Mon compte Devenir membre Newsletters

Il exporte grâce à un grand groupe

Publié le par

Soutenu par Schneider electric, Arpège master K a développé son activité en Turquie, en Iran et dans les pays du Golfe.

Quand il décide de se lancer à l'assaut de l'Europe de l'Est, Georges Evesque sait déjà que ce ne sera pas une partie de plaisir. Grâce à une étude de marché menée par un étudiant de l'Ecole de commerce et d'industrie de l'Ain, présent en alternance dans son entreprise, il détecte un marché potentiel de l'ordre de 300 000 euros... en Turquie! Convaincu, le p-dg de l'entreprise lyonnaise de systèmes de pesage industriel décide d'embaucher le jeune homme sous le statut de volontaire international en entreprise (VIE) et de l'envoyer sur place prospecter et décrocher des contrats.

Problème: Arpège Master K, société d'une centaine de salariés, n'a pas les moyens d'ouvrir un bureau sur place. Conseillé par Ubifrance, l'agence française pour le développement international, le dirigeant se tourne alors vers Partenariat France. Cet organisme réunit 35 grands groupes français mettant leur expérience de l'international à la disposition de PME-PMI. Via un système de portage, le «parrain» accepte, selon les cas, d'héberger, de conseiller, de renseigner les PME ayant un projet à l'export (voir encadré A savoir). Arpège Master K est mis en relation avec Schneider Electric, à Istanbul. «J'ai été agréablement surpris par cette proposition car en France, il nous arrive d'être en concurrence avec ce groupe sur certains marchés», se souvient Georges Evesque.

Moyennant un loyer d'environ 500 euros par mois, Schneider Electric a hébergé le VIE dans ses locaux pendant deux ans. Outre l'accès à un poste de travail et au téléphone, le jeune homme a pu profiter des services d'un interprète. «Notre adresse locale chez Schneider nous donnait du crédit auprès des prospects. Pour eux, nous étions supportés par le groupe. Ce qui facilitait les prises de contacts. Nous avons également pu profiter de voyages d'affaires en Iran et dans les pays du Golfe», détaille Georges Evesque. Des voyages qui ont ouvert de nouveaux marchés à l'entreprise. Aujourd'hui, une large partie du chiffre d'affaires export (150 000 euros) d'Arpège Master K réalisé dans cette zone provient d'Iran et des pays du Golfe. «Même si nos résultats sont inférieurs à nos prévisions, cette expérience de portage nous a ouvert de belles opportunités. Nous avons compris que pour travailler dans cette partie du monde, nous devions renforcer notre entrée de gamme et rendre nos produits compatibles avec la langue arabe», conclut le dirigeant.

ARPEGE MASTER K - repères

- Activité: Fabrication de matériel de pesage industriel
- Ville: Chassieu (rhône)
- Forme juridique: SAS
- Dirigeant: Georges Evesque, 60 ans
- Année de création: 1987
- Effectif: 100 personnes
- CA 2007: 12,6 MEuros
- Résultat net 2007: 300 000 Euros

A savoir

Un portage, pour quoi faire?
Selon les besoins de la Pme, l'entreprise porteuse peut lui offrir un appui logistique ou un abri, une mise en relation avec des clients, donneurs d'ordre et décideurs dans le pays ciblé, une ouverture de carnets d'adresses, une assistance juridique et commerciale, l'organisation de missions d'affaires... Dans tous les cas, le portage doit respecter le principe du non-mercantilisme, c'est-à-dire que le porteur s'interdit de facturer ses services au porté avec une marge bénéfciaire. Le portage est donc le plus souvent gratuit, sauf lorsque le groupe engage véritablement des frais supplémentaires - par rapport à sa propre activité - pour le porté (location de bureaux, véhicules...).
Rens. : partenariat-france.org, missioneco.org/drce, acfci.cci.fr