Mon compte Devenir membre Newsletters

Chez CMD2, l'insertion n'est pas un vain mot

Publié le par

Lauréate de notre trophée RH voici quatre ans, la PME CMD2 continue d'intégrer en son sein des profils de collaborateurs réputés difficiles, à savoir des handicapés mentaux et des jeunes en rupture scolaire.

CMD2hier

En 2008, CMD2, métallerie artisanale auboise, remporte le trophée d'or de la catégorie ressources humaines décerné par Chef d'Entreprise. Ce prix récompense une volonté farouche d'insertion de collaborateurs en difficulté. Le gérant de la société, Didier Duchêne, recrute et forme tous les ans trois jeunes en situation d'échec scolaire et un handicapé mental léger. Ils sont intégrés à une équipe d'une vingtaine d'ouvriers et de cadres de production. Chacun se voit confier des missions qu'il a lui-même choisies, de façon à exploiter au mieux ses points forts. « Ils sont ensuite évalués annuellement et progressivement formés à de nouvelles tâches, afin d'évoluer au sein de l'entreprise », explique le dirigeant Ancien compagnon, il encourage par ailleurs ses meilleurs éléments à participer au concours du Meilleur apprenti de France (MAF), puis du Meilleur ouvrier de France (MOF), titre qu'il a lui-même remporté en 1989.

CMD2

- Activité
Métaillerie


- Ville
Estissac (Aube)


- Forme juridique
SARL


- Dirigeant
Didier Duchêne, 53 ans


- Année de création
1990


- Effectif
19 salariés


- CA 2011
2 M euros

CMD2 aujourd'hui

Didier Duchêne est particulièrement fier du parcours de Jérémy, 22 ans, qui, depuis un an, a cessé d'errer dans les couloirs d'un institut médico-éducatif pour venir travailler chez lui. Non content de le former à la finition de pièces, le gérant lui trouve un appartement et, à l'instar de son éducatrice, passe une fois par semaine chez lui pour vérifier qu'il s'adapte à sa nouvelle vie. En parallèle, le gérant continue d'accueillir, à chaque rentrée, des jeunes en décrochage scolaire qui vont apprendre un métier aux côtés de bacheliers triés sur le volet. « L'entreprise ne doit pas se contenter de remplir un rôle économique, explique le quinquagénaire. Elle doit refléter et servir la société. » Ces quatre dernières années, trois apprentis ont reçu le prix du Meilleur apprenti de France. Un palmarès dans la moyenne de la PME. Deux d'entre eux se préparent pour convoiter, en 2013, le titre du Meilleur ouvrier de France. CMD2 poursuit donc les initiatives RH lancées dès sa création, en 1990.

Mais l'entreprise ne se repose pas sur ses lauriers. Après une salle de projection disponible à l'occasion des grandes échéances sportives, est sortie de terre, en 2009, une artothèque: 80 oeuvres d'artistes contemporains français achetées par l'entreprise (investissement: 80 000 euros) peuvent être empruntées par les collaborateurs pour une durée de deux mois. « L'art et la culture nous faisaient défaut », explique simplement Didier Duchêne, ravi de constater que les salariés, « en particulier ceux en difficulté », se montrent sensibles à la démarche. Il espère ainsi renforcer leur ouverture d'esprit et leur créativité.

Chaque mois, la rédaction de Chef d'entreprise sélectionne trois PME ayant fait l'objet d'un article dans un précédent numéro et vous propose de choisir l'entreprise dont vous souhaitez connaître l'évolution. La PME qui obtient le plus de suffrages a droit à une nouvelle parution dans cette rubrique. Votez sur notre site Chefdentreprise.com

Didier Duchêne, gérant de CMD2, veut mettre son entreprise au service de la société en intégrant des personnes en difficulté.