Mon compte Devenir membre Newsletters

Best of

Publié le par

@ ANDRE RODRIGUEZ / FOTOLIA

QUELLES AUGMENTATIONS DE SALAIRE EN 2010 ?

Seuls 64 % des chefs d'entreprise français (- 13 points par rapport à 2009) prévoient une augmentation salariale de leurs employés au moins égale à l'inflation. C'est ce qui ressort de l'étude de Grant Thornton, groupe d'audit et de conseil, menée par Experian Business Strategies Ltd, et publiée le 25 mars. 30 % des dirigeants français ne prévoient pas d'augmenter leurs salariés en 2010, contre 16 % en 2009. Et 6 % pensent que cela dépendra des conditions macroéconomiques.

HARCELEMENT AU TRAVAIL : PROJET D'ACCORD EN VUE

Après six mois de négociations, syndicats et patronat ont finalisé, le 26 mars, un projet d'accord sur le harcèlement et la violence au travail. Les deux parties ont travaillé sur les modalités de transposition en droit français de l'accord sur le harcèlement signé au niveau européen par les partenaires sociaux en 2006. Le patronat a fini par admettre - c'était le point de désaccord majeur avec les syndicats - que «certaines formes de management et de fonctionnement» pouvaient favoriser l'émergence du harcèlement moral. Le texte est ainsi censé «mieux prévenir ces phénomènes, les réduire et si possible les éliminer». A noter que le projet d'accord est composé de recommandations. Sa portée juridique est donc limitée.

Troubles musculo-squelettiques : attention danger !

Inciter les employeurs à prévenir les troubles musculo-squelettiques (TMS), tel est l'objectif de la campagne de communication initiée par les pouvoirs publics. Ces pathologies sont en effet à l'origine de la perte de 8,4 millions de journées de travail chaque année. Directement liées aux conditions de travail, les TMS se traduisent par des douleurs qui peuvent devenir invalidantes et conduire à des incapacités de travail. Ils touchent toutes les professions et les entreprises de toute taille. Pour enrayer ce fléau ( + 13 % de nouveaux cas indemnisés par an depuis 1995), Eric Woerth, ministre du Travail, souhaite sensibiliser les entreprises et les appelle à engager des actions concrètes. D'où le troisième volet de cette campagne menée depuis 2008. Depuis le 19 avril, deux messages destinés à impulser une prévention sont relayés par les radios («Quand un salarié souffre, c'est toute l'entreprise qui est affaiblie») et la presse professionnelle («Mettre fin aux troubles musculo-squelettiques dans votre entreprise, c'est possible»). Tous deux renvoient au site www.travailler-mieux. gouv.fr. Ce dernier recense les dangers et risques par métier, propose des outils d'aide à leur évaluation ainsi que des moyens de prévention, et oriente aussi le dirigeant vers les professionnels susceptibles de l'aider.

Rens. : www.travailler-mieux.gouv.fr

Vers une modification des allégements de charges des entreprises

Le dispositif actuel en matière d'allégements de charges sociales consentis aux entreprises sera certainement revu. C'est ce qu'a indiqué, le 28 mars, le porte-parole du gouvernement Luc Chatel. « Si on veut réduire notre déficit, il faudra aller plus loin en matière de niches fiscales », a-t-il déclaré lors de l'émission «Le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI» dont il était l'invité. « Je crois en particulier qu'il faut qu'on réfléchisse aux aides aux entreprises qui sont les conséquences des 35 heures », a-t-il ajouté.

LES TPE RECOURENT DAVANTAGE AU TEMPS PARTIEL

Les TPE (entreprises de moins de 10 salariés) recourent davantage à des formes d'emploi à durée limitée, au temps partiel ou à des contrats aidés par l'Etat que les entreprises de 10 salariés ou plus. C'est ce que révèle la Dares (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques du ministère du Travail), qui a fait le point à la mi-2009. 26 % des salariés des TPE travaillent à temps partiel, contre 15,6 % dans les entreprises de plus de 10 personnes. Près de 10 % des salariés des TPE sont en contrat aidé. Autre chiffre : les dispositifs de formation en alternance représentent une part croissante des emplois aidés dans les TPE (78 %). Quant à la durée hebdomadaire moyenne de travail d'un salarié à temps complet, elle s'établit à 36,6 heures. A noter, enfin, que le temps partiel concerne plus souvent les femmes que les hommes (42,6 % contre 11,9 %).

