Mon compte Devenir membre Newsletters

Companeo s'offre les services d'un cabinet de recrutement

Publié le par

Depuis trois ans, cette PME, qui anime une place de marché en ligne, passe par un cabinet pour recruter ses commerciaux.

Passer par un cabinet de recrutement? Au départ, Laurent Horwitz n'avait pas le choix. Et pour cause: dans sa PME de 55 salariés, qui présélectionne des fournisseurs pour les TPE et PME, c'est lui qui est en charge du recrutement. Ce qui nécessite des horaires élastiques. «Je dois consacrer entre cinq et dix jours à chaque embauche», déplore le président de Companeo. Difficile, dans une entreprise dont l'effectif commercial croît de 30 % chaque année depuis trois ans. C'est pourquoi, en 2004, Companeo a choisi de faire appel à un cabinet de recrutement pour dénicher ses futurs commerciaux. Les raisons? Gagner du temps bien sûr, mais aussi profiter du regard d'un tiers, qui plus est d'un spécialiste.

L'OEIL DU CONSULTANT

L'efficacité d'un cabinet croît avec le temps
MARIE-FRANCOISE ALETTI, consultante à la Cegos
Pour Marie-Françoise Aletti, l'option choisie par Companeo est judicieuse. Principal avantage? «Un gain de temps précieux pour le dirigeant.» En particulier quand des liens existent déjà avant d'initier la collaboration. «Dans ce cas, le cabinet sera immédiatement opérationnel et plus pertinent pour dénicher les bonnes personnes.» En outre, l'experte applaudit la relation de long terme construite entre la PME et AcFed, son cabinet de recrutement, qui rend leur collaboration plus efficace. En revanche, elle estime que la présence du cabinet aux entretiens n'est pas indispensable car «ils sont beaucoup plus riches en face-à-face, entre deux personnes». De plus, l'experte conseille à la PME, une fois le premier tri de candidats opéré, de lâcher la main de son prestataire.

Un panel complet de services pour 6 300 euros. Sans consulter d'autres cabinets, Laurent Horwitz jette tout de suite son dévolu sur AcFed, l'un des prestataires référencés par Companeo pour ses propres clients. Ce qui l'a également séduit? L'expérience du prestataire en recrutement de commerciaux. Et ses prix abordables. En effet, AcFed propose à l'entreprise un service complet (définition du profil, recherche et sélection des candidats via des sites d'annonces d'emploi et des CVthèques, achat d'espaces pour publier les offres d'emploi, premiers entretiens) pour 6 300 euros. Un tarif unique, quel que soit le poste. Et surtout, Laurent Horwitz sait qu'avec AcFed, il ne déboursera pas un seul centime si, finalement, il n'engage aucun des candidats qui lui ont été présentés. Enfin, comme toujours lorsqu'on travaille avec un cabinet spécialisé, Companeo dispose d'une garantie d'une durée de 18 mois durant lesquels AcFed devra rechercher un autre candidat si la personne embauchée ne faisait pas l'affaire.

Entre Companeo et son cabinet de recrutement, la méthode fonctionne à merveille. Depuis trois ans, l'entreprise a recruté dix de ses quinze commerciaux par ce biais. Et le processus est toujours le même. «Après un briefing sur les caractéristiques du poste, il nous présente, dans un délai de quatre semaines, une liste de cinq candidats sélectionnés par leurs soins», explique le dirigeant de la PME. Ensuite,

ce dernier mène le second entretien de recrutement. Mais il n'est pas seul. «Je suis toujours accompagné du consultant d'AcFed qui, ensuite, réfléchit avec moi sur le profil des candidats.» Ce qui permet de retenir deux finalistes. Pour l'ultime round, la PME prend, seule, sa décision. Pour ce faire, Laurent Horwitz sollicite plusieurs de ses proches coéquipiers.

COMPANEO
Repères

- ACTIVITE: Plateforme internet sélectionnant des prestataires pour les TPE
- VILLE: Puteaux (Hauts-de-Seine)
- FORME JURIDIQUE: SA
- DIRIGEANT: Laurent Horwitz, 44 ans
- ANNEE DE CREATION: 2000
- EFFECTIF: 55 salariés
- CA 2006: 5 MEuros

Une relation suivie et régulière avec le même cabinet. Le recours à un cabinet de recrutement a simplifié la vie du chef d'entreprise. «Aujourd'hui, lorsque je suis à la recherche d'un nouveau collaborateur, un simple coup de téléphone suffit.» A condition de consacrer un peu de temps à son prestataire en lui détaillant l'activité de l'entreprise, ses perspectives de développement et, bien entendu, le profil des candidats. «Il ne faut pas oublier qu'un consultant en recrutement est le premier interlocuteur des candidats, ajoute Laurent Horwitz. C'est donc lui qui «vend» l'entreprise: il doit bien la connaître, mais également être convaincu par le contenu de son offre.» D'où l'importance de cultiver une relation suivie et régulière avec le même cabinet depuis trois ans. «Les consultants d'AcFed nous connaissent de mieux en mieux. Ils nous ont aidés à recruter des commerciaux dont le profil était complémentaire des autres membres de l'équipe, qu'ils avaient également sélectionnés. C'est un cercle vertueux dont nous bénéficions.»

LAURENT HORTWITZ,
p-dg de Companeo

Le consultant en recrutement est le premier interlocuteur des candidats. C'est lui qui «vend» l'entreprise: il doit bien la connaître, mais aussi être convaincu par le contenu de son offre.