Mon compte Devenir membre Newsletters

Il parie sur l'innovation pour sauver sa PMI

Publié le par

En 2004, la société d'Emballages Mixtes et Plastiques (EMP), basée à Villeneuve-d'Ascq, près de Lille, était à l'agonie. Elle renaît aujourd'hui sous le nom de Tifany Industries, une marque bien connue dans le monde de la vaisselle jetable.

L'entreprise de Christophe Talon revendique aujourd'hui près de 30% du marché tricolore de la vaisselle jetable décorée.

L'entreprise de Christophe Talon revendique aujourd'hui près de 30% du marché tricolore de la vaisselle jetable décorée.

L'entreprise aujourd'hui

Avec une production annuelle de 3 millions de nappes jetables, de 200 millions de serviettes en papier et de 120 millions d'assiettes en carton, Tifany Industries revendique près de 30% du marché tricolore de la vaisselle jetable décorée. En outre, l'entreprise fabrique, chaque année, quelque 40 millions de pots de yaourt et autres emballages pour l'industrie agroalimentaire. Près de 10% de ces articles sont exportés vers la Norvège, le Royaume-Uni, la Belgique, le Portugal, l'Italie ou encore la Grèce. Une belle réussite pour cette PME nordiste de 110 salariés qui a pourtant connu, entre 2000 et 2005, des années noires.

Sa crise

A l'aube du XXIe siècle, la société familiale d'Emballages Mixtes et Plastiques, plus que centenaire, s'enfonce dans la crise. L'activité plastique est montrée du doigt: les 80 postes de l'atelier de plasturgie sont supprimés. Mais cela ne suffit pas: les ventes déclinent. En trois ans, le chiffre d'affaires recule de près de 25%. L'entreprise dépose finalement le bilan en avril 2004. Le plan social décidé par l'administrateur judiciaire entraîne 94 licenciements supplémentaires.

Son rebond

C'est alors que le fonds d'investissement français Green Recovery, épaulé par Laurent Bouin, ancien conseiller d'entreprises, se penche sur l'affaire à l'été 2005. Pour 300000 euros, le duo reprend le fonds de commerce à la barre du tribunal. La nouvelle direction s'engage à garder 109 des 138 salariés et à injecter 1,5 million d'euros en deux ans dans la modernisation de l'outil de production. La société a de beaux atouts pour réussir à redresser la barre. «Malgré ses seize mois de redressement judiciaire, elle avait gardé des clients. Le secteur de la vaisselle jetable décorée est assez peu concurrentiel», analyse Christophe Talon, président de la SAS. Les 18 premiers mois sont éprouvants. «Respect des délais, qualité de fabrication, réponse aux besoins de la clientèle ont été redéfinis en interne», explique Laurent Bouin. L'autre défi consiste à renouer avec d'anciens clients insatisfaits et des fournisseurs ayant essuyé des impayés. Enfin et surtout, l'entreprise s'attache à intensifier ses exportations et décide de lancer une innovation chaque année. En 2007, c'était une nappe lavable trois fois. En 2008, ce sera du blanc haut de gamme à reliefs. Nom de code du projet: Chambord. Un véritable symbole de renaissance.

TIFANY INDUSTRIES - Repères

- ACTIVITE: Fabrication de vaisselle jetable et d'emballages alimentaires en carton
- VLLE: Villeneuve-d'Ascq (Nord)
- FORME JURIDIQUE: SAS
- ANNEE DE CREATION: 2005
- DIRIGEANTS: Christophe Talon, 46 ans, président, et Laurent Bouin, 42 ans, directeur général
- EFECTIF: 110 salariés
- CA 2006: 23 MEuros
- CA PREVISIONNEL 2007: 24 MEuros