67 %

Deux Français sur trois (67 %) sont contre un recul de l'âge de la retraite au-delà de 60 ans tandis que 62 % désapprouvent un allongement de la durée de cotisation, selon un sondageEnquête menée par téléphone les 1 er et 2 avril 2010 auprès d'un échantillon de 1 007 Français Ifop publié le 3 avril. Il ressort aussi de cette étude que 93 % des Français sont contre une diminution du niveau des retraites. Les négociations entre le gouvernement, les syndicats et le patronat sur la réforme des retraites ont débuté le 12 avril.

LES TPE ACCUEILLENT VOLONTIERS LES JEUNES

En un trimestre, les prévisions globales de création nette d'emplois dans les TPE ont chuté de 40 %. Mais selon le dernier baromètre de conjoncture des TPE réalisé par l'Ifop pour Fiducial, les jeunes sont plutôt préservés. Ainsi, les moins de 30 ans représentent 41 % des derniers salariés embauchés en CDI. 22 % d'entre eux ont obtenu ce statut à l'issue d'un stage, d'un contrat d'apprentissage ou d'un CDD. Par ailleurs, 23 % des salariés de moins de 30 ans sont actuellement en stage ou en contrat d'apprentissage et 14 % sont en CDD. Avant d'intégrer leur entreprise, 59 % n'avaient pas le baccalauréat, mais 19 % étaient au moins titulaires d'un bac +2. Pour 85 % des dirigeants, le fait de travailler dans une TPE permet une bonne intégration des jeunes dans le monde de l'entreprise et leur offre des perspectives professionnelles intéressantes (72 %) en leur donnant rapidement accès à des responsabilités importantes (60 %). Enfin, neuf patrons de TPE sur dix estiment que ces jeunes salariés sont motivés.

MEDIATION DU CREDIT : + 23 % DE DOSSIERS ENTRE JANVIER ET FEVRIER

En février 2010, 1 100 entreprises ont saisi la Médiation du crédit, soit 23 % de plus que le mois précédent. Depuis le début de l'année, le flux de nouveaux dossiers déposés en médiation augmente sensiblement (822 en décembre, 891 en janvier et 1 100 en février). Pour le mois de janvier, 912 dossiers éligibles (83 % des dossiers présentés) ont été pris en charge par les équipes de médiation, représentant 170 millions d'euros d'encours de crédit traités. 670 dossiers ont été instruits et clôturés, dans deux cas sur trois avec succès (65 %). 436 entreprises ont été confortées dans leur activité, représentant près de 71 millions d'euros.

Les entreprises misent sur la publicité en ligne

Communiquer sur Internet devient incontournable. Environ 90 % des annonceurs jouent la carte du Web dans leur stratégie de communication. Mieux : en 2010, ils sont 19 % à mener des campagnes uniquement en ligne, contre 11 % en 2009. C'est ce qu'indique la 3e édition du baromètre Union des annonceurs (UDA)/OpinionWay BallesterEnquête en ligne, réalisée entre janvier et février 2010, auprès de plus de 270 annonceurs issus d'un fichier d'utilisateurs du marketing direct UDA/Reed Expositions., présentée le 31 mars à l'occasion de MD Expo. La principale explication ? Le prix. De fait, 92 % des annonceurs utilisent souvent Internet dans leur communication pour des raisons de coûts. Ils sont cependant 58 % à souligner «la simplicité et la rapidité de mise en place des opérations on line». L'e-mailing reste le levier d'e-marketing le plus utilisé. Ainsi, 89 % des annonceurs l'intègrent dans leurs campagnes. A noter que la newsletter est en forte progression : 78 % des entreprises en ont une, contre 71 % en 2009.

Toujours d'après l'étude, les sites collaboratifs ont du succès. 51 % des annonceurs sont présents sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter... ) . Et 50 % d'entre eux veulent mettre en place des campagnes de publicité ciblant les blogs et les forums. Dans un autre registre, seuls 16 % des annonceurs font de la publicité sur téléphone portable, notamment pour les jeunes et les clients fidèles. Le levier le plus exploité reste le SMS (80 %), mais les applications sur mobiles devraient fortement progresser, passant de 37 % à 67 %.

