Mon compte Devenir membre Newsletters

De la bouteille biodégradable aux flacons «verts»

Publié le par

Pascal Bastien conçoit et vend des bouteilles en plastique 100 % biodégradable. Atypique, il affiche des ambitions «philanthropiques et vertes» plutôt qu'une stratégie commerciale offensive.

Pascal Bastien, fondateur de Vegetal & Mineral Water

Pascal Bastien, fondateur de Vegetal & Mineral Water

Il y a un an, nous vous avons proposé le portrait d'un créateur d'entreprise. Nous le retrouvons ici afin de faire le point sur l'évolution de son affaire.

Un an plus tôt...

Moins de six mois après la création de Vegetal & Mineral Water, Pascal Bastien a déjà signé plus de 300 000 euros de contrats. Ses clients, des magasins bio et des hôtels-restaurants, sont séduits par son eau de source élégamment embouteillée dans du plastique bio. Les grands comptes, quant à eux, sont très friands de ces supports de communication «verts» et originaux. Ses bouteilles semblent donc trouver leur marché bien qu'elles soient 20 % plus chères que des contenants classiques. Ancien dirigeant d'une entreprise spécialisée dans l'emballage, Pascal Bastien s'est offert les services

de l'Ecole supérieure d'ingénieurs en emballage et conditionnement de Reims (Esiec). Celle-ci lui a conçu une formule à base de maïs et fécule de pommes de terre pour la fabrication d'un plastique bio, qui ne met que trois mois à se dégrader. Pour créer son entreprise, il a englouti 1 million d'euros en fonds propres, avec pour ambition de « promouvoir un produit qui véhicule des valeurs vraies » dont les minéraliers (Danone, Nestlé Waters, etc.) pourraient s'emparer. Cependant, le chef d'entreprise a sous-estimé le temps nécessaire à la mise au point des machines par les cabinets d'ingénierie. L'installation sur son site des matériels d'embouteillage prend du retard. Résultat: les délais de livraison des premières commandes ne peuvent être tenus.

Vegetal & Mineral Water aujourd'hui

Durant l'année, les cinq salariés ont planché sur de nouveaux produits: les flacons de lait corporel et de shampooing ont convaincu un grand nom

de la cosmétique et sont donc présents cet été en grandes surfaces. A l'automne, les clients asiatiques de la TPE recevront des bouteilles de vin en bioplastique. L'événement majeur reste la création d'un laboratoire interne dédié aux applications du bioplastique dans l'emballage. Un doctorant de l'Esiec y effectuera ses recherches. Objectif: offrir des solutions globales (formulation, préproduction et prototype) aux groupes industriels, en particulier ceux de l'industrie minéralière et du secteur cosmétique. « Nous voulons apporter une réponse concrète à leurs besoins en flaconnage vert », indique le dirigeant. Pour ouvrir ce laboratoire, Pascal Bastien a de nouveau investi 500 000 euros en fonds propres. Quelle rentabilité en espérer? « Je ne cherche pas le chiffre pour le chiffre. Mon but: mobiliser les différents acteurs de la filière plastique autour de mon projet afin que leur impact sur l'environnement diminue progressivement », souligne cet entrepreneur décidément atypique.

VEGETAL & MINERAL WATER - Repères

- ACTIVITÉ : Minéralier-embouteilleur
- VILLE : Bourbonne-les-Bains (Haute-Marne)
- FORME JURIDIQUE : SAS
- DIRIGEANT : Pascal Bastien, 51 ans
- DATE DE CRÉATION : Avril 2009
- EFFECTIF : 5 salariés
CA 2009 : 150 k euros

Mot clés : euro |

Gaelle Jouanne