Mon compte Devenir membre Newsletters

Ces matériels qui limitent les risques de TMS

Publié le par

Sièges, repose-pieds, supports d'écran... Autant d'équipements qui permettent de gagner en confort et en bien-être. Ainsi préviendrez-vous les risques de troubles musculo-squelettiques, alias les TMS, première cause de maladie professionnelle en France.

En France, près de 72 % des salariés souffrent de douleurs liées aux troubles musculo-squelettiques, autrement dit les TMS (selon les chiffres de l'Anact, Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail). Ces pathologies affectent principalement les muscles, les tendons et les nerfs, et donnent lieu à des tendinites, des migraines, des douleurs lombaires ou des troubles de la vue. Des maux pourtant faciles à prévenir, à condition d'adopter une bonne posture à son poste de travail et de se doter d'équipements adéquats.

1 Pour soulager le dos

Un bon siège se définit selon trois critères. Il est d'abord réglable en hauteur, pour s'adapter à la taille de la personne qui l'occupe. Il doit aussi posséder un dossier haut de 45 à 55 centimètres, pour maintenir tout le dos. Enfin, il doit avoir une position «relâche», pour pouvoir varier de posture. Ainsi, le dossier accompagne les mouvements du dos. Pour François Cail, physiologiste à l'INRS (Institut national de recherche et de sécurité), les accoudoirs sont dispensables. « Ils n'aident en rien à adopter une bonne posture. Si jamais le siège en est pourvu, il faut qu'ils soient réglables en hauteur et de forme arrondie, pour permettre le rapprochement du siège vers le plan de travail. » A condition de remplir les critères précités, un modèle simple, à contact permanent qui suit les mouvements du dos, fait donc amplement l'affaire: c'est le cas des sièges de bureautique Niceday, disponibles à partir de 61 euros HT. Une autre solution: placer un support dorsal, qui améliore l'assise de n'importe quel fauteuil. Le fabricant Fellowes en propose au prix de 28 euros HT.

2 Pou favoriser la circulation sanguine

Le repose-pieds est l'élément indispensable pour favoriser la circulation sanguine, mais aussi pour améliorer le confort des personnes de petite taille qui doivent fixer leur siège en hauteur. Les douleurs au dos et aux épaules s'en trouveront sérieusement atténuées. Le néerlandais Ergonomique produit des repose-pieds à l'inclinaison modifiable pour un confort optimal. Equipés d'une barre de support pour surélever les jambes, ils permettent de varier les positions. Leur coût: 125 euros HT. Vous préférez des prix plus doux? Les modèles du fabricant Twinco, plus basiques, sont à partir de 22,30 euros HT.

3 Pour épargner les poignets

La posture idéale pour taper sur son clavier? Garder ses poignets légèrement surélevés. Les mains conservent alors leur mobilité au-dessus du clavier et peuvent atteindre l'ensemble des touches sans provoquer l'extension répétitive des doigts. La bonne idée? Des tapis de souris avec repose-poignet intégré. Ceux de Kensington, fournisseur de matériel de bureau, sont vendus à partir de 14,60 euros HT l'unité. Vous pouvez aussi tout simplement fixer un repose-poignet à votre clavier, pour gagner de la place sur votre espace de travail (comptez 19,70 euros HT pour les modèles Fellowes). Enfin, pour soulager efficacement les poignets, pensez également aux souris ergonomiques. De forme plus verticale que les autres, elles permettent une meilleure prise en main et facilitent naturellement la position surélevée

ZOOM

Des vêtements professionnels innovants
Le spécialiste du vêtement professionnel Mulliez-Flory a développé une membrane innovante, en polyuréthane céramique, nommée Gold Reflect' Line. L'intérêt? Elle dynamise le tonus musculaire et favorise une meilleure récupération après l'effort. Concrètement, les vêtements (vestes, tee-shirts, combinaisons de travail) retiennent la chaleur générée par le corps et participent donc à limiter l'apparition de TMS. Comptez en moyenne 6 euros HT de plus que le prix d'un vêtement professionnel classique.

4 Pou éviter les tensions du cou

Pour éviter une sollicitation trop importante de la nuque, le haut de l'écran d'ordinateur doit être placé au niveau des yeux de l'utilisateur. Un rehausseur sera donc particulièrement utile pour les personnes les plus grandes. Il en existe de toutes sortes: des basiques, simplement réglables en hauteur (Fellowes, à partir de 25,20 euros HT) ; des «malins», équipés d'un tiroir pour ranger quelques fournitures ou documents (Fellowes, à partir de 33,25 euros HT) et des plus hightech, composés d'un bras articulé sur lequel peut être fixé un écran plat (le fabricant Ergonomique en propose à partir de 129 euros HT).

« De plus en plus de salariés travaillent quotidiennement sur un portable, rappelle François Cail de l'INRS. Or, avec cet équipement plus petit, il y a un risque que la tête soit toujours en position inclinée. » La solution pour éviter les cous bloqués? Equipez-vous d'un rehausseur avec plan incliné, pour qu'encore une fois l'écran soit à la bonne hauteur. Dotez-vous aussi d'un véritable clavier à connecter au portable, pour éviter de fatiguer le poignet, souvent placé en extension sur un clavier d'ordinateur portable. Zenlap en a fait sa spécialité: le fabricant propose un large choix de supports pour portables, à partir de 55 euros HT.

5 Pour soulager le haut du corps

« Quand on travaille à la fois d'après un document papier et sur ordinateur, attention à ne pas laisser le document à plat, conseille François Cail. Pour éviter les mouvements inconfortables du cou, du dos et de la tête, il faut qu'il soit posé légèrement en hauteur. » Le site du revendeur de fournitures de bureau Manutan propose des porte-copies à fixer au moyen d'une pince, sur le côté de l'écran, à 4 euros HT. Mais le porte-documents peut aussi être plus évolué: c'est le cas des modèles Fellowes avec tableau blanc effaçable intégré (17,10 euros HT).

CE QU'IL FAUT RETENIR

- Privilégiez un siège réglable en hauteur qui accompagne les mouvements du dos.
- Un repose-pieds aide à lutter contre les douleurs du dos et du cou, et favorise la circulation sanguine.
- Une souris ergonomique et un repose-poignet permettent de moins solliciter les poignets et de réduire les risques de tendinites.
- Un écran réglé à la hauteur des yeux libère des tensions de la nuque.
- Pour soulager le cou, un porte-documents peut-être fixé à l'écran.

Mot clés : euro |

CELINE TRIDON