Mon compte Devenir membre Newsletters

6 conseils pour un arbre de Noël réussi

Publié le par

Les fêtes de fin d'année constituent une occasion parfaite pour témoigner votre reconnaissance à vos collaborateurs et renforcer la cohésion et leur sentiment d'appartenance. Bref, pour les fidéliser. Voici comment marquer positivement les esprits autour de cet événement festif.

@ © RAYCH - FOTOLIA.COM

Véritable institution en France, l'arbre de Noël ne doit surtout pas être négligé par les dirigeants de PME. Il matérialise, aux yeux des salariés, le rôle social de l'entreprise et sa bonne volonté en matière de bien-être au travail. Mais les bénéfices escomptés d'un point de vue RH ou managérial n'ont rien à voir avec ceux d'un séminaire, par exemple. « Toutefois, faire l'impasse sur le Père Noël est mal perçu, affirme Didier Barbeau, patron d'Artémia, agence spécialisée dans l'organisation de spectacles et animations pour les entreprises. Tout le monde, ou presque, peut évoquer un souvenir de cadeau distribué au sein de l'usine ou du bureau de ses parents. »

D'où l'intérêt de mettre toutes les chances de son côté pour rentabiliser son investissement et faire plaisir à ses collaborateurs (et à leurs enfants). Vous avez toute latitude pour organiser un tel événement. Vous pouvez confier (ou non) tout ou partie de la mission au comité d'entreprise (si vous en possédez un), en fonction de vos desiderata, et mettre, au besoin, la main à la poche pour compléter le budget du CE.

1 - Ne tardez pas

S'il n'est pas trop tard pour préparer un bel arbre de Noël, il ne faut cependant pas traîner... La première question à se poser: qui va se charger de l'organisation dans le cas où vous en avez déchargé votre CE (ou si cette structure n'existe pas). Allez-vous confier cette mission à un salarié en interne (DRH, assistante) ou la déléguer, ne serait-ce qu'en partie, à un prestataire spécialisé? Si vous voulez mettre les petits plats dans les grands, mieux vaut recourir à un professionnel qui peut vous proposer tout un catalogue de spectacles et d'animations et s'occuper par la même occasion du traiteur. Dans ce cas, demandez des devis au plus vite afin de bénéficier du choix le plus large possible pour réserver non seulement les artistes, mais aussi l'éventuelle salle de spectacle nécessaire. Si, en revanche, vous optez pour un événement plus simple (un goûter suivi d'une distribution de bons cadeaux par un Père Noël, par exemple), entièrement coordonné par vos services et se tenant dans vos locaux, vous disposez d'un peu plus de temps pour vous organiser.

A SAVOIR

Combien ça coûte
Un spectacle seul et tout simple est facturé au moins 600 euros TTC et, en moyenne, il faut plutôt compter 1800 euros TTC. Un comédien grimé en Père Noël fait payer ses services entre 300 et 400 euros. Pour une formule complète (maquilleuse, spectacle de magie, remise d'un cadeau ou bon), un prestataire vous demandera 1500 euros TTC environ, pour un public de 100 enfants accompagnés chacun d'un parent. A cela s'ajoute le prix de la nourriture et des chèques-cadeaux.

2 Choisissez une date cohérante

Bastien Durand, directeur de production d'ASM Production, agence spécialisée dans l'organisation de spectacles et d'animations pour les entreprises, recommande de planifier l'arbre de Noël un mercredi après-midi, un samedi ou un dimanche entre début décembre et le début des vacances scolaires. « Opter pour une date durant les congés, c'est prendre le risque d'une affluence bien moindre », souligne-t-il.

Selon cet expert, il est possible aussi d'organiser l'événement fin novembre ou début janvier dans les entreprises qui connaissent un pic d'activité en fin d'année. Le timing décalé, moins fédérateur pour les salariés et leurs enfants, sera tout de même compris et accepté.