Marketing direct : 13,2 milliards d'euros investis en 2009

Les investissements en marketing direct (MD) et relationnel ont représenté 13,2 MdEuros en 2009, soit près de 50 % des dépenses en communication des entreprises. C'est ce qui ressort du bilan des investissements en marketing direct en 2009 publié par France Pub et l'UFMD à l'occasion du Salon MD Expo. Un secteur qui, souligne l'étude, a connu une baisse historique l'an dernier. Ainsi, les dépenses en communication ont reculé de 8,6 % pour se situer à 29,8 MdEuros et celles en MD ont diminué de 8,12 % sur un an. Cette étude annuelle mesure l'évolution des dépenses en marketing direct, selon les supports (courrier, téléphone, Internet, grands médias) et les secteurs.

LE SUCCES DE LA CREATION D'ENTREPRISES

La création d'entreprises en France est au beau fixe avec 57 748 nouvelles sociétés en février (+ 12,9 % par rapport au mois précédent, selon les chiffres de l ' Insee publiés en mars dernier). Si les créations avaient baissé de 8 % en janvier, le chiffre de février constitue un record. L'Insee a enregistré 35 802 demandes de créations sous le régime de l'auto-entrepreneur (soit plus de 50 %). Hors auto-entrepreneurs, les créations d'entreprises ont augmenté de 11,3 % notamment dans les secteurs du soutien aux entreprises et des services aux ménages. Sur un an, la dynamique se confirme : le nombre de créations, tous régimes confondus, affiche une hausse de 76,4 %, par rapport aux douze mois précédents.

SUR LE WEB

LE SITE CHEFDENTREPRISE.COM FAIT PEAU NEUVE

Chefdentreprise.com, le site de référence des dirigeants de PME, a été refondu pour s'adapter aux attentes des professionnels. Les contenus en ligne sont accessibles en quelques clics, grâce à un rubriquage thématique présent sur chacune des pages du site. Grâce à des outils de recherche améliorés, les chefs d'entreprise pourront aisément retrouver les actualités, les dossiers thématiques, les tribunes d'experts, etc. Autre nouveauté, la rubrique «Les entreprises communiquent» permet à toutes les sociétés du secteur de publier leurs actualités produits/services.

A LIRE

SOYEZ VISIBLE SUR LE WEB

Didactique et pragmatique, la nouvelle édition de cet ouvrage propose une méthode pour maximiser la visibilité de son site web. Elle aidera le lecteur à créer les mots-clés générateurs de visites, optimiser le code de son site pour le rendre «search engine friendly» et maximiser sa notoriété via le Web 2.0, utiliser les meilleurs outils d'analyse et de contrôle, identifier et éviter les techniques de «spamdexing».

Les C lés du référencement sur le Web, par Régis Micheli et Pascal Albericci, Editions Books on Demand, mars 2010, 236 p., 29,90 Euros.

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS MALGRE LA CRISE

Les investisseurs étrangers ne boudent pas l'Hexagone. L'Agence française pour les investissements internationaux (Afii) a ainsi recensé, l'an dernier, 639 «décisions d'investissement étranger créateur d'emplois». C'est presque autant qu'en 2008 (641). Le ministère de l'Economie, qui a publié ces chiffres, a estimé les flux d'investissements en France à 65 milliards de dollars (environ 47 milliards d'euros), ce qui place notre pays en troisième position, derrière les Etats-Unis et la Chine. Trois régions ont bénéficié, en 2009, de plus de la moitié de ces projets d'investissements étrangers : Ile-de-France (30 %), Rhône-Alpes (14 %) et Provence-Alpes-Côte d'Azur (9 %). Par ailleurs, l'Europe constitue la première zone d'origine des investissements étrangers, générant une contribution de 30 000 emplois.

Vers une nouvelle relation entre grande distribution et PME ?

