Mon compte Devenir membre Newsletters

Il offre une place de crèche à l'un de ses salariés

Publié le par

Jacques Mariat, gérant de 3D Vision.

Jacques Mariat, gérant de 3D Vision.

Il est 8 heures. Hervé Joly, infographiste chez 3D Vision, dépose son fils Adrien, 5 mois, à la crèche Bambilac. Quelques minutes plus tard, il est devant son ordinateur, prêt à entamer une journée de travail. Située à 5 minutes à pied du siège de 3D Vision, Bambilac est une crèche interentreprises, créée en 2007 à l'initiative du technopôle de Savoie Technolac, et financée par une quarantaine d'entreprises de toutes tailles. 3D Vision, sans participer à la genèse du projet, y a adhéré peu après. L'entreprise paie 9 300 e par an pour la garde du petit Adrien, et perçoit une aide de 3 600 e par an de la Caisse d'allocations familiales (Caf) au titre du contrat enfance et jeunesse. Elle peut, en outre, déduire 35%35% de l'investissement déductible de l'impôt sur les sociétés au titre de la participation à la crèche interentreprises. de son investissement de l'impôt sur les sociétés et 25%25% de l'investissement déductible de l'impôt sur les sociétés au titre du crédit d'impôt famille. de la même somme au titre du crédit d'impôt famille. Au final, la place en crèche lui coûte 2 200 e par an. «L'aspect novateur de cette crèche interentreprises m'a séduit», affirme le dirigeant de 3D Vision, Jacques Mariat. Il considère aussi ce geste comme «une forme de reconnaissance pour des salariés impliqués et fidèles». Bambilac accueille les enfants, même malades, de 7 h 45 à 19 heures. Les parents y voient leur intérêt: moins de stress, moins de kilomètres à parcourir, la possibilité de voir leur enfant à l'heure du déjeuner et, surtout, un coût à la journée variable selon leurs ressources, d'environ 6 e pour Hervé Joly. Pour l'heure, chez 3D Vision, il est le seul concerné. «Afin d'éviter les jalousies, nous en avons parlé aux sept autres salariés en leur assurant qu'ils bénéficieraient aussi de cet avantage s'ils en avaient besoin. Mais cela n'a pas posé problème, l'équipe est soudée.»

3D VISION - Repères

- Activité: Production de films institutionnels et publicitaires en 3D
- Ville: Le Bourget-du-Lac (Savoie)
- Forme juridique: SARL
- Dirigeant: Jacques Mariat, 43 ans
Année de création: 1995
- Effectif: 8 salariés
- CA 2007: 640 000 Euros
- Résultat net 2007: 40 000 Euros

Mot clés :

J.C.