Mon compte Devenir membre Newsletters

Il met en scène l'histoire de son entreprise

Publié le par

Pour fêter les 150 ans de son entreprise, Christian Simon a monté une pièce de théâtre retraçant l'histoire de la PMI familiale. Pour l'occasion, étaient conviés clients et anciens employés.

Sous une tente de cirque, le rideau tombe sur une dizaine d'acteurs. Au premier rang, un vieil homme essuie une larme. Il s'agit de Roger Simon, le père de l'actuel dirigeant des Etablissements Simon et le doyen de la famille. Pour souffler ses 150 bougies, l'entreprise, anciennement connue sous le nom de Simon Frères et spécialisée dans l'outillage laitier, s'est mise en scène. Amateur de théâtre, Christian Simon a proposé à d'anciens employés de créer une pièce dans laquelle ils joueraient leur propre rôle. «Différents tableaux représentaient les cinq générations qui se sont succédé depuis 1856», raconte le dirigeant.

La pièce de théâtre Si Simon m'était conté a ravivé les souvenirs des anciens salariés et séduit les clients.

La pièce de théâtre Si Simon m'était conté a ravivé les souvenirs des anciens salariés et séduit les clients.

Du mémoire à la pièce de théâtre.

 

Pour mener à bien ce projet, Christian Simon pense à Jean-Luc Fonty, ancien responsable des achats. Ce dernier met sur pied un scénario à partir des archives et de son mémoire d'étudiant, dans lequel il contait la saga de la PMI. Il réunit ensuite une dizaine d'anciens employés et les fait répéter sous la toile du cirque situé à côté de l'entreprise. Si Simon m'était conté est joué trois mois plus tard devant plusieurs centaines de spectateurs, dont la famille Simon au grand complet. L'occasion, pour la société, de partager une histoire emblématique de la région bas-normande: dans les années quatre-vingt, deux dépôts de bilan et une reconversion dans la sous-traitance pour l'usine de recyclage des déchets nucléaires de la Cogema ont failli avoir raison de la PMI. En 2004, le dirigeant actuel, arrière-arrière petit-fils du fondateur, décide de revenir à l'activité initiale - l'outillage laitier - et trouve un repreneur intéressé par le savoir-faire de l'entreprise. Finis les homogénéiseurs de plutonium, retour aux barattes à beurre.

Pourtant, le rachat de 2004 se conclut par 78 licenciements. Jean-Luc Fonty en fait partie. L'initiative de la pièce de théâtre lui a permis «de retrouver des anciens et de partager des souvenirs». Une façon, aussi, de confirmer les bonnes relations commerciales avec les clients des Etablissements Simon: 250 d'entre eux, français et étrangers, étaient présents pour la représentation et se sont retrouvés pour le banquet qui s'en est suivi. «Dans les archives, raconte Christian Simon, nous avons retrouvé la photo d'une roulotte à l'effigie de Simon Frères, qui suivait le cirque Pinder dans ses tournées.» Preuve que le sens de la communication ne s'est pas perdu. Fort de cette expérience théâtrale, le dirigeant affirme avoir revalorisé son image. Désormais, il entend poursuivre l'aventure en faisant publier le livre de Jean-Luc Fonty avant de le mettre en vente dans la grande librairie de Cherbourg.

ETABLISSEMENTS SIMON Repères

ACTIVITE: Fabrication de matériel pour l'agroalimentaire de laiterie
VILLE: Cherbourg-Octeville (Manche)
FORME JURIDIQUE: SAS
DIRIGEANT: Christian Simon, 55 ans
ANNEE DE CREATION: 1856
EFFECTIF: 50 salariés
CA 2006: 5 MEuros
RESULTAT NET 2006: NC

Mot clés :

Mathilde Damgé