Mon compte Devenir membre Newsletters

Il fait revivre le textile du Nord

Publié le par

Irwan Djoehana, ancien directeur marketing de La Redoute, profite de ses connaissances de la mode pour créer sa propre marque de prêt-à-porter: Anna & Bree. Son ambition: travailler uniquement avec des couturières de la région lilloise.

En quelques coups de crayon noir, Iwan Djoehana imagine un drapé pour une nouvelle robe de la collection printemps-été. Ce jeune styliste lance en novembre 2009 sa propre marque de prêt-à-porter: Anna & Bree. Si la première collection voit le jour avec l'aide de stylistes indépendants, la seconde est l'oeuvre exclusive du jeune homme. En effet, directeur marketing de La Redoute pendant deux ans, Irwan Djoehana travaille alors sur le logiciel en charge des plans de collection et de la réalisation des vêtements. Ainsi, il apprend de la mode son jargon et ses contraintes. « Pour créer mon entreprise, j'ai adopté la politique suivante fabriquer de beaux vêtements, tout en étant rentable. » Le jeune dirigeant choisit alors de sous-traiter sa production auprès de deux ateliers de couturières de la région lilloise. Il commande ses modèles en petite série - une vingtaine par semaine. « C'est une façon de fonctionner qui me plaît et que j'aimerais conserver aussi longtemps que possible. » En plus de se démarquer de la grande distribution, il se libère des contraintes de stockage des pièces. « Je préfère cibler la production pour éviter d'avoir sur les bras des modèles qui ne plairont peut-être pas », ajoute-t-il.

De Lille au Koweït. Car Anna & Bree n'a pas de clientes types, à part « celles qui recherchent une certaine forme d'élégance », selon Irwan Djoehana. « Peu importe qu'elles aient 15 ans ou 70 ans! » Il faut toutefois qu'elles sachent manier la souris, puisque l'entreprise vend un tiers de ses modèles sur le Web. Anna-bree.com attire plus de 4 000 visiteurs par mois. Ses collections se dénichent aussi dans un corner installé dans un showroom de Roubaix et chez trois revendeurs indépendants à Paris, Reims et Metz. Sans oublier le partenariat avec quatre enseignes au Japon, une au Koweït et une au Maroc. Les enseignes de ces deux pays ont démarché elles-mêmes le dirigeant après avoir découvert Anna-bree.com. Depuis, un cinquième du chiffre d'affaires d'Anna & Bree est le fruit de l'export. « Mais pour une jeune entreprise comme la nôtre, c'est difficile de fidéliser ses clients à l'international, regrette Irwan Djoehana. Il faudrait que je puisse dédier un collaborateur à la représentation de la marque à l'étranger. » Pour l'heure, il travaille avec une stagiaire en commerce et un ami. Ce dernier a pris part financièrement au projet, à hauteur de 15 000 euros et aide Irwan Djoehana le week-end pour assurer les ventes du showroom. D'autres copains se greffent ponctuellement (directeur artistique, stylistes, mannequins, photographes, maquilleuses et bureaux d'études), mais aucun n'est salarié de l'entreprise. Si Irwan Djoehana devait embaucher, ce serait une vendeuse, pour la boutique qu'il projette d'ouvrir en 2011, au coeur de Lille.

Irwan Djoehana vend un tiers de ses modèles sur le Web.

@ PIERRE MAGNE, IDEAL STUDIO/DR

Irwan Djoehana vend un tiers de ses modèles sur le Web.

 

@ PIERRE MAGNE, IDEAL STUDIO/DR

ANNA & BREE - Repères

- ACTIVITE: Prêt-à-porter
- VILLE: Lille (Nord)
- FORME JURIDIQUE: SAS
- DIRIGEANT: Irwan Djoehana, 33 ans
- ANNEE DE REATION: 2009
- EFFECTIF: 2 salariés
- CA 2010: 60 kEuros