Mon compte Devenir membre Newsletters

Automobile, un secteur qui roule

Publié le par

La location automobile de courte durée ainsi que le lavage de véhicules offrent des opportunités aux entrepreneurs indépendants qui souhaitent s'investir localement. Les franchiseurs proposent des concepts variés, depuis le corner jusqu'à la multifranchise.

Posséder une voiture est une contrainte pour deux tiers des Français. C'est ce que révèle l'Agence pour la création d'entreprise (APCE), en se basant sur une enquête 2012 de l'Observatoire Cetelem de l'automobile. Mieux: dans la capitale, 52 % des ménages n'ont pas de véhicule! Preuve, s'il en fallait, que nos concitoyens se défont peu à peu de leur instinct de propriétaire. Ainsi, tout comme ils utilisent des Vélib' et Autolib' à Paris pour se déplacer, ils sont prêts à louer plutôt qu'à acheter. « La hausse des primes d'assurance, la complexité à rouler dans les grandes villes, l'accroissement du temps libre: tous ces facteurs favorisent la location de voitures », défend Cyrille Laborde, responsable du développement du réseau Ucar (250 agences). Selon l'Insee, le nombre de nouvelles entreprises de location auto mobile courte durée n'a cessé de croître depuis 2008, avec 456 créations cette année-là et quelque 734 nouvelles sociétés en 2011. Les loueurs proposent à la fois des voitures particulières (71 % des réservations) et des véhicules utilitaires légers, pour des durées qui vont de quelques heures à 30 jours, voire plusieurs mois (on parle alors de location moyenne durée).

Sans surprise, l'activité connaît des pics: « La période d'avril à septembre est la plus intense », explique Hubert De Villèle, responsable du développement du réseau Ada (435 agences en franchise). Les déménagements à l'approche de l'été amènent à réserver des utilitaires, tandis que les départs en week-end ou en grandes vacances profitent également à l'activité.

Les enseignes en franchise automobile se revendiquent «de proximité». Elles tissent des liens étroits avec leur clientèle et animent leur point de vente à l'aide de promotions.

Les enseignes en franchise automobile se revendiquent «de proximité». Elles tissent des liens étroits avec leur clientèle et animent leur point de vente à l'aide de promotions.

Un marché mature

Le marché des loueurs en réseau se divise entre les entreprises de dimension internationale (type Hertz ou Europcar) et les réseaux nationaux (comme Ada, Rent a Car ou Ucar). Les franchises sont frontalement concurrencées par les loueurs indépendants, les professionnels de l'automobile qui exercent un service de location, ou encore la grande distribution, puisque des enseignes telles que E. Leclerc, Carrefour ou Hyper U ont également investi le marché.

Côté franchises, les enseignes se revendiquent «de proximité» dès qu'elles ne sont pas présentes dans les aéroports et les gares, comme les grands loueurs internationaux. Cette caractéristique les amène à tisser des liens étroits avec la clientèle. « Nos franchisés ont un bon relationnel avec leurs collègues commerçants, les TPE et les particuliers du quartier. Ils animent leur point de vente à l'aide des promotions régulières proposées par le réseau », résume Denis Hercule, responsable de la franchise Rent a Car (280 agences). Un pont ensoleillé au mois de mai? Une escapade à deux pour la Saint-Valentin? Autant d'événements calendaires que les franchisés utilisent pour dynamiser leur activité. Devant la maturité du marché, chaque réseau déploie une gamme de services de plus en plus étoffée. «Outre notre caractéristique de loueur low-cost, nous avons la particularité d'être présents sur tous les segments: de la courte durée à la longue durée», explique Cyrille Laborde (Ucar). De plus, l'enseigne a signé, fin 2012, un partenariat avec Louvéo, filiale d'Arval (spécialiste de la location longue durée multimarques), afin de proposer des offres de location «moyenne durée» aux entreprises (sur 24 mois). La réservation de diables, de matériel de déménagement, la location de voitures sans permis font, quant à elles, partie de la panoplie Ada, qui s'est également tourné vers les jeunes. «Nous proposons une nouvelle offre Ada Jeunes, à destination des 18-25 ans, leur permettant de louer des voitures particulières à des tarifs jusqu'à 40 % inférieurs au marché », explique Hubert De Villèle. Les jeunes sont, il est vrai, peu prisés des loueurs automobiles et supportent des suppléments de tarif. Ada entend bien capter cette clientèle dès l'obtention du permis et la fidéliser. Pour sa part, Rent a Car a lancé une offre inédite de reprise des véhicules de ses clients contre des bons de location valables dix ans.

LE TEMOIGNAGE DE
Patricia et René Condamine, franchisés Rent a Car

«Nous avons diversifié notre activité grâce à la franchise»
Carrossier-mécanicien à Aurillac, René Condamine est également franchisé A + Glass pour la réparation de vitrage et, avec sa fille Patricia, a adhéré au réseau de location de voitures Rent a Car dès 2009. «Nous avons commencé par ouvrir un Point Relais, une microfranchise avec six véhicules, explique René Condamine. Devant les bons résultats, nous sommes devenus une franchise à part entière 15 mois plus tard. » Mieux: père et fille ouvrent une seconde agence à Saint-Flour en 2012 et proposent aujourd'hui 60 véhicules sur les deux sites. «S'appuyer sur une bonne franchise est un atout, car l'enseigne apporte de la notoriété et de la visibilité, des prix négociés avec les fournisseurs et une clientèle plus vaste», explique le carrossier. Ainsi, les Condamine ont pour premiers clients les spécialistes de l'assistance (comme Mondial Assistance), les grandes entreprises locales, et les particuliers, qui réservent essentiellement leurs véhicules sur Internet. «En devenant loueurs, nous avons abordé un nouveau métier, fondé davantage sur le commercial que sur la technique. Mais nous avons été accompagnés et nous sommes formés en permanence», explique René Condamine. Son entreprise est devenue, grâce à sa multi-activité, un véritable pôle automobile de proximité: de quoi finaliser la transmission du père à la fille dans les trois ans.


