Mon compte Devenir membre Newsletters

GRACE AU REFERENCEMENT, DEVENEZ VISIBLE SUR INTERNET

Publié le par

Etre présent sur le Web ne suffit pas. Il faut aussi exister aux yeux des internautes. Le référencement vous permettra d'être bien visible, mais nécessite des investissements et un travail de réflexion en amont.

@ FOTOLIA

Peut-on encore se passer d'une présence sur Internet? Avec près de 53 % des Français surfant sur le Web, selon l'étude Médiamétrie publiée en novembre dernier, la réponse semble bien évidemment être non. Cependant, il existe une différence majeure entre avoir un site Internet et exister sur la Toile. De fait, si votre portail n'est pas bien indexé par les différents moteurs de recherche, vous avez très peu de chances d'être trouvé par les internautes. «Avoir un site sur Internet sans être bien référencé, c'est comme ouvrir un magasin en plein désert», souligne, de façon métaphorique, Xavier Pénat, directeur commercial chez NetBooster.

Il existe deux façons pour que votre site devienne visible: le référencement dit «naturel» (résultat brut d'une recherche effectuée par un internaute) et le référencement dit «payant» (qui rend votre site visible grâce à des liens promotionnels). Ce sont là deux outils de communication complémentaires (voir l'illustration ci-contre).

Référencement naturel: un travail en amont.

Souvent néglige par méconnaissance, le référencement naturel est pourtant une source essentielle de génération de trafic pour votre site Internet. En effet, dans 70 % des cas, l'internaute clique sur le résultat naturel de sa recherche. Celui-ci est jugé plus pertinent, car indépendant de toute forme de publicité. Il est donc essentiel d'apparaître tout en haut d'une recherche faite sur un outil comme Google, Yahoo!, MSN ou bien encore Ask. Pour ce faire, il faut savoir que les moteurs utilisent des algorithmes particuliers afin de répondre aux questions des internautes. Ainsi, en optimisant les codes de programmation de votre site Web, vous augmenterez la probabilité d'apparaître tout en haut d'une requête faite, par exemple, sur Google. «La problématique du référencement naturel est souvent liée aux aspects techniques du site Internet, explique Frank Sitbon, directeur du développement chez Webformance. Il faut éliminer les éléments bloquants afin défaire remonter tel site dans la première page de résultats des moteurs de recherche. En général, les internautes ne lisent que les trente premières réponses de leur requête. Et ne cliquent, la plupart du temps, que sur l'un des cinq premiers résultats obtenus.»

Néanmoins, les aspects techniques ne sont pas les seuls paramètres à prendre en compte pour que votre site Web décroche un bon classement - ou «ranking» - dans les résultats naturels des moteurs de recherche. Il existe des astuces comme l'échange de liens avec des sites non concurrents. Tout un savoir-faire qui nécessite des compétences techniques, mais aussi un travail de veille. C'est pourquoi il est conseillé, pour cette étape, de faire appel à un prestataire spécialisé dans le référencement. Une collaboration qui coûte, en moyenne, 4 500 euros par an pour une PME. En outre, s'octroyer les services d'un référenceur en amont, lors de la création de votre site, est aussi une bonne chose. Cela permet d'intégrer directement des éléments qui rendront votre portail plus visible. «Avant d'investir des milliers d'euros dans le design de son site, il est important d'optimiser son référencement naturel. La structure interne d'un portail Web doit être pensée en amont», conseille Irène Toporkoff-Mayer, directrice marketing et communication chez Ask France. A noter que travailler le référencement naturel d'un site peut prendre beaucoup de temps. Il faut parfois attendre plus de neuf mois avant de constater les premiers résultats.

@ DR

IRENE TOPORKOFF-MAYER, directrice marketing et communication chez Ask France

Avant d'investir des milliers d'euros dans le design de son site, il est important d'optimiser son référencement naturel.

Liens sponsorisés, des résultats immédiats.

C'est pourquoi il est aussi intéressant d'investir dans le référencement payant. «Il permet, via l'utilisation de liens sponsorisés, d'obtenir une visibilité immédiate sur Internet», témoigne Stephan Nadelman, p-dg de Capsarea.com, une entreprise de vente de casquettes et de chapeaux sur le Web. Concrètement, le référencement payant passe par l'achat de «mots-clés» aux régies publicitaires des moteurs de recherche (par exemple, Google AdWords pour Google et Ask, Yahoo! Search Marketing pour Yahoo! et son réseau affilié) . Ici, c'est un système d'enchères qui est utilisé. Chaque mot-clé a une mise à prix de 5 centimes d'euro. L'entreprise intéressée peut enchérir et la société ayant concédé le prix le plus élevé remporte l'enchère. Son lien apparaîtra alors tout en haut de la fenêtre de recherche d'un internaute ayant tapé la bonne combinaison de mots. Quant à la facturation, elle n'aura lieu que si le lien est cliqué par l'internaute. «Les liens sponsorisés sont un outil de communication à part entière assez proche des annuaires papier. Le but est d'attirer l'oeil du consommateur sur votre annonce», indique Bertrand Jonquois, directeur exécutif France de Yahoo! Search Marketing, filiale du deuxième moteur de recherche au monde.

