Mon compte Devenir membre Newsletters

Et vous, à qui passerez-vous la main?

Publié le par

STEFANIE MOGE-MASSON Directrice de la rédaction

STEFANIE MOGE-MASSON Directrice de la rédaction

Qui reprendra mon entreprise? Cette question, chaque entrepreneur, même jeune, se l'est déjà posée. Ou devrait le faire... Car la succession, si elle a toujours été particulièrement sensible puisqu'elle touche au patrimoine privé et professionnel des patrons, va réellement poser problème dans quelques années. Et ce, pour de vulgaires questions de démographie. La population des dirigeants vieillit... Et les générations futures sont moins nombreuses, d'où un problème qui relève des mathématiques. Environ 700000 entreprises vont devoir changer de mains au cours des dix prochaines années, selon les estimations de l'APCE (Agence pour la création d'entreprise).

Parmi ces 700000 entreprises «à vendre», les disparités sont grandes. Toutes nos sociétés ne sont pas des start-up aux ratios financiers aguichants, loin de là. Les entreprises les plus attrayantes trouveront sans difficulté; d'autres, inéluctablement, disparaîtront à tout jamais... Mais entre les deux, il existe une myriade de PME dont la rentabilité est moyenne, le métier difficile, passionnant, certes, mais parfois ingrat... Et celles-là, soit la très grande majorité de notre tissu économique, doivent sérieusement préparer leur transmission. Face à la pénurie de candidats, les cédants n'ont qu'une solution: se relever les manches pour faire de leur passation de témoin un projet mûrement préparé. Passer la main à un ou plusieurs salariés? A un confrère du même secteur? A un investisseur? A un membre de sa famille? Le choix est cornélien, mais nul ne peut s'y dérober. C'est à cette thématique complexe que nous avons consacré ce quinzième numéro de Chef d'Entreprise Magazine, dans lequel nous vous relatons des cas exemplaires - et pourtant tous très différents - de cessions. En espérant vous donner de (bonnes) idées.