Mon compte Devenir membre Newsletters

Il mise sur des designers en herbe pour se diversifier

Publié le par

PTP Industry organise tous les ans un concours de design ouvert aux étudiants d'écoles d'art. Objectif: prouver que la fonte n'est pas un matériau dépassé et collecter des idées neuves sur lesquelles Gilles Laguet, président de la PMI, compte bien capitaliser.

Plus que quelques semaines de suspense. En mars, les lauréats de la troisième édition du concours «Ainsi fond font Fontes» seront révélés. Créé de toutes pièces en 2009 par Gilles Laguet, président de PTP Industry, cet événement récompense des étudiants d'école de design, d'arts appliqués ou d'arts plastiques françaises, belges ou suisses. Leur défi? Concevoir, à partir d'un thème imposé (l'eau pour l'édition 2011, après le bois et le feu les années précédentes), un objet dont le matériau principal est la fonte, le coeur du business de la PMI spécialiste des pièces techniques en petites séries, à destination d'une clientèle de constructeurs et de distributeurs. Premier bénéfice de ce concours, le dirigeant y voit une manière originale de se débarrasser d'une image vieillotte voire désuète. « Le grand public imagine que nos salariés poussent encore des wagonnets, plaisante le dirigeant. Or, l'époque de Zola est bel et bien révolue. » Il précise également que la fonte offre de nombreuses applications au-delà des plaques d'égouts et des balustrades. Qui en convaincre? « Les jeunes, ceux qui n'ont pas encore - trop - d'idées préconçues et qui sont les décideurs de demain », répond le quadragénaire, un oeil sur les carnets de commandes des prochaines années.

Mais surtout, ce concours lui permet d'amasser moult idées créatives à moindre coût. En effet, les designers en herbe doivent allier l'originalité à la praticité puisque sont exclus par le règlement les concepts irréalisables techniquement. Il faut dire que Gilles Laguet a en tête de commercialiser les petites merveilles concoctées par les participants, gagnants ou non. Et c'est chose faite depuis la fin de l'année dernière. La Brindille, le banc qui a suscité l'enthousiasme de la dizaine de jurés (des professionnels du secteur) de l'édition 2009, a été exposée sur le salon Maison & Objet 2011 en vitrine du stand de la société. La série limitée (1000 unités maximum), numérotée et signée par l'étudiant, a séduit aménageurs d'espaces mais aussi collectivités et particuliers.

PTP Industry

- Activité
Fabrication de pièces techniques de fonderie
- Ville
Raon-l'Etape (Vosges)
- Forme juridique
SAS
- Dirigeants
Gilles Laguet, 48 ans, Arnaud Baligand, 44 ans et Pierre Becker, 42 ans
- Année de reprise
2008
- Effectif
130 salariés
- CA 2011 (31 mars)
11,5 MEuros
- CA 2012 (prévisionnel)
13 MEuros

Une cellule commerciale dédiée

PTP Industry travaille aujourd'hui sur une vingtaine de projets issus des dossiers de candidature. A raison de 200 par an, le vivier est de taille. De quoi permettre au dirigeant de faire tourner dès cette année la cellule commerciale interne consacrée aux pièces design qu'il est en train de faire sortir de terre. Composée d'un commercial, d'un marketeur et de lui-même, cette équipe va s'étoffer dans les mois à venir. Outre un premier produit déjà commercialisé, elle peut s'appuyer sur la notoriété croissante d ' «Ainsi fond font Fontes». Le concours touche aujourd'hui plus de 500 écoles et le bouche à oreille fonctionne à plein régime. Au-delà de la dotation (2000 euros pour le(s) gagnant(s) du premier prix), les étudiants cherchent à se faire un nom. Ils acceptent pour cela de céder pour deux ans à l'entreprise le droit d'option pour un développement ultérieur des projets présentés au concours. Dans cette éventualité, les droits de propriété intellectuelle font l'objet d'un contrat séparé entre PTP Industry, «Ainsi fond font Fontes» et le(s) auteur(s) des dossiers retenus. La nouvelle activité de PTP Industry, si elle ne génère pas de retombées financières importantes aujourd'hui, devrait rapporter 1 million d'euros de chiffre d'affaires, dans les cinq ans. Mais ce n'est pas tant une source additionnelle de revenus que cherche le dirigeant qu'une source d'innovation. «L'étude des dossiers, la création des prototypes et des process spécifiques d'industrialisation nous ont obligés à retravailler l'ensemble de nos procédés de fabrication», explique le chef d'entreprise. A la clé, des progrès en matière d'adaptabilité des outils et des équipes. Des atouts qui font la différence face à une concurrence nationale et internationale, notamment asiatique, guère à même de «produire en masse des pièces unitaires et ce dans des délais courts», dixit l'intéressé. «Nous adoptons une nouvelle logique industrielle dont le bénéfice est double: nous devenons un interlocuteur intéressant pour les designers, ce qui assure une diversification de notre panel de marché, et nous affirmons notre image de novateur», conclut Gilles Laguet.

ZOOM

Cultiver la différence...
Quand il reprend l'entreprise, en 2008, Gilles Laguet s'attache à faire évoluer la mentalité de ses collaborateurs, adeptes d'une logique productiviste. L'idée de régler leurs machines plus souvent ne les enchantait guère. Techniciens, ingénieurs, modeleurs et mouleurs n'ont pas l'habitude d'envisager la création de pièces en dehors des standards. Dans le même esprit, ils accueillent le lancement du concours avec scepticisme. Quatre ans plus tard, ils sont fiers de travailler pour une PMI en croissance et innovante.


Sans mélanger les genres
Evoluant dans un secteur traditionaliste, le dirigeant dissocie son coeur de métier (la fabrication de pièces techniques) de sa nouvelle activité (la production d'objets design). Il dépose la marque "Ainsi fond font fontes" et crée une identité visuelle propre. Ses commerciaux évitent, avec les clients historiques, de jouer la carte du design, considéré dans le métier comme un élément «folklorique«. Il réserve la communication autour du concours et de la commercialisation de ces pièces design aux créateurs qui commencent à venir à lui directement.

SUR LE WEB

Le design, une source de business
«Le design, c'est aussi pour vous!» Voici le slogan du site très pédagogique

Entreprise-et-design.fr

lancé en 2009, par le ministère de l'Industrie. Vous y trouvez des témoignages de dirigeants et des avis d'experts du secteur qui vous expliquent comment l'intégrer dans votre démarche de conception et de production de produits. Certaines de vos idées reçues devraient tomber. Sont par ailleurs évoquées les problématiques de stratégie, de process et de marque.