Toute la problématique des liens sponsorisés se situe donc dans le choix des mots-clés et dans leur prix d'achat. Pour bien acheter, vous devez comprendre qui sont vos clients et, surtout, quel est leur comportement sur le Web. Un fleuriste parisien a plutôt intérêt à acheter le mot-clé «fleur livraison Paris», et non pas uniquement «fleur», trop généraliste, trop cher et pas assez localisé. L'avantage de l'outil réside dans son coût modique, qui le met à la portée des petits annonceurs. «Vous pouvez commencer à effectuer une campagne de liens sponsorisés à partir de 50 euros par mois, affirme Bertrand Jonquois (Yahoo! Search Marketing). C'est un ticket d'entrée qui permet de tester le système et d'analyser ce qui marche ou ne marche pas. En général les PME dépensent mensuellement une centaine d'euros.»

Enfin, les liens sponsorisés permettent de suivre les internautes à la trace. Les moteurs de recherche possèdent, en effet, des logiciels qui offrent la possibilité à leurs clients de savoir ce que chacun de leurs consommateurs a fait sur leur site après avoir cliqué sur leur lien promotionnel. Un outil précieux qui vous permet de calculer votre retour sur investissement. Et de contrôler le budget alloué à cette forme de publicité. Ici encore, l'aide d'un prestataire spécialisé dans le référencement peut s'avérer utile. Bien sûr, les prix dépendent de votre secteur d'activité. Mais à titre indicatif, il faut compter de 400 à 500 euros par mois pour une campagne de liens sponsorisés à destination des TPE-PME. Un investissement conséquent, mais vite rentabilisé une fois les mots-clés les plus efficaces identifiés.

EMMANUEL CHEVREL, gérant de Sabz

@ DR

EMMANUEL CHEVREL, gérant de Sabz

TEMOIGNAGE
L'agence chargée du développement de notre site m'a conseillé de faire appel à un professionnel du référencement.

Dès la création de son site Web, Emmanuel Chevrel a souhaité utiliser le référencement comme outil de communication. «Nous voulions être connus rapidement souligne-t-il. Et le Web nous est apparu comme un excellent outil de visibilité.» Ainsi, pour cette petite société, les problématiques liées à la visibilité sur la Toile ont été traitées en amont «L'agence chargée du développement de notre site nous a conseillé de faire appel à un professionnel du référencement afin d'optimiser notre visibilité sur Internet», poursuit Emmanuel Chevrel.
C'est ainsi que la TPE a choisi de déléguer son référencement à Webformance. La raison en est double. «D'une part l'indexation d'un site Web demande des compétences particulières, que nous n'avons pas. D'autre part, ce travail nécessite un temps précieux. Temps que je préfère octroyer à mon véritable métier», explique le chef d'entreprise. A l'heure actuelle, Webformance s'occupe uniquement du référencement naturel du site www.sabz.fr. Une prestation que l'entreprise paye environ 2 500 euros hors taxes par an. «Mais les résultats sont là, assure Emmanuel Chevrel. Depuis que nous travaillons avec ce référenceur, nous sommes passés de 100 visiteurs uniques par jour à 250, voire 300.»
Aujourd'hui, 90 % des clients de Sabz ont visité le site Internet avant de prendre contact avec l'entreprise.


SABZ - Repères


- ACTIVITE: Vente de services et de produits pour aménager les jardins
- VILLE: Paris (XIe arr.)
- FORME JURIDIQUE: SARL
- DIRIGEANT: Emmanuel Chevrel, 40 ans
- DATE DE CREATION: 2004
- EFFECTIF: 5 salariés
- CA 2006: 650 000 euros

ETUDE DE CAS
Google Maps, un référencement géolocalisé

Google Maps est un outil de recherche transversale. Les pages à indexer étant de plus en plus nombreuses, la plupart des moteurs de recherche proposent désormais aux internautes de faire leurs requêtes par sous-groupe. Ainsi, Google permet d'effectuer ses recherches dans les actualités, les blogs, les vidéos, ou bien encore dans les images disponibles sur le Web. Lancé en français en avril dernier, Google Maps propose, quant à lui, d'obtenir des réponses géolocalisées. Et les utilisateurs de l'outil s'en servent aujourd'hui pour trouver des itinéraires et des commerces locaux.
L'indexation des TPE/PME sur Google Maps est gratuite. Il vous suffit, pour cela, d'inscrire votre société via la plateforme Local Business Center. Google enverra alors à votre adresse un courrier contenant un code PIN. Code qu'il faudra ensuite enregistrer en ligne pour que votre inscription finale soit prise en compte. A noter que, pour optimiser votre référencement sur cet outil, il est aussi possible d'acheter des mots-clés via Google AdWords. La facturation se fait au coût par clic, avec une mise à prix de 5 centimes d'euro. Cet outil de recherche est encore en version de test. Mais certaines entreprises sont d'ores et déjà référencées grâce à la base de données du moteur de recherche. Cette dernière n'est toutefois pas exhaustive. C'est pourquoi il est important d'indexer votre entreprise sur Google Maps.