Mon compte Devenir membre Newsletters

Des Systèmes et des hommes recrute via Internet

Publié le par

Cette SSII recourt aux sites de recrutement pour trouver ses collaborateurs. Elle possède aussi un onglet dédié aux ressources humaines sur son propre site web. Au final, 80% de ses embauches sont réalisées grâce à Internet.

 

Retrouvez les sociétés citées dans notre carnet d'adresses, page 90.

«Internet est notre principal levier de recrutement.» C'est ce qu'explique avec enthousiasme Amadou Ngom, p-dg de la société Des Systèmes et des Hommes. Pour cette SSII de 85 employés, implantée à Paris et Genève, la Toile est une pépinière de talents: près de quatre recrutements sur cinq se font grâce à ce média. Pour le reste, la PME privilégie la cooptation. Mais si le chef d'entreprise mise sur Internet, il ne fait pas pour autant les choses au hasard. «Nous passons nos annonces sur des sites d'emploi généralistes, du type Monster.fr, mais aussi sur des plateformes spécialisées dans l'informatique», détaille Amadou Ngom. Qui a, par ailleurs, dédié une partie de son site au recrutement. Les internautes peuvent y consulter les offres et y déposer leur CV. Une démarche peu fréquente: «Les candidatures spontanées sont rares, voire quasi inexistantes», confie Amadou Ngom. Concrètement, moins de 1% des CV reçus par Des Systèmes et des Hommes passent par cette voie. Les raisons sont diverses. Tout d'abord, contrairement aux grands groupes, la PME ne bénéficie pas d'une notoriété suffisante pour que les internautes en recherche d'emploi se rendent spontanément sur son site. En outre, lorsqu'ils utilisent les moteurs de recherche, les candidats procèdent principalement par fonctions (ingénieur, commercial, etc.), et non par entreprises.

AMADOU NGOM, p-dg de Des Systèmes et des Hommes

Grâce au Web, lorsque nous décidons de recruter, l'annonce est en ligne dans l'heure qui suit.

Dès lors, avoir sa propre page de recrutement est-il pertinent? A cette interrogation, Amadou Ngoma une réponse tranchée: «Pour une PME évoluant dans le secteur des nouvelles technologies, ce serait une hérésie de ne pas avoir de page «recrutement» sur son site Internet. C'est un exercice obligé, même si les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous.»

Privilégier les sites généralistes.

Ainsi, les vrais leviers de recrutement pour cette société sont les jobboards, c'est-à-dire les sites d'emploi. Ce sont eux qui lui apportent la plus grande partie des candidatures. Mais si, jusqu'à aujourd'hui, la SSII utilisait des sites de recrutement généralistes et spécialisés, elle ne communique plus, désormais, que sur les jobboards à forte audience. «La plupart des candidats déposent leur CV sur les deux types de portail», argumente le chef d'entreprise. Un phénomène qui s'explique par la gratuité du service: les demandeurs d'emploi n'hésitent pas à enregistrer leurs références sur plusieurs sites.

En se concentrant sur les grands sites à fort trafic, Des Systèmes et des Hommes compte réduire ses investissements. Jusqu'ici, la PME y consacrait près de 20 000 euros par an. Un investissement qui lui permettait de publier ses offres et d'accéder à la CVthèque des internautes. Car pour cette société, la force principale du recrutement sur la Toile est sa réactivité. Un point essentiel pour une SSII qui doit faire face à un marché de l'emploi particulièrement dynamique. «Les offres et demandes d'emploi pullulent dans le secteur informatique. Grâce au Web, lorsque nous décidons de recruter, l'annonce est en ligne dans l'heure qui suit», précise Amadou Ngom. Autre force du média: son coût modique. Un atout non négligeable, surtout pour une PME. Enfin, les sites de recrutement possèdent non seulement de riches CVthèques mais, de surcroît, particulièrement bien mises à jour. Et pour cause: ce sont les internautes eux-mêmes qui les réactualisent. «La CVthèque sur Internet est un outil incroyable. Même un cabinet de recrutement spécialisé ne peut pas disposer d'une base de données aussi fournie et rafraîchie que celle-ci», estime le p-dg de la SSII.

Des CV en quantité et de qualité.

Reste une interrogation. Les réponses aux offres d'emploi sont-elles bien ciblées? Il suffit, en effet, de quelques clics à l'internaute pour postuler. Dès lors, les CV reçus sont-ils bien en adéquation avec le profil recherché? En clair, si Internet permet de recevoir une quantité de CV importante en peu de temps, les réponses sont-elles tout de même qualitatives? «Les réponses sont de pertinence équivalente à celles obtenues par les médias plus classiques», estime Amadou Ngom. Mais ce dernier a, tout de même, une astuce: il place des filtres dans ses annonces. C'est-à-dire que ses offres d'emploi contiennent des critères de compétences très précis, ce qui lui permet de limiter le nombre de CV reçus.

L'OElL DU CONSULTANT

Internet est un levier efficace si on privilégie le savoir-faire au «savoir-être»
JEAN-MARC BUANNIC, dirigeant du cabinet de recrutement Persuaders RH
«Des Systèmes et des Hommes a une problématique de recrutement assez simple, analyse Jean-Marc Buannic. Il semblerait que cette SSII privilégie le savoir-faire de ses futurs collaborateurs plutôt que leur «savoir-être». Dans cette optique, Internet est un levier de recrutement intéressant.» Pour une PME, le choix du canal de recrutement dépend donc du type de candidats souhaités. Concrètement, si vous recherchez des compétences techniques, les sites de recrutement sont des outils parfaitement adaptés, A contrario, il vaut mieux passer par des cabinets spécialisés si vous souhaitez embaucher une personnalité.
Quant à la décision prise par la SSII de n'utiliser que des sites de recrutement généralistes cette année, Jean-Marc Buannic émet quelques réserves: «Même s'il n'y a pas de règles, il est conseillé de commencer sa recherche sur des sites spécialisés, quitte à l'élargir, plus tard, vers des jobboards généralistes.» La raison évoquée: les candidats, déjà en poste dans une entreprise, effectueraient essentiellement leur travail de veille sur les sites spécialisés. «Des Systèmes et des Hommes risquerait donc de passer à côté de candidats intéressants», conclut l'expert en recrutement,