Mon compte Devenir membre Newsletters

Il encourage l'écologie et la solidarité chez ses salariés

Publié le par

Sanitval, entreprise de plomberie/chauffagerie, a adopté une politique environnementale ambitieuse: recyclage des déchets, instauration d'une charte qualité... Une association, qui finance des actions de solidarité, a même été créée.

Chez Sanitval, c'est toujours le même rituel: en déchargeant les camions, les salariés trient directement les débris qu'ils rapportent des chantiers. Dans la cour de l'entreprise, des zones de dépôt sont clairement identifiées: carton-papier- déchets ménagers, ferraille, gravats mais aussi palettes réemployables et plomb-cuivre-laiton. «L'objectif est de conserver les matériaux réutilisables et de gagner du temps en prétriant les chargements destinés à la déchetterie», explique Jean-Claude Lerda, président de Sanitval. Chaque semaine, trois à quatre tonnes de déchets sont valorisées dans des filières adaptées.

Les matériaux récupérés sont revendus: «Des sociétés spécialisées nous rachètent les palettes ainsi que les métaux (plomb, laiton, cuivre), et nous offrons la ferraille», poursuit le chef d'entreprise. L'argent récolté - de l'ordre de 12 000 euros par an - est ensuite reversé à l'association Sanitval : «Il y a trois ans, j'ai eu l'idée de créer cette association pour aider des personnes dans le besoin, à l'échelle du département. Déplus, j'ai décidé de doubler systématiquement les sommes gagnées par la revente des matériaux. Pour chaque euro gagné, Sanitval en verse un deuxième.»

Grâce à la générosité du dirigeant, l'association a ainsi offert une voiture spacieuse à la mère d'un enfant handicapé et aidé une petite fille à se faire opérer aux Etats-Unis. Des subventions ont aussi été octroyées à une association s'occupant d'enfants malades du Sida. Reste un paradoxe: «R est difficile de trouver la bonnepersonne à aider. C'estpourquoi nous nous sommes mis en relation avec des associations locales pour être plus facilement aiguillés», constate Jean- Claude Lerda, qui précise que la règle d'action fixée consiste à n'intervenir qu'une seule fois pour chaque cas.

Outre son engagement associatif, le dirigeant a mis en place une charte qualité environnementale: «Nous voulons être écologiquement responsables et le faire savoir», souligne-t-il. Pour cela, une copie de la charte est envoyée aux clients en même temps que les devis ou les factures. «Les principes de cette charte sont largement respectés par mes employés. Notre métier doit se défaire de son étiquette depollueurs. Certes, nous ne sommes pas parfaits, mais il y a une réelle prise de conscience et les chantiers deviennent de plus en plus propres.»

Lorsque l'entreprise a déménagé en novembre 2007, le dirigeant a privilégié les énergies renouvelables. Près de 100 000 euros ont été investis dans divers équipements. Une cuve de récupération d'eau de pluie de 10 000 litres a été installée pour alimenter les chasses d'eau, les points d'eau techniques, l'arrosage des espaces verts, etc. Près de 20 m2 de capteurs solaires ont été posés sur le toit de l'entreprise pour chauffer les locaux. Les fenêtres ont été remplacées par du double vitrage à rupture de pont thermique. «Nous avons installé une pompe à chaleur et un capteur photovoltaïque de trois kilowatts. L'objectif n'était pas de rentabiliser ces installations mais bien de donner l'exemple.»

Jean-Claude lerda, dirigeant de sanitval

Jean-Claude lerda, dirigeant de sanitval

SANITVAL - Repères

- Activité: Plomberie, chauffage, génie climatique
- VILLE: Mougins (Alpes-Maritimes)
- FORME JURIDIQUE: SAS
- DIRIGEANT: Jean-claude Lerda, 52 ans
- ANNEE DE CREATION: 1978
- EFFECTIF: 47 salariés
- CA 2007: 3,9 MEuros