Mon compte Devenir membre Newsletters

Il a opté pour un management sans hiérarchie

Publié le par

 

BFD Repères

- ACTIVITE: Conseil en systèmes d'information
- VILLE: Paris
- FORME JURIDIQUE: SA
- DIRIGEANT: Philippe Michelin, 54 ans
- DATE DE CREATION: 1988
- EFFECTIF: 49 salaries
- CA 2006: 6,4 MEuros

Dès le stade de l'entretien de recrutement, les candidats sont prévenus: chez BFD, ils n'auront pas de chef! Car depuis huit ans, ce cabinet de conseil, spécialisé dans les systèmes d'information, a opté pour un management sans i hiérarchie. Le principe? Chaque consultant est «chapeauté» par un coach, consultant senior. Dans la PME, ils sont une demi-douzaine à remplir ce rôle. «Ils épaulent les consultants juniors sur les différents métiers de l'entreprise et les aident à construire leur projet professionnel», explique Philippe Michelin, le p-dg. Gestion des congés, demandes de formation, conflits entre collaborateurs, renfort de moyens mis en oeuvre... Chaque parrain conseille son filleul pour de nombreuses questions sociales et professionnelles.

Les consultants juniors, eux, doivent rendre compte de leur travail à un autre interlocuteur, un responsable opérationnel chargé du suivi des missions. Mais point de lien hiérarchique entre eux. Le seul «patron», ici, est le p-dg en personne. «Les consultants se sentent ainsi plus libres de leurs opinions et prennent davantage de recul sur leur activité professionnelle», précise le chef d'entreprise. Lequel cherchait également à délester ses responsables opérationnels de toute fonction managériale, «afin de les laisser se concentrer à 100% sur leur business».

Mais ce management sans hiérarchie n'empêche pas les évolutions de carrière, bien au contraire. «Ainsi responsabilisés, les consultants deviennent plus rapidement autonomes et plus enclins à se spécialiser par métier.»