ne serait-ce que pour des questions pratiques: «Les remboursements et autres retours de monnaie sont sources de temps perdu et parfois d'erreurs», met en garde Nathalie Habets, responsable du marketing produit chez Europay France (MasterCard).

CE QUE DIT LA LOI

Attention a l'abus de biens sociaux


Quand peut-on parler d'utilisation abusive de sa carte bancaire professionnelle? «En cas de fausse note de frais, bien sûr», tranche maître Jacques Delga, avocat spécialiste du droit des sociétés et auteur d'un certain nombre d'ouvrages sur l'abus de biens sociaux. Tout en reconnaissant qu'«Il existe des situations plus équivoques». Notamment dans le cas d'un retrait d'argent liquide. «Même si c'est fastidieux, pensez à conserver un maximum de justificatifs écrits», conseille l'avocat. Gardez vos agendas, dans lesquels vous aurez noté que tel retrait vous a permis d'acheter tel cadeau pour tel client ou encore à payer la consultation de tel expert JE pour tel problème... Et conservez ces justificatifs aussi longtemps que possible. Car comme le rappelle maître Jacques Delga, «la prescription, en matière d'abus de biens sociaux, est de trois ans à partir de la date à laquelle le délita été dénoncé, et non pas à partir du jour où il a été commis». Le retrait avec une carte de crédit d'entreprise, à des fins personnelles mais avec l'intention de rembourser, n'est pas sans danger. «Ce pourrait être constitutif d'abus de crédit, assimilable à un abus de biens sociaux, explique l'avocat, du fait des risques que le dirigeant fait encourir.» Prudence, même si dans ce domaine, la frontière est floue entre la rigueur et la paranoïa!

2 ELLE SIMPLIFIE LA GESTION DES NOTES DE FRAIS

D'après la même étude MasterCard, 57% des PME continuent à utiliser le chèque comme moyen de paiement. Cela suppose qu'elles versent un acompte, émettent un chèque, reçoivent la facture et l'associent à telle dépense... «Payer par chèque est un processus lourd, résume Stéphanie Laroque, directrice marketing des cartes corporate chez American Express. Alors qu'avec une carte, tout est automatisé.» Jean-François Lufeaux, dirigeant d'Ideo Technologies, une société d'édition de logiciels de 18 salariés, l'utilise pour payer sur Internet:

«Pour acheter de petites fournitures ou des mots-clés sur Google, c'est très simple: le code de la carte suffit.» C'est d'autant plus vrai que celle-ci est généralement reliée à un logiciel de gestion des notes de frais, comme Compt@noo (fourni gratuitement avec la carte professionnelle MasterCard). «Toutes les dépenses réalisées avec la carte corporate sont automatiquement prises en compte par le logiciel», explique Gilles Bobichon, responsable marketing de Dimogestion, éditeur de Notilus Expense, un logiciel de gestion des notes de frais, partenaire de nombreuses banques. Celui-ci associe chaque dépense à un code, qui permettra à votre expert-comptable de retrouver sa nature. Au moment de l'élaboration des notes de frais, l'utilisateur de la carte n'a plus rien à saisir, à moins, bien sûr, qu'il ne veuille apporter un complément d'information, comme le motif du déplacement ou le nom du client rencontré. On évite ainsi bien des erreurs et l'on gagne du temps.

«Nos clients estiment que l'économie est de 75% par rapport à une gestion manuelle des frais», déclare Gilles Bobichon. Par ailleurs, les analyses fournies par les émetteurs de cartes (croissance des dépenses, ventilations par poste...) permettent une gestion plus rigoureuse des dépenses professionnelles.

3 ELLE VOUS DONNE DROIT A UNE ASSURANCE

Des avantages en termes d'assurance et d'assistance... Certes, toutes les cartes bancaires «haut de gamme» en proposent. «Mais elles sont, cette fois, particulièrement adaptées aux besoins du monde professionnel», précise Nathalie Habets (MasterCard). L'émetteur de carte propose, par exemple, qu'en cas d'hospitalisation pendant au moins 10 jours d'un salarié en déplacement individuel professionnel à l'étranger, un collaborateur de remplacement soit envoyé sur place. Acheminement de dossiers en cas de perte ou de vols des originaux, assistance juridique à l'étranger, mise à disposition d'un chauffeur... Ces services gratuits varient selon les banques mais permettent, pour la plupart, de gérer un large éventail de situations de crise.

4 ELLE VOUS PROCURE DES FACILITES DE TRESORERIE

Selon l'étude MasterCard, les facilités de trésorerie sont l'argument «massue» pour plus d'un dirigeant sur quatre. Car qui dit carte professionnelle, dit aussi paiement différé, gratuit, avec un délai bien plus long que pour une carte «classique»: il peut atteindre 60, voire 70 jours, selon ce qui a été négocié avec votre banque. Autre avantage non négligeable: les cartes pro sont, certes, liées à des plafonds de retrait et de paiement, mais ces maxima sont incomparablement plus élevés que dans le cas des cartes personnelles. Bien souvent, ces plafonds sont même paramétrables en accord avec votre banque. «Les dirigeants qui utilisent leur carte de crédit personnelle découvrent souvent les désagréments du plafond lors d'achats importants», souligne Luc Bernodet-Rollande, formateur dans le domaine bancaire au sein du groupe Demos.

5 ELLE DONNE ACCES A DE NOMBREUSES REDUCTIONS

Dans le domaine des voyages notamment, certaines cartes procurent des tarifs préférentiels. Les prestataires cherchent à bichonner les consommateurs de voyages d'affaires, une clientèle fortement utilisatrice de cartes de crédit et qui, comme le souligne Benoît Gruet, directeur du marketing chez American Express, «présente des besoins bien spécifiques, notamment en termes d'horaires».

Business men, sachez donc que les banques vous proposent des services de réservation disponibles 24h/24, une priorité pour la réservation de taxis, ainsi que des remises arrières sur vos frais de déplacements chez différents partenaires. Par exemple, la carte American Express/ Air France, vous permet de bénéficier d'une remise calculée sur le cumul annuel des dépenses de l'ensemble de vos collaborateurs. Au total, cette remise peut atteindre 3 500 euros. «Elle est particulièrement appréciée des PME, qui, parce qu'elles achètent des volumes modestes, n'accèdent pas facilement aux meilleurs tarifs», argumente Stéphanie Laroque, chez American Express. Si ce système de fidélisation sied bien aux entreprises dont le dirigeant ou les collaborateurs voyagent beaucoup, les fournisseurs ont également pensé aux globe-trotters occasionnels, auxquels ils proposent des programmes de réduction plus classiques, permettant d'accéder à des tarifs réduits à chaque réservation.

COMBIEN CA COUTE?

- CARTE PAR CARTE, LES DETAILS PRATIQUES
Le prix unitaire d'une carte professionnelle dépend du nombre de cartes en circulation dans l'entreprise et de l'historique de votre société au sein la banque émettrice. Toutefois, voici quelques exemples de prix catalogue:
- Business Card American Express: 80 euros/an/carte.
- Gold Business Card American Express: 170 euros/ an/carte.
- Carte Corporate American Express/ Air France: 90 euros/an/carte.
- Carte Corporate Premium American Express/Air France: 600 euros/an/carte.
- BusinessCard MasterCard: 40 euros/an/carte.
- BusinessCard Executive MasterCard: de 100 à 150 euros/an/ carte.
- Visa Business: de 33 à 55 euros/ an/carte.
- Visa Gold Business: de 110 à 128 euros/an/carte.