Mon compte Devenir membre Newsletters

6 façons d'utiliser le WEB COMMUNAUTAIRE à des fins professionnelles

Publié le par

Facebook, MySpace... Les sites web communautaires vous permettent de démultiplier vos contacts personnels mais aussi professionnels. Mode d'emploi.

 

@ MAXIM MALEVICH - FOTOLIA.COM

A LIRE
> BIENVENUE SUR FACEBOOK! LE MODE D'EMPLOI

J. Bouteiller, C. Germouty et K.Papillaud, Albin Michel, 2008, 9,90 Euros

> LES SECRETS DE MYSPACE

Yasmina Salmandjee Lecomte, First Interactive, 2007, 9,90 Euros

Facebook, MySpace et YouTube. Derrière ces anglicismes se cachent des réseaux sociaux virtuels. Des communautés de millions d'internautes ayant au moins un ami commun. Une relation de confiance, basée sur l'adage «Les amis de mes amis sont mes amis», et une formidable opportunité pour qui sait «réseauter» en ligne. Sur Facebook, la fréquentation mensuelle est de 50 millions de visiteurs, et de plus du double sur MySpace. Preuve de l'engouement hexagonal pour ces réseaux virtuels, depuis le 10 mars dernier, Facebook est enfin traduit en français. Selon les derniers chiffres officiels, il compte 1,5 million de membres dans notre pays. Parmi eux, des salariés, des entrepreneurs, des dirigeants, des fournisseurs... Une manne pour qui sait utiliser les ressources de ces réseaux.

1 ENRICHIR SON CARNET D'ADRESSES «PRO»

Pour s'inscrire sur Facebook, il suffit de remplir - gratuitement bien sûr un questionnaire (nom, adresse, profession...). Un robot maison commence alors par «aspirer» le carnet d'adresses de votre messagerie électronique professionnelle afin d'inviter vos contacts avenir gonfler votre réseau de connaissances. Grâce à l'envoi d'un e-mail automatique, vos relations de travail sont automatiquement prévenues de votre présence sur le site. Dès lors, ces personnes acceptent ou refusent de figurer parmi vos contacts. Vous pouvez également taper le nom de vos connaissances dans le moteur de recherche interne du site. Si elles sont elles-mêmes membres du réseau, nul doute qu'elles accepteront votre invitation. Sinon, entrez leur adresse e-mail et le même robot interne se chargera de leur adresser une invitation pour figurer dans votre cercle.

Faut-il inclure vos salariés parmi vos contacts? Pourquoi pas, mais avec parcimonie. Réservez ce «privilège» à vos plus fidèles collaborateurs, qui ne risquent pas de lever le camp du jour au lendemain. Ce faisant, vous montrerez à l'extérieur qu'il règne dans votre entreprise un réel esprit d'équipe. Si vous tenez absolument à ce que tous vos salariés participent à l'aventure, mieux vaut alors créer un profil au nom de votre entreprise et en diffuser les coordonnées en interne. C'est ce que préconise Laurent Durgeat, spécialiste des relations publiques, et tout particulièrement des RP sur Internet, sujet de l'une des formations qu'il anime chez Comundi. «Cette démarche collective permet à chacun de se sentir impliqué dans cette expérience communautaire. Déplus, en cas de départ de l'un des collaborateurs, cela évite de devoir fermer les comptes nominatifs», indique-t-il.

2 SE FAIRE CONNAITRE GRATUITEMENT

Pour utiliser le site comme une «vitrine virtuelle», tâchez d'en donner une image précise, juste et valorisante. Glissez-y un maximum de détails sur votre activité, vos produits, votre type de management, votre environnement de travail, les événements que vous organisez... Si vous êtes un mordu de golf ou de rugby, n'hésitez pas à en faire part: certains futurs partenaires peuvent partager votre passion. En revanche, ne versez surtout pas dans la fiche «perso»: ne perdez pas de vue que vous êtes là pour faire connaître votre entreprise.

Pour créer du buzz autour de leur marque, certains vont jusqu'à créer un groupe de discussion sur leur activité. Pour cela, il vous suffit de cliquer sur l'icône «groupe» dans le menu «applications». Après l'avoir créé, vous y inviterez qui vous voudrez et l'animerez en tenant compte des différents commentaires.

