Mon compte Devenir membre Newsletters

Echec du label égalité professionnelle

Publié le par

Lancé fin 2004 par le gouvernement, le label égalité professionnelle n'a, pour l'heure, pas convaincu les chefs d'entreprise. A ce jour, il n'a été remis qu'à 23 sociétés, au rang desquelles ne figure aucune PME. Conçu comme un outil de promotion de l'égalité entre hommes et femmes, ce label imposerait à ses prétendants des démarches relativement contraignantes. Pour y remédier, une version simplifiée du label a été élaborée l'été dernier à destination des petites structures, mais il est encore trop tôt pour en mesurer les retombées. Cet échec relatif traduit la lenteur des progrès sur cette thématique. Plus d'une branche sur deux a conclu un accord sur l'égalité professionnelle en 2004, mais seulement 500 entreprises tricolores en ont signé un, ce qui est peu au regard des 20 000 validés chaque année. Par ailleurs, la question des écarts de salaires entre hommes et femmes - de l'ordre de 23,1 %, selon une étude du ministère de l'Emploi - reste entière: alors que la loi sur l'égalité salariale de mars 2006 prévoit de gommer ces différences d'ici à 2010, seule la branche de la métallurgie a ouvert des négociations.