La grande distribution snobe les PME et leurs produits ? Une étude Nielsen, sortie fin mars, dément cette idée répandue. Selon elle, les produits issus des PME représentent 54,2 % du chiffre d'affaires de la grande distribution. Une part qui devrait progresser. En effet, le 31 mars, la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD) et la Fédération des entreprises et entrepreneurs de France (FEEF) ont signé un «engagement de collaboration» vis-à-vis des PME. Objectif : s'approvisionner davantage auprès des PME, aussi bien avec leurs propres marques qu'avec celles des distributeurs. Cet accord-cadre, baptisé «Cap sur la croissance 2010/2012», devrait s'appliquer aux relations déjà établies entre les PME et les enseignes. L'engagement repose sur six axes : innovation, optimisation des coûts, collaboration marketing, export, visibilité de l'offre PME et développement durable. Un comité de suivi sera mis en place avec la FCD et la FEEF. Il se réunira sur une base semestrielle avec chaque enseigne pour s'assurer du bon déroulement de l'engagement. Concernant l'innovation, l'enseigne peut par exemple proposer une procédure de test de commercialisation du nouveau produit avec un «pack innovation». Les enseignes peuvent aussi rendre accessibles aux PME les études sur les grandes tendances de consommation, sur les marchés, leurs évolutions et sur les informations catégorielles en France comme à l'export.

Dispositifs en faveur des seniors dans les PME : premier bilan

78 accords de branches et 26 000 accords ou plans d'actions ont été conclus dans les entreprises de moins de 500 salariés sur le maintien de l'emploi des seniors. C'est ce qu'a indiqué un expert du ministère de l'Emploi (DGEFP) le 30 mars dernier. Les PME doivent en effet se mettre en conformité avec de nouvelles obligations : objectifs chiffrés sur le nombre de salariés âgés de plus de 55 ans, mais aussi prévisions de recrutements de quinquagénaires. Un délai de trois mois leur avait été accordé par le gouvernement pour la mise en place d'actions. Mais il a pris fin le 31 mars. La CGPME a indiqué, dans un communiqué daté du 1er avril, qu'elle «maintenait son opposition de principe à une mesure contraignante et dangereuse».

AGENDA

SEMAINE EUROPEENNE DES PME

Lancée en 2009, la Semaine européenne des PME fournit aux entrepreneurs les informations et les outils pour maintenir leur compétitivité dans l'environnement économique de l'Europe. Seront au rendez-vous les organisations professionnelles ainsi que les autorités nationales, régionales et locales.

Du 25 mai au 1er juin, dans toute l'Europe. http://ec.europa.eu/ enterprise/policies/ entrepreneurship/smeweek/index fr.htm

SALON DE L'ENTREPRISE AQUITAINE

Depuis douze ans, le Salon de l'Entreprise Aquitaine accompagne les entreprises dans leur développement. Parmi les nouveautés, le «CARRE», ou Carrefour des réseaux économiques, un lieu de RDV pour élargir ses contacts. La web TV vous permettra par ailleurs de découvrir ou revoir les conférences, ateliers, etc.

Les 9 et 10 juin, à Bordeaux, Hangar 14. www.salon-entreprise.com

PLANETE PME

Pour sa 8e édition, Planète PME réunit les partenaires économiques et institutionnels, les organisations professionnelles, les leaders politiques et syndicaux. Au programme notamment : la formation professionnelle, les opportunités du green business, le développement à l'international, la dématérialisation...

Le 15 juin, au Palais des Congrès de Paris Rens. : www.planetepme.org

DES COFFRETS-CADEAUX 100 % PRODUITS

Les nouveaux coffrets-cadeaux de Youkado ne sont pas comme les autres. Ici, aucune nuit d'hôtel, pas de dîner romantique ou d'activité de pilotage auto. En revanche, le bénéficiaire peut commander au sein d'une large vitrine de près de 3 000 produits, de l'électroménager, des équipements photo, vidéo, musique, informatique, des gadgets, des articles textiles (chaussures, vêtements, etc.), et de sport... Bref, de quoi satisfaire n'importe quel collaborateur. Concrètement, il suffit de commander l'un de ces coffrets sur www.youkado.com, et de définir le niveau de prix. A noter que la livraison des produits se fait sous 48 heures, partout en France. Prix : cinq tarifs disponibles de 41 à 410 euros HT.

