Mon compte Devenir membre Newsletters

Il invente la maison en «prêt-à-finir»

Publié le par

Avec ses maisons en « prêt-à-finir», Maurice Penaruiz a bâti un véritable petit empire. La PME de 35 salariés compte 180 franchisés et affiche une rentabilité nette de près de 40%.

Avec ses 2500 maisons construites chaque année, Mikit figure au hit-parade des constructeurs français les plus prospères. Et pour cause. Depuis sa création, en 1983, cette PME de 35 salariés a bâti un réseau de 180 franchisés, affiche une croissance annuelle de 20% et une exceptionnelle rentabilité, frôlant les 40% en 2006. De quoi faire pâlir d'envie les mastodontes du secteur.

Ce succès, Maurice Penaruiz, président-fondateur de la PME francilienne, l'a bâti sur un concept simple: le «prêt-à-finir». Depuis 25 ans, Mikit construit des maisons individuelles, dont le second oeuvre (plomberie, électricité, équipements sanitaires...) est fourni en kit et réalisé directement par l'acquéreur, qui reçoit une formation ad hoc. Le principe peut sembler saugrenu, voire irréaliste. Pourtant, les particuliers se sont précipités sur ces maisons vendues 30% moins cher que leurs équivalents clés en main: chaque année, les maisons Mikit, dont le prix moyen est de 80 000 euros terrain compris, séduisent 2000 nouveaux acquéreurs. «Cette formule favorise l'accession à la propriété de personnes à revenus modestes», précise Maurice Penaruiz.

Cette réussite, le chef d'entreprise la doit aussi à son réseau, développé en franchise. «Seule la franchise pouvait nous permettre de construire une marque à forte notoriété avec des moyens limités», précise Maurice Penaruiz. Pour le dirigeant, c'est une stratégie gagnante: l'essentiel des investissements nécessaires à la création d'un point de vente est apporté par le franchisé, lequel respecte les directives managériales et commerciales de sa maison-mère. La formule est exceptionnellement rentable: chacun des 180 franchisés, qui réalise un chiffre d'affaires de 1 à 5 millions d'euros, verse à Mikit une redevance de 4,5% de ses recettes. De quoi engranger de sacrés profits. En 2006, le résultat net de la PME a passé la barre de 6 millions d'euros, en hausse de 240% par rapport à 2005. Ce qui permet à Mikit de continuer à tracer sa route. A la fin de cette année, l'enseigne devrait avoir ouvert une trentaine de nouveaux points de vente.

MIKIT - Repères

- ACTIVITE:
construction de maisons individuelles
- VILLE: Bougival (Yvelines)
- FORME JURIDIQUE: SA
- DIRIGEANT: Maurice Penaruiz, 62 ans
- ANNEE DE CREATION: 1983
- EFFECTIF: 35 salariés
- CHIFFRE D'AFFAIRES 2005: 10,9 millions d'euros
- RESULTAT NET 2005: 2,5 millions d'euros
- CHIFFRE D'AFFAIRES 2006: 14,4 millions d'euros
- RESULTAT NET 2006: 6 millions d'euros

Mot clés : euro |

Stéphanie Fontana-Bérard