Mon compte Devenir membre Newsletters

Elle met l'art à la portée de «Monsieur Tout-le-monde»

Publié le par

Servir de tremplin à des artistes méconnus en exposant leurs oeuvres à des prix abordables, voilà l'idée de Carré d'Artistes. Depuis 2001, cette entreprise née de l'imagination de Stéphanie Tosi ne cesse de grandir.

Démocratiser l'art en mettant des oeuvres originales à la portée de toutes les bourses est un concept d'entreprise qui a fait ses preuves de rentabilité. Dans les sept boutiques de Carré d'Artistes, les oeuvres d'une trentaine de peintres, régulièrement renouvelées, sont vendues en libre-service à des prix modiques: de 49 euros pour un 10 x 10 cm à 247 euros pour un 30 x 30 cm. «Nous travaillons avec 200 artistes triés sur le volet. Notre société constitue le chaînon manquant entre eux et le public», indique la créatrice du concept, Stéphanie Tosi, qui reverse 50% du produit de la vente à ces artistes encore méconnus. L'idée est simple, encore fallait-il oser vendre des oeuvres d'art comme de simples CD. Stéphanie Tosi revendique la vulgarisation de l'art à un public de non-initiés. «Lorsqu'on entre dans une galerie traditionnelle, on ne connaît pas le prix d'une oeuvre et on hésite à le demander, souligne la créatrice de Carré d'Artistes. J'ai voulu prendre le contre-pied et proposer à tous ceux qui rêvaient d'un tableau sans jamais oser l'acheter un lieu convivial où ils puissent flâner... et acheter.» Passionnée d'art et «executive woman» presque malgré elle, Stéphanie Tosi a quitté son confortable poste de directrice des ventes chez Mars pour ouvrir sa première galerie à Aix-en-Provence, le 11 septembre 2001. La date fatale pour les Twin Towers a porté chance à Carré d'Artistes, qui a ouvert six autres galeries depuis (à Lyon, Paris, Lille, Barcelone et Bordeaux) . Le chiffre d'affaires est, lui, passé de quelque 300 000 Euros en 2002 à 2,2 millions en 2007. Autant dire que le «déclic de la trentaine» de Stéphanie Tosi a été une idée de génie.

Communication.

Mais il ne suffit pas de créer un concept original et pertinent, encore faut-il le faire savoir. «J'ai eu la chance de bénéficier d'une excellente couverture médiatique, confie Stéphanie Tosi, qui n'a pas lésiné sur les dossiers de presse dès le départ. Les premiers visiteurs sont venus d'abord par curiosité avant de devenir des clients fidèles.» La dirigeante veille à entretenir l'intérêt des journalistes à coups de vernissages en grande pompe et de happenings, même après que l'effet novateur du concept s'est estompé. Dernière idée qui lui a valu la sympathie des médias: l'organisation d'ateliers d'art gratuits pour les enfants de 7 à 11 ans. Les clients s'éduquent très tôt! Outre les achats des particuliers, Carré d'Artistes s'adresse désormais aux entreprises. Ducros, Pepsi, La Brioche Dorée et bien d'autres ont adopté les carrés d'artistes comme cadeaux d'entreprise ou encore pour décorer leurs bureaux.

Pour le moment, le B to B ne représente que 10% du chiffre d'affaires de la PME, mais Stéphanie Tosi compte donner un coup d'accélérateur à ce segment. «Faire découvrir des artistes là où on s'y attend le moins, c'est une diversification cohérente avec la philosophie de Carré d'Artistes», soutient Stéphanie Tosi. Qui n'a pas fini de faire parler de ses carrés.

50% du produit de la vente est reversé aux 200 artistes qui travaillent pour Carré d'Artistes.

50% du produit de la vente est reversé aux 200 artistes qui travaillent pour Carré d'Artistes.

CARRE D'ARTISTES - Repères

- ACTIVITE: Vente d'art à des prix modiques
- VILLE: Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône)
- FORME JURIDIQUE: SARL
- DIRIGEANTE: Stéphanie Tosi, 37 ans
- ANNEE DE CREATION: 2001
- EFFECTIF: 15 salariés équivalent temps plein
- CA 2005-2006: 2 millions d'euros
- CA 2006-2007: 2,2 millions d'euros