Une clé USB pour sécuriser votre ordinateur personnel

Le travail nomade se développe de plus en plus dans les entreprises. Salariés en télétravail, commerciaux sillonnant les routes, voire dirigeants ramenant des dossiers importants chez eux... Ce phénomène génère un problème de taille : celui de la sécurité. Car les données sont rarement bien protégées sur un ordinateur personnel. Pour répondre à cet enjeu, Check Point lance Abra. Il s'agit d'une clé USB qui sécurise entièrement votre environnement de travail. Concrètement, après avoir entré vos identifiants, vous pouvez consulter vos e-mails professionnels, accéder à vos dossiers ou utiliser des solutions métiers (ERP, etc.) à distance et en toute sécurité. Parallèlement, la clé est dotée d'un programme de cryptage. Les données sauvegardées sont donc chiffrées et protégées des intrusions extérieures. Dernier point fort : il n'y a rien à installer, il suffit de brancher la clé pour que la solution se lance automatiquement. La clé USB peut donc être utilisée par des néophytes en informatique.

Prix : environ 150 euros TTC pour la version 4 Go ; environ 210 euros TTC pour la version 8 Go.

@ VANESSA/FOTOLIA

INES AJOUTE DES MODULES A SA SOLUTION CRM

Ines a lancé, mi-avril, une nouvelle version de sa solution CRM en mode locatif (ou SaaS). Elle offre deux nouveaux modules : la gestion de projets (INES.Project) et la gestion de la relation partenaires (INES.PRM, pour Partner Relationship Management). En outre, les briques existantes sont aussi améliorées. Parmi les nouveautés, Ines annonce la création de formulaires de webleads «pour récupérer dans son CRM les visiteurs de son site web», des statistiques sur les campagnes de phoning, la sauvegarde automatique des e-mails clients ou encore l'intégration de l'agenda Google Calendar au calendrier Ines. Prix : de 25 à 99 euros HT par utilisateur et par mois (en fonction des modules souscrits et de la durée d'engagement).

VOIP

TELEPHONEZ EN ILLIMITE VERS LES FIXES ET LES MOBILES

La voix sur IP (VoIP) permet de réduire sa facture téléphonique. La nouvelle offre «L'illimité d'entreprise» de Keyyo ne fait pas exception à la règle. Elle permet de téléphoner en illimité vers les fixes en France (et 50 destinations internationales), ainsi que vers les mobiles hexagonaux. Un véritable plus puisque, souvent, les offres illimitées portent uniquement sur les mobiles de la flotte de l'entreprise. A noter que l'offre comprend aussi un standard téléphonique et la possibilité de recevoir ses fax sur sa boîte mail.

Prix : 39 euros HT par mois et par ligne.

UNE BASE DE DONNEES POUR PROSPECTER AUX ETATS-UNIS

Vous souhaitez vous développer à l'international ? Pourquoi ne pas commencer par les Etats-Unis ? Kompass International, spécialiste de l'information B to B, vient justement de lancer une nouvelle base de données (BDD) dédiée à ce pays. Elle comprend 380 000 entreprises et près de 800 000 adresses e-mails nominatives de décideurs nord-américains. A noter que Kompass dispose aussi d'une BDD plus large, composée de 2,7 millions d'entreprises dans le monde (dont 200 000 sociétés françaises). Prix : abonnement annuel de 1 222 euros HT.

UN ECRAN GEANT POUR VOS SALONS

L'image est souvent plus forte que le texte, surtout sur un salon. Pour valoriser votre société et vos produits, pourquoi ne pas acheter un écran LCD de grande taille ? NEC met sur le marché le «BarType» X431BT une télévision de 43 pouces (106 cm de largeur et 26,5 cm de hauteur). D'un point de vue technique, l'écran affiche une bonne luminosité (700 cd/m²), un contraste dynamique de 3000 :1 et une résolution de 1920 x 480 pixels. Prix : 4 060 Euros TTC.

ACHETEZ VOS FOURNITURES SUR LE NET

Revendeur d'équipements et de Z' matériels pour les professionnels, le site www.techni-contact.com enrichit son offre de 10 000 références en fournitures de bureau. Les entreprises peuvent désormais y acheter des consommables papiers, des cartouches d'encre, des cahiers, du matériel d'écriture, des produits de bureautique et même du mobilier. La livraison est proposée sans montant minimum d'achat en 24 ou 48 heures partout en France. Elle est gratuite pour toute commande supérieure à 300 euros HT.