3 PRATIQUER LE MARKETING DIRECT

Dans la même logique, il vous est même possible, dans la limite du raisonnable, de déployer de petites campagnes de marketing direct. Bien sûr, vous prendrez soin de limiter vos envois aux membres de votre réseau. «Facebook et ses concurrents identifient rapidement les utilisations excessives du réseau à des fins marketing, prévient Laurent Durgeat (Comundi) . Si le robot interne détecte que vous avez capté un maximum de contacts pour l'envoi d'un mailing, votre compte risque d'être bloqué.» Une mesure plutôt rassurante: cela signifie que vous-même, membre du réseau Facebook, ne serez pas inondé de propositions commerciales.

4 BOOSTER SES VENTES EN LIGNE

Pensez à établir un lien avec le site marchand de votre entreprise, et ce dès votre page d'accueil sur le site communautaire. Vous pouvez même consentir des offres spéciales (remises exceptionnelles, par exemple) aux membres de votre réseau. Il suffit de leur adresser un message annonçant vos promotions. Vous pouvez accorder une remise supplémentaire aux internautes qui se seront connectés à votre site via le site communautaire.

5 S'INFORMER SUR LES CANDIDATS

Outre la diffusion de vos offres d'emploi, le réseau peut vous être utile pour compléter votre vision d'un candidat. En tapant ses nom et prénom dans le moteur de recherche interne, vous découvrirez (s'il est membre du réseau) ses hobbies, ses relations... Et recueillerez de précieuses informations sur sa personnalité.

6 FAIRE DE LA VEILLE MARKETING

Enfin et surtout, Facebook et les autres peuvent vous aider à repérer et à décrypter les tendances émergentes. Pour Antoine David, directeur associé chez Rosbeef, agence parisienne de conseil en stratégie de communication, ces réseaux virtuels sont de précieux outils de travail: quand il planche sur un projet visant un public déjeunes, il consulte les pages d'accueil de sa cible. «Je me documente sur leurs groupes de musique, leurs expos, leurs films favoris..., confie-t-il. Cela me permet de m'imprégner de leur univers et de leurs goûts.» Enfin, vous pouvez également vous connecter à Facebook pour mener une mini étude de marché avant de lancer une nouvelle activité. Il vous suffit de saisir le nom du produit dans le moteur de recherche interne pour voir apparaître le détail des différents groupes de discussion afférents à votre sujet.

SEBASTIEN LACOMBE, directeur commercial de Companeo

SEBASTIEN LACOMBE, directeur commercial de Companeo

TEMOIGNAGE

Grâce à un ancien camarade inscrit sur Facebook, j'ai finalisé un accord
Mordu d'Internet, Sébastien Lacombe utilise volontiers les réseaux virtuels à des fins professionnelles. Dès qu'un cabinet de recrutement lui transmet un CV, il regarde si la personne est inscrite sur Facebook et, le cas échéant, consulte systématiquement son profil en s'intéressant aux groupes de discussion auxquels elle s'est inscrite. «Cela montre si elle est active ou non, explique Sébastien Lacombe. Si le candidat postule pour une place de commercial et que son réseau sur Facebook compte 800 membres, c'est plutôt bon signe. Ces recherches me permettent de confirmer ou d'infirmer mon ressenti sur un postulant.» Le manager utilise également Facebook pour développer son réseau d'affaires. Et de citer cette anecdote: «Quand je me suis inscrit il y a 18 mois, j'ai retrouvé un ancien camarade de classe qui travaille pour une compagnie d'assurance. Or, il se trouvait que cette société m'intéressait commercialement mais je n'y avais pas le bon contact. Par son intermédiaire, j'ai pu rencontrer le bon directeur de service. Aujourd'hui, nous sommes en train de finaliser un accord avec cet assureur.»


COMPANEO - Repères
- ACTIVITE: Place de marché
- ANNEE DE CREATION: 2000
- NOM ET AGE DU DIRIGEANT: Laurent Horwitz, 45 ans
- FORME JURIDIQUE: SA
- SIEGE SOCIAL: Suresnes (Hauts-de-Seine)
- CA 2007: 7,5 MEuros
- EFFECTIF: 75 salariés