Mon compte Devenir membre Newsletters

Avec quatre PME, il crée un espace sur Second Life

Publié le par

Cinq PME nordistes se sont regroupées autour d'un projet d'envergure: mettre à la disposition des entreprises de la filière nouvelles technologies du Nord-Pas-de-Calais une plateforme collective dans le monde en 3D Second Life.

De nombreuses multinationales, à l'image d'IBM, Warner Bros, Adidas, Dell, Toyota ou encore Mercedes-Benz, ont investi l'univers en ligne Second Life. Leur présence s'explique d'une part par l'existence d'un système économique virtuel pesant déjà plusieurs milliards de dollars bien réels, d'autre part par le nombre de membres bien réels, qui vient de franchir la barre des 15 millions, selon les fondateurs du site.

Fabrice Galloo, dirigeant d'Arizona Consulting & Technology.

Fabrice Galloo, dirigeant d'Arizona Consulting & Technology.

Cinq PME nordistes ont décidé de suivre l'exemple de ces grandes entreprises en achetant une île sur Second Life pour l'équivalent de 2 000 dollars, auxquels elles ajoutent 300 dollars par mois pour la maintenance. Le projet, soutenu par la Direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement (Drire) du Nord-Pas-de-Calais souhaite démontrer que grâce à ce monde virtuel, les PME peuvent accroître leur visibilité mondiale et multiplier leurs échanges commerciaux.

L'équipe a donc recréé, en ligne, le bâtiment Euratechnologies, en modélisant un ensemble situé dans la métropole lilloise, ancien haut lieu de l'industrie textile nordiste transformé en un pôle d'excellence numérique. On y trouve une salle de conférence, un amphithéâtre, des salles de réunion (à louer) et un centre de formation. «Grâce aux différents avatars, nous pouvons nous voir, nous asseoir autour d'une table, discuter, faire des gestes, échanger des documents, explique Fabrice Galloo, dirigeant d'Arizona Consulting & Technology et chef de file du projet. Cela évite de perdre du temps et de Vargent dans les transports.»

Mais le chef d'entreprise imagine encore d'autres développements: «Un investisseur japonais, par exemple, peut prendre un premier contact avec une PME de la région avant de se déplacer si le projet lui plaît.» Car le nerf de la guerre est bien là: réussir à vendre les compétences, les savoir-faire, les produits ou les services de toute une filière régionale. De nombreux événements seront organisés afin de générer du trafic, comme la mise en place de salons, le lancement de produits, la retransmission de manifestations réelles ou encore des sessions de formation. Et Fabrice Galloo de conclure: «Prouver que ce concept est viable permettrait alors de le décliner sur les autres filières industrielles.»

A SAVOIR: Qu'est-ce que Second Life?

Lancé en 2003 par la start-up américaine Linden Lab, Second Life est un espace d'échanges en trois dimensions accessible depuis Internet. Il permet à l'utilisateur de vivre une «seconde vie», à la manière d'un jeu tout en étant aussi varié que la vie réelle. La quasi-totalité de ce monde virtuel est créée par les résidents eux-mêmes afin de vendre leurs services ou leurs produits, voire d'exposer leurs idées. Les échanges se font en dollars Linden, qui peuvent être convertis en monnaie réelle.

Repères

Arizona Consulting & Technology, CAP RH, Clicteam, MiseOnet et Stereograph sont cinq petites entreprises du Nord de la France ayant des activités différentes dans le domaine des nouvelles technologies (prestataire graphique, consultant, éditeur de logiciels, architecte...). Leurs effectifs vont de 1 à 11 salariés et leurs chiffres d'affaires 2007 de 70 000 à 700 000 euros.

Mot clés : projet |

Gaëtane DELJURIE