Mon compte Devenir membre Newsletters

Il mise sur la formation continue pour réduire le turnover

Publié le par

BienServi, PME parisienne spécialisée dans l'entretien de la maison, n'a pas hésité à investir massivement dans la formation. Un moyen efficace pour motiver et fidéliser ses salariés.

A 34 ans, Stéphanie a déjà plus d'un an d'ancienneté dans son poste de femme de ménage chez Bien- Servi. De son aveu même, elle se sent «considérée» dans cette PME à taille humaine, qui a pris la peine de l'envoyer en formation et de lui nommer un tuteur expérimenté. Comme elle, beaucoup de salariés (femmes de ménage, bricoleurs...) se sentent bien dans cette petite affaire parisienne. Pour preuve, le turnover a enregistré une chute drastique, de 100% en 2005 - année de la création de la société - à 60% l'an dernier. Un taux considéré comme faible, dans un secteur traditionnellement marqué par un renouvellement vertigineux des équipes.

En 2008, les 95 salariés de BienServi ont bénéficié de 1 500 heures de formation continue.

En 2008, les 95 salariés de BienServi ont bénéficié de 1 500 heures de formation continue.

Valoriser le métier. Si Fabrice Henry a réussi à fidéliser Stéphanie et ses collègues, c'est qu'il applique une politique RH raisonnée et ambitieuse. L'année dernière, le p-dg a fait dispenser à ses salariés (81 femmes de ménage, 4 bricoleurs et 10 cadres) 1 500 heures de formation. Un investissement «important» financé en fonds propres. Ainsi, au cours de sessions d'une journée ou deux, tandis que des employées se perfectionnent aux techniques de repassage, d'autres apprennent de menus travaux de couture ou se familiarisent avec les méthodes d'organisation. «Généralement, nos femmes de ménage souffrent d'un complexe d'infériorité et se montrent plutôt réticentes à Vidée de suivre des cours, reconnaît l'entrepreneur. Mais, ensuite, elles se rendent compte de Vintérét de la démarche.» Cet effort pédagogique permet à l'entre prise de garantir un standard de qualité élevé. «Les clients bénéficient d'un service irréprochable, quel que soit l'intervenant, se félicite Fabrice Henry. Ils sont sensibles à notre démarche et acceptent sans difficultés de reporter des interventions afin que leur aide ménagère ou leur bricoleur puisse assister à un cours.» Un «plus» en termes d'image pour cette PME qui, forte de ses cinq agences franciliennes, prévoit de s'attaquer au marché national dès cette année. Objectif annoncé: «ouvrir» 12 villes par an d'ici à 2013.

BIENSERVI Repères

- ACTIVITE: Entretien de la maison
- VILLE: Paris (XVIIe arr.)
- FORME JURIDIQUE: SAS
- DIRIGEANT: Fabrice Henry, 41 ans
- ANNEE DE CREATION: 2005
- EFFECTIF: 95 salariés
- CA 2008: 2 MEuros