Mon compte Devenir membre Newsletters

Il fait du business sous le soleil de Provence

Publié le par

Chaque matin, Nicolas Mendiharat se livre à un délicieux rituel. En sortant de son appartement aixois, le dirigeant de Travelhorizon prend le temps de déambuler devant les terrasses animées du cours Mirabeau et de traverser les allées parfumées, et souvent ensoleillées, du marché de la place de la mairie avant de rejoindre le siège de sa société de 35 salariés. Un moment privilégié. «C'est une qualité de vie que j'apprécie particulièrement et dont je ne pourrais plus me passer», confie cet ancien Parisien installé en Provence depuis quatre ans. Ce n'est pourtant pas pour sa douceur de vivre que ce chef d'entreprise de 34 ans a choisi de plier bagage. Pour ce voyagiste en ligne, la ville de Paul Cézanne offrait de multiples atouts professionnels, notamment son emplacement stratégique. «Je suis géographiquement plus proche des prestataires de Travelhorizon, situés dans les Alpes et sur la Côte d'Azur», explique le dirigeant.

SA RECETTE POUR SE RESSOURCER: UN VOYAGE AU BOUT DU MONDE

Chaque année, le dirigeant aixois part à l'aventure pendant deux semaines. Birmanie, Guatemala, Floride... Il s'en va, sac sur le dos, explorer d'autres cultures. Il en revient toujours revigoré. «Ce dépaysement est vital pour assumer la pression quotidienne», assure-t-il. Son dernier voyage? Les Philippines. Inoubliable. «J'ai visité des villages sans électricité, situés à huit heures de marche de la capitale, Manille. C'était magique.»

SES TABLES: LES DEUX FRERES ET LE CLOS DE LA VIOLETTE

Feru de sport, le dirigeant de Travelhorizon est soucieux de sa ligne. Il fuit donc les plats trop gras et raffole du poisson et des légumes grillés. A moins qu'il ne se contente d'une salade avalée sur le coin de son bureau. Le restaurant? Il s'y rend pour ses déjeuners d'affaires, mais pas plus d'une fois par semaine. Il déguste alors un tartare de boeuf ou une dorade grillée aux Deux Frères, l'un des restaurants branchés d'Aix-en-Provence, où sont exposés tableaux et sculptures modernes. Deux fois par an, le chef d'entreprise s'offre également un dîner gastronomique au Clos de la Violette, l'une des tables étoilées de la ville, pour y déguster des calamars à la plancha et un dos de loup aux algues.

Les Deux Frères, 4 av. de la reine Astrid, 13100 Aix-en-Provence. Tél.: 04 42 27 90 32 Le Clos de la Violette, 10 av. de la violette, 13100 Aix-en-Provence. Tél.: 04 42 23 30 71

SON VIN: LA COTE-ROTIE

Nicolas Mendiharat s interesse a l'oenologie. Le week-end, il visite des caves et déguste des crus. «J'aime les vins aux parfums boisés, comme les bourgognes.» Mais il ne résiste pas à un vin du Rhône, le Champin Seigneur, une Côte-Rôtie du viticulteur Jean-Louis Gerin (28 euros).

SON HOBBY: LE SPORT

Le directeur général de travelhorizon ne passe pas une semaine sans faire de sport. «C'est un bol d'oxygène dont j'ai besoin au quotidien», confie-t-il. Une règle de vie à laquelle il consacre au moins quatre heures par semaine. Footing matinal, parcours de golf... Ses week-ends sont bien remplis. Et, pour décompresser, il s'octroie parfois une partie de tennis le soir, en sortant du bureau.

SES JOURNAUX: LE POINT ET SCIENCES & VIE

Lors de ses fréquents déplacements, le dirigeant aixois lit l'hebdomadaire Le Point, qu'il apprécie pour «sa bonne synthèse de l'actualité» et, bien sûr, toute la presse spécialisée dans le tourisme, comme L'Echo touristique. Esprit curieux, il aime aussi se plonger dans l'univers de l'astronomie grâce à Science & Vie.