Mon compte Devenir membre Newsletters

Douceur de vivre façon niçoise

Publié le par

@ OFFICE DE TOURISME ET DES CONGRES DE NICE / NICE OF YOU

«J'adore Nice. Il y règne une lumière qu'on ne retrouve nulle part ailleurs. C'est à la fois reposant et énergisant. Je ne l'ai retrouvée qu'une fois, au Mexique. Et encore, ce n'était pas tout à fait ça.» Native et avocate hors pair de sa belle méditerranéenne, Sandrine Pallanti ne la quitterait pour rien au monde. Après un an à Paris, où elle avoue «avoir cru mourir», Sandrine Pallanti est revenue pour de bon dans sa Provence d'origine. Entrée en 1985, comme commerciale chez IVS, une PME locale spécialisée dans la vente de vernis pour bois, elle possède aujourd'hui 60% des pans et préside aux destinées de cette petite société de 13 salariés. Une évolution qui lui laisse le temps de profiter de la douceur de vivre niçoise. Entre flâneries dans le Vieux Nice et découverte des plaisirs gastronomiques et culturels de la ville, la chef d'entreprise savoure une qualité de vie, selon elle «inimitable».

- SON LOISIR: LES SALLES OBSCURES

Dès qu'il fait trop chaud, Sandrine Pallanti se réfugie dans les salles obscures pour voir des films dans la veine indienne de Bollywood ou ceux de Wong Kar Wai par exemple, «J'aime ce cinéma qui sait encore nous faire rêver. Et puis c'est dépaysant. D'ailleurs, quand je pars en vacances, une fois par an, c'est en Asie ou dans l'océan Indien!»
Le Rialto - 4, rue de Rivoli - 06000 Nice - Tél.: 04 53 88 08 41
Le Mercury -16, place Garibaldi -06300 Nice - Tél.: 08 52 68 81 06

- SA CANTINE: CHEZ THEO

Lorsqu'elle dîne à l'extérieur, Sandrine Pallanti se rend chez Théo. Cette auberge, située sur la colline de Cimiez, est connue des seuls Niçois et ressemble à une grange napolitaine. «L'ambiance conviviale, la généreuse cuisine italo-provençale qui nous rappelle la proximité avec la Botte voisine... C'est peut-être pour cela que Théo affiche toujours complet!»
L'Auberge de Théo - 52, avenue Cap-de-Croix - 05100 Nice Tél.: 04 93 8126 19

- POUR SE BAGUENAUDER: LA PROMENADE DES ANGLAIS

La Prom', comme disent les Niçois pour désigner la célèbre promenade des Anglais, longe le bord de mer et offre, sur la baie des Anges, des points de vue magnifiques entre mer et montagne. Si l'endroit est mondialement connu, Sandrine Pallanti y trouve à chaque fois de nouveaux plaisirs, «Il s'y passe toujours quelque chose. Et puis, c'est une mer qui change tout le temps. Même quand on nage, on n'est jamais sur d'avoir pied. Et en hiver, la lumière est extraordinaire.»

- POUR CHINER: LES RUELLES DU VIEUX NICE

Ses rues, tout à fait typiques des vieilles cités ayant subi l'influence italienne, sont étroites, enchevêtrées, tortueuses, souvent en pente raide, bordées de hauts édifices au charme méditerranéen. «Je m'y balade avec plaisir, le nez en l'air, à la recherche d'un détail que je n'aurais pas encore remarqué. Après, il faut pousser jusqu'au cours Saleya: il y a toujours un petit café sympa où s'arrêter, ce qui est particulièrement agréable à l'heure où se tient le marché aux fleurs.»

@ OFFICE DE TOURISME ET DES CONGRES DE NICE / NICE OF YOU

- POUR DECOMPRESSER: LE PARC CIMIEZ

Sandrine Pallanti allait y jouer petite et ne s'en est pas lassée: le parc Cimiez, sur une des collines qui surplombent Nice, reste son lieu de prédilection. Elle s'y rend chaque fois que le temps le permet... «C'est-à-dire assez souvent!» Elle y vient pour lire ou déjeuner, au milieu des ruines romaines, des oliviers et à deux pas du musée Matisse. Elle assiste aussi au festival de jazz qui a lieu chaque été dans les arènes. «En plus, c'est à mi-chemin entre mon domicile et mon entreprise!»