Mon compte Devenir membre Newsletters

Cap sur l'industrialisation à grande échelle

Publié le par

Spécialiste des bouteilles en plastique biodégradable, Vegetal & Mineral Water a su tirer les fruits de sa stratégie mise en place en 2009: viser les grands minéraliers internationaux. Son secret? Investir massivement dans la R & D afin de proposer des produits innovants.

Pascal Bastien, fondateur de Vegetal & Mineral Water, compte augmenter sa production de bouteilles. Dans trois ans, l'entreprise en produira 500 millions par an.

Pascal Bastien, fondateur de Vegetal & Mineral Water, compte augmenter sa production de bouteilles. Dans trois ans, l'entreprise en produira 500 millions par an.

Vegetal & Mineral Water hier

En 2009, Pascal Bastien investit 1 million d'euros, en fonds propres, pour créer Vegetal & Mineral Water, société spécialisée dans les bouteilles en plastique biodégradable. Son ambition: « Promouvoir un produit qui véhicule des valeurs vraies » dont les minéraliers - Danone, Nestlé Waters, etc. pourraient s'emparer. En 2010, les salariés planchent sur de nouveaux produits, et leurs flacons de lait corporel et de shampooing séduisent un grand nom de la cosmétique. L'autre événement majeur de l'entreprise est la création d'un laboratoire interne dédié aux applications du bioplastique dans l'emballage. Objectif? Offrir des solutions globales (formulation, préproduction et prototype) aux groupes industriels, en particulier ceux des industries minéralière et cosmétique. « Nous voulons apporter une réponse concrète à leurs besoins en flaconnage vert », indique Pascal Bastien. Pour ouvrir ce laboratoire, le dirigeant investit 500 000 euros.

Vegetal & Mineral Water

> Activité
Minéralier-embouteilleur
> Ville
Bourbonne-les-Bains (Haute-Marne)
> Forme juridique
SAS
> Dirigeant
Pascal Bastien, 53 ans
> Année de création
2009
> Effectif
13 salariés
> CA 2010
400 kEuros

Vegetal & Mineral Water aujourd'hui

Si 2011 fut l'année de la R & D pour Vegetal & Mineral Water, 2012 sera celle de l'industrialisation. Sa production de bouteilles devrait passer d'un million à 500 millions par an d'ici à trois ans! « Grâce aux recherches menées par notre laboratoire, nous allons, en 2012, déposer sept brevets sur de nouveaux procédés et de nouvelles matières d'emballage», se réjouit Pascal Bastien. Parmi lesquels un brevet révolutionnaire sur la formulation d'un emballage en bioplastique capable de contenir des boissons gazéifiées. Un bouleversement de taille qui conforte le positionnement initial adopté par l'entreprise: viser les grands minéraliers. « Nos avancées technologiques contribuent à notre développement à l'international sur les marchés de l'eau, des boissons gazéifiées, des jus de fruits et du lait. Au contraire de l'emballage pour la cosmétique, marché qui ne constitue plus une priorité pour nous. » La stratégie de Vegetal & Mineral Water est d'autant plus payante qu'elle bénéficie d'un formidable coup de pouce: l'instauration en octobre 2011 d'une loi interdisant en France le bisphénol A, substance toxique présente dans de nombreux contenants alimentaires. « De quoi booster notre business », s'enthousiasme Pascal Bastien. Et pour anticiper un tel développement, la PME va engager, dès le premier semestre 2012, une nouvelle levée de fonds de 2 millions d'euros. Objectif: tripler l'effectif d'ici à 2013, via la constitution d'une véritable équipe commerciale, et investir dans de nouvelles machines.

Mot clés : euro |

CHARLES COHEN