TESTEZ VOS CANDIDATS ET SALARIES EN LIGNE

Central Test, acteur majeur de l'évaluation en ligne, a conçu une nouvelle gamme complète de 16 tests pour le recrutement, la gestion des carrières et l'orientation professionnelle. Tests de personnalité, évaluation des aptitudes ou de la motivation... l'offre de Central Test permet de fiabiliser les recrutements et d'établir un diagnostic des compétences en interne. Pour accéder directement aux différents tests, il suffit de créer un compte pour son entreprise sur www. centraltest.fr. Le tarif ? De 390 à 520 euros HT par mois pour un abonnement illimité à tous les questionnaires pendant six mois.

@ OTOLIA/LAURENT HAMELS

Arobas RH développe le concept de DRH à temps partagé

Le DRH est l'un des collaborateurs-clés de l'entreprise. Mais les PME n'ont pas toujours les moyens de s'offrir les services d'un tel expert. Arobas RH, société d'externalisation de la fonction ressources humaines, développe le concept de DRH à temps partagé. Nouvelle organisation, gestion de la formation professionnelle, réduction des coûts de recrutement, fidélisation des salariés... Autant de problématiques qu'Arobas RH se propose de résoudre grâce à son équipe composée de professionnels en ressources humaines, d'anciens DRH d'entreprise, prêts à vous apporter leur expertise.

Des packs aux tarifications adaptées sont destinés aux petites structures. Leur principal atout est leur grande modularité avec, au choix, une facturation forfaitaire (pour des prestations récurrentes), journalière ou au taux horaire (pour des prestations ponctuelles). Un exemple de tarif ? Pour une présence d'un jour par semaine sur site, le coût du DRH sera compris entre 4 500 et 5 500 euros HT par mois, le prix variant en fonction de la taille de l'entreprise. En payant à l'année, comptez entre 54 000 et 66 000 euros HT.

Rens. : www.arobasrh.com ou 01 77 39 00 05.

Luttez contre les mauvais payeurs !

Spécialiste dans le recouvrement de créances en ligne, Sefairepayer.com s'est associé à Ciel, éditeur de logiciels de gestion, pour faire bénéficier les TPE d'une gamme de services spécialisés et les aider à régler leurs problèmes d'impayés. Deux types d'offres sont disponibles, au prix de 48 euros HT chacune. La première, le package «Prêt à recouvrer déclic», propose l'intervention d'une société de recouvrement amiable auprès du débiteur, afin de faire réagir les clients négligents. La seconde offre, dite «Impact mixte», met en place un scénario progressif de recouvrement via l'envoi de trois courriers : mise en recouvrement, suivi contentieux et mise en demeure. Pour faciliter l'usage de ces services de recouvrement, Sefairepayer.com a mis au point un logiciel «passerelle» qui fait le lien entre les applications Ciel et le site internet. Les utilisateurs n'ont ainsi pas besoin de ressaisir les factures en retard ou impayées. Son téléchargement s'effectue sur www.ciel-sfp.com.

BULLETINS DE PAIE : OPTEZ POUR LA DEMATERIALISATION !

HR Path, spécialiste en systèmes d'informations pour les ressources humaines (SIRH), s'est associé à Novapost, pionnier sur le marché de la dématérialisation, pour proposer aux entreprises une solution complète d'externalisation et de dématérialisation de la paie. Ce partenariat permet ainsi d'externaliser tout ou partie du traitement des salaires, depuis le calcul, la génération et l'émission du bulletin de paie jusqu'à sa numérisation, son envoi et son archivage. Par ailleurs, les salariés qui le souhaitent reçoivent ce document au format électronique dans un coffre-fort personnel en ligne et sécurisé. Le prix ? Entre 0,50 et 0,75 euro HT par bulletin.

Rens. : www.hr-path.com

Sur le Web

60LIFE, UN E-CE AUX COULEURS DE VOTRE ENTREPRISE

Votre société ne possède pas de comité d'entreprise ? Vous souhaitez faire bénéficier vos salariés d'offres avantageuses dans les domaines des loisirs, des vacances ou du shopping ? 60life répond à vos besoins grâce à l'e-CE. Son principe repose sur un portail personnalisable au nom de l'entreprise, accessible 24 h/24 et 7 j/7, qui met en avant toutes les offres que vous aurez retenues pour vos collaborateurs. L'abonnement annuel coûte 6 euros HT pour chacun des salariés et leur famille.

Rens. : www.60life.com