Activité
Entretien, réparation et location de véhicules
Forme juridique
SARL
Villes
Aurillac et Saint-Flour (Cantal)
Années de création
2009 (Aurillac) et2012 (Saint-Flour)
Dirigeants
René Condamine, 56ans, et Patricia Condamine, 34ans
Effectif
5 salariés (pour Rent a Car)
CA 2012
230k euros (pour Rent a Car)

La passion comme moteur

Autant d'initiatives pour lesquelles les réseaux cherchent des franchisés motivés. «Nos franchisés ont pour dénominateur commun leur passion de l'automobile, reconnaît Cyrille Laborde (Ucar). Il s'agit le plus souvent de quadragénaires en reconversion, qui possèdent des qualités de gestionnaire, de manager et un bon sens commercial.» Les franchiseurs mettent le pied à l'étrier de leurs futures recrues par une formation initiale théorique et pratique, puis en les suivant via leurs animateurs régionaux. A noter: Ada propose un contrat d'alternance - aux jeunes âgés de 25 à 35 ans, qui les forme au métier de loueur en six mois. Pour débuter son activité, les réseaux offrent la possibilité d'ouvrir un corner à leur marque, avec un nombre réduit de véhicules: les corners Ucar comptent ainsi un maximum de huit voitures, et s'adressent aux professionnels de l'automobile qui souhaitent augmenter leurs revenus (garagistes, concessionnaires...).

Rent a Car donne la possibilité de créer des microfranchises, c'est-à-dire des points-relais proposant quelques véhicules à la location, en tant qu'activité secondaire. « Les microfranchises peuvent ensuite évoluer en franchise classique si elles le souhaitent. Tout dépend du potentiel », indique Denis Hercule (Rent a Car). Chez Ada, il est possible de démarrer son activité en location-gérance, afin d'apprendre le métier avant de se lancer en tant que franchisé «classique». Pour adhérer, il vous faudra prévoir un investissement global de 80 000 à 100 000 euros, avec au moins 50 000 euros d'apport personnel afin de financer le parc de véhicules de départ. Les droits d'entrée tournent autour de 10 000 à 15 000 euros, et les redevances d'exploitation s'échelonnent généralement de 5 à 6 % du chiffre d'affaires. Comptez environ 2 % mensuels pour la publicité. Enfin, les enseignes prévoient toutes de recruter en 2013. Ada cible une vingtaine de nouvelles agences d'ici à la fin de l'année, tandis que Rent a Car anticipe 10 à 15 ouvertures. Ucar prévoit de couvrir davantage l'Ilede-France et la Bretagne, avec une trentaine de nouvelles franchises classiques et une vingtaine de corners.

Le lavage ne connaît pas la crise

Dans un autre registre, le lavage automobile réserve également de belles perspectives aux commerçants entreprenants. « Malgré la crise économique, le secteur du lavage reste préservé, explique Patrick Mary, directeur commercial d'Eléphant Bleu, premier réseau en France avec 460 stations de lavage. Les Français continuent de nettoyer et d'entretenir régulièrement leur véhicule, jusqu'à 6,8 fois par an en moyenne ». Pour les adeptes du «fait main», le nettoyage haute pression est la pratique la plus courante, tandis que les portiques de lavage intéressent les conducteurs pressés. Eléphant Bleu vient d'ailleurs de faire breveter un nouveau portique, plus respectueux de la carrosserie.

Par ailleurs, certains réseaux proposent un nettoyage à la main, avec des produits respectueux de l'environnement. La franchise Ecolave s'est ainsi développée autour d'un concept essentiellement destiné aux professionnels: « La clientèle de nos franchisés se compose à 95 % d'entreprises, qu'il s'agisse de concessionnaires, de loueurs ou de garagistes », explique Jérémy Richard, fondateur d'Ecolave, qui compte 41 franchisés. Concrètement, les franchisés de l'enseigne se rendent sur le site de leurs clients pour nettoyer les véhicules: un gain de temps et un côté pratique très apprécié. Ce réseau exige un droit d'entrée de 5 500 euros et un investissement global autour de 16 000 euros, avec 100 euros de redevance publicitaire mensuelle. Quant au leader Eléphant Bleu, il vous faudra compter un investissement de 100 000 à 400 000 euros en fonction du nombre de pistes de la station, avec 15 000 euros de droit d'entrée et une redevance forfaitaire (une centaine d'euros par mois et par piste). A noter que les franchisés Eléphant Bleu peuvent pratiquer cette activité de façon secondaire, tout en exploitant, par exemple, une concession automobile ou un supermarché. Une façon intelligente de se diversifier.

À SAVOIR

Les principaux acteurs de la location en franchise :
Ada, Europcar, Hertz, National-Citer, Rent a Car, Sixt, Ucar...
Les principaux acteurs du lavage en franchise :
American Car Wash, Autobella, Éléphant Bleu, Ecolave...