Mon compte Devenir membre Newsletters

Entrepreneur au sommet

Publié le par

Toujours plus haut, toujours plus vite. Brice Alzon est un dirigeant militant qui n'hésite pas à mouiller sa chemise pour faire progresser les valeurs entrepreneuriales en France mais aussi dans le monde.

Tout juste descendu de l'avion, après une semaine de cabotage dans les îles Grenadines, Brice Alzon, un jeune serial entrepreneur, se prête volontiers au jeu du portrait. 37 ans, le teint hâlé et les yeux marron, il est sur le devant de la scène internationale depuis quelques mois. Grâce à son investissement au sein du mouvement des journées des entrepreneurs, il a fait partie, en juin 2010, des dix leaders français sélectionnés pour participer au G20 Young Entrepreneur Summit (YES) de Toronto. Evénement précédent l'ouverture officielle du G20, le YES réunit des entrepreneurs du monde entier. L'objectif? Plancher sur quatre thématiques: l'accès au financement, la coordination internationale autour de l'entrepreneuriat et sa culture, la régulation et les taxes et enfin l'éducation. « Une expérience extraordinaire et une ambiance hors du commun où chaque délégation réfléchit aux valeurs entrepreneuriales», explique-t-il avec enthousiasme. Brice Alzon a ainsi proposé la création d'un observatoire international de l'entrepreneuriat. Une idée qui, au final, n'est pas retenue et n'a donc pas été soumise aux leaders présents au G20. Cette première expérience n'a pas rassasié le dirigeant. En novembre dernier, il est présent G20 de Séoul. Mais, cette fois-ci, le patron prend un peu plus d'épaisseur, et est désigné «sherpa» de la délégation française. «J'étais l'intermédiaire entre notre délégation et celle des autres pays. C'est très valorisant d'être au coeur de toutes les négociations», assure-t-il. L'épisode suivant? En novembre 2011, à Nice, lors du prochain G20.
Un serial entrepreneur. Si Brice Alzon participe au YES, ce n'est pas totalement par hasard. L'homme connaît bien l'entrepreneuriat. Il dirige deux PME: la Maison des services à la personne (une coopérative d'artisans) et Flexsoft - entreprise de quatre salariés spécialisée, notamment, dans l'e-commerce et le développement de logiciel en mode SaaS. Il est par ailleurs associé de De Widehem, une société de vente de voitures de prestige. Bref, l'homme a un agenda bien rempli. D'autant plus qu'il coanime le club des entrepreneurs de l'Essec et préside celui de Télécom Paristech Alumni. Deux écoles dont il est diplômé. Pour mener toutes ses activités de front, le chef d'entreprise est sur le pont « 7 jours sur 7, de 9 heures à 23 heures ». Son seul répit: quand il se rend au cercle militaire, à Saint Augustin, pour s'adonner à son sport favori: l'escrime. Ce «work addict» reste pourtant zen. Pas de trouble du sommeil, pas de valise sous les yeux. Sa recette? « A chaque problème une solution. » Et surtout, une passion: son métier d'entrepreneur.

@ RAOUL FESQUET/FOTOLIA/LD

Bio Express

1973
- Naissance à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).


2003
- Obtention d'un mastère spécialisé à l'Essec Business School et Télécom Paristech.
- S'associe à l'entreprise De Widehem.


2006
- Création de la coopérative La Maison des services à la personne (MDSAP).


2008
- Création de l'entreprise Flexsoft.


2010
- Se rend au G20 Young Entrepreneur Summit (YES) de Toronto.
- Sherpa au YES de Séoul.