3 - Adaptez-vous à la sociologie de votre entreprise

«La sociologie du personnel impacte forcément le contenu de l'événement », souligne Didier Barbeau (Artémia). Un spectacle classique (clown ou magie) ou une petite animation (de la décoration et une remise de boîtes de chocolats) plairont sans nul doute à certains types de collaborateurs, quand d'autres s'attendront à une manifestation plus sophistiquée (atelier de jeux créatifs, théâtre pour enfants) dans un cadre si possible prestigieux. Bastien Durand (ASM Production) suggère de consulter les représentants du personnel, parfaitement à même de sonder leurs collègues et d'apporter des idées pertinentes.

4 - Faites monter l'envie

A l'instar de tout projet destiné à fédérer les collaborateurs, la communication autour de l'événement a son importance. Sans aller jusqu'à lancer la fête avec un discours, pensez à envoyer une invitation par e-mail quelques semaines avant, de façon à ce que les invités s'organisent. Une affiche récapitulative dans les lieux de passage et de vie (salle de repos, cantine, cafétéria) est aussi une bonne idée. Libre à vous de maintenir la surprise jusqu'au dernier moment, en entretenant le suspens via quelques indices sur le déroulé de la manifestation, ou alors de vous assurer d'emblée une adhésion éblouie en annonçant la couleur.

Pensez à prendre quelques clichés pendant l'événement puis à les mettre à la disposition de vos collaborateurs sur votre serveur, voire à en coller quelques-uns aux murs ou à en nourrir votre newsletter interne. Une façon de continuer à faire vivre l'arbre de Noël et de maintenir l'enthousiasme des salariés.

« La sociologie du personnel impacte forcément le contenu de l'événement. » Didier Barbeau, dirigeant, Artémia

« La sociologie du personnel impacte forcément le contenu de l'événement. » Didier Barbeau, dirigeant, Artémia

5 - Satisfaites petits et grands

Bien souvent, les arbres de Noël sont destinés aux enfants. Mais, in fine, qui juge de la qualité et développe un sentiment d'appartenance à l'entreprise? Les parents. « Vous devez donc accomplir l'exploit de plaire à tout le monde! », pointe Didier Barbeau (Artémia).

La première chose à faire pour séduire les petits consiste à leur offrir un divertissement adapté à leur âge. Or, certains spectacles ont le mérite d'amuser les spectateurs de tout âge. C'est le cas des marionnettes, ainsi que de la magie, par exemple, à condition de prévoir des tours différenciés pour les deux publics. Côté nourriture, une table de gâteaux et de bonbons peut en côtoyer une d'amuse-bouches salés. Jus de fruits d'un côté, cocktails (sans alcool) de l'autre.

6 - Optez pour des chèques-cadeaux

« Compliqués à mettre en place et à gérer, les catalogues sont aujourd'hui délaissés par les PME, qui leur préfèrent les chèques-cadeaux, explique Didier Barbeau (Artémia). Noël perd peut-être de sa magie, mais les collaborateurs gagnent en liberté et l'entreprise en temps d'organisation. » Bastien Durand (ASM Production) note que les petites structures ont tendance à alterner une formule relativement économique, à savoir des chèques-cadeaux souvent remis par un Père Noël, et d'autres plus chères, comme les spectacles simplement accompagnés de la distribution d'un présent symbolique (ballotin de chocolats ou de gadgets, par exemple). Une manière de varier les plaisirs et de marquer le coup tout en conservant un budget raisonnable.

CE QU'IL FAUT RETENIR

- L'arbre de Noël peut être organisé, tout ou partie, par l'entreprise ou le CE.
- La période la plus propice pour organiser votre arbre de Noël se situe entre début décembre et le premier jour des vacances scolaires. Le week-end et le mercredi après-midi sont à privilégier
- Choisissez une animation qui cadre avec la catégorie socioprofessionnelle que vous employez majoritairement et qui ravira les petits mais aussi les grands.
- Mieux vaut remettre des chèques-cadeaux que vous lancer dans la gestion d'un catalogue.
- N'oubliez pas de communiquer en amont et en aval de la manifestation.

Mot clés :

GAELLE JOUANNE