Mon compte Devenir membre Newsletters

Bonne année 2011, les JEI!

Publié le par

CARINE GUICHETEAU, Rédactrice en chef

@ THOMAS RIBOLOWSKI

CARINE GUICHETEAU, Rédactrice en chef

Des chercheurs et des ingénieurs licenciés par dizaines. Des entreprises innovantes laissées sur le carreau... Un scénario catastrophe qui pourrait devenir une réalité dès le 1er janvier 2011. En cause? La loi de finances 2011 qui prévoit un sérieux coup de rabot sur le statut JEI (jeune entreprise innovante). Première menace? Le plafonnement des exonérations, ce qui reviendrait, selon France Biotech, association des entreprises des sciences de la vie, à limiter à dix le nombre de chercheurs par entreprise. Second danger: la dégressivité des exonérations de charges sociales, initialement prévue à la huitième année, qui apparaîtrait dès la quatrième... Ce qui aurait un impact destructeur sur les JEI de plus de quatre ans et de moins de huit ans. Ainsi, une JEI créée en 2004 verrait le coût salarial de ses ingénieurs chercheurs augmenter de 40 %... dans un mois! «C'est comme si on disait à un coureur de 100 m, à mi-parcours, en fait c'est un 500 m haies...», illustrait François Guignot, délégué général du Comité Richelieu, association représentant 390 PME innovantes, lors de l'émission Business Club de FranceEcoutez en intégralité cette émission dont Chef d'entreprise Magazine est partenaire sur Chefdentreprise.com/BFM. du 20 novembre sur BFM Business. Toucher aux jeunes entreprises innovantes, c'est se mettre une balle dans le pied à l'heure où l'innovation est un vrai (l'un des seuls?) avantage concurrentiel des entreprises françaises, notamment au niveau mondial. C'est donner un coup de frein à l'embauche de personnel de haut niveau. Au final, c'est mettre du plomb dans l'aile de nos champions de demain...

A l'heure où j'écris ces lignes, tout espoir n'est pas perdu (l'article 78 portant sur la réforme du statut JEI est débattu au Sénat le 1er décembre 2010), même si, selon diverses sources, le sort en est jeté. Tout au plus, les JEI peuvent espérer une application échelonnée pour ne pas avoir leur trésorerie impactée au 1er janvier 2011. Et encore...