Mon compte Devenir membre Newsletters

Il reconstruit son usine après un incendie

Publié le par

Après la destruction de l'usine de la Pâtisserie des Flandres et grâce au soutien de ses clients, de ses fournisseurs et du maire, Benoît Rousseau a pu relancer son activité.

L'entreprise aujourd'hui

Que de bonnes odeurs dans l'usine de la Pâtisserie des Flandres! Il faut dire que la PMI fabrique près de 2 tonnes de gaufres, gaufrettes et biscuits par jour. «A plein rendement, notre outil est dimensionné pour produire 5 tonnes par jour», affirme fièrement Benoît Rousseau, gérant de l'entreprise. La société travaille notamment avec les enseignes de la grande distribution et compte se développer à l'étranger. A terme, la Pâtisserie des Flandres espère réaliser 10% de ses ventes hors de France. Pourtant, il y a un an, son existence même semblait compromise.

Sa crise

Le 26 septembre 2008, en pleine nuit, on annonce à Benoît Rousseau que son usine est en feu. Un vrai coup de massue: «Quand je suis arrivé sur les lieux, tout était détruit», se souvient le dirigeant. Pour autant, personne ne baisse les bras. «Je ne voulais pas que l'aventure s'arrête. D'autant que nous venions de construire cette nouvelle usine pour poursuivre la forte croissance amorcée les années précédentes», explique Benoît Rousseau, qui décide de repartir de zéro. Chiffres en main, le dirigeant de la Pâtisserie des Flandres sait qu'il dispose d'un an pour relancer son activité. Il doit donc réagir au plus vite. Et, en premier lieu, trouver un nouveau site de production.

Son rebond

Mais la chance revient. Les fournisseurs et clients décident de soutenir l'entreprise. Auchan maintient, dans son catalogue produits, les biscuits fabriqués par la PMI. Parallèlement, le maire d'Erquinghem-Lys lui prête un bâtiment. Grâce à ce nouveau local, Benoît Rousseau relance la fabrication de ses biscuits 15 jours après l'incendie. «La fabrication de nos produits, relativement simple, nécessite du matériel léger. Nous avons pu acheter l'équipement grâce à notre trésorerie et aux remboursements de l'assurance», développe le gérant. Seule la production des gaufres demande une machinerie complexe. La PMI a toutefois une bonne étoile. Malgré l'incendie, un vieux four fonctionne encore. Après l'avoir fait réviser, la Pâtisserie des Flandres est en mesure de produire des gaufres au bout de deux mois. Le chiffre d'affaires repart à la hausse. Enfin, Benoît Rousseau décide de reconstruire une usine à l'emplacement de son ancien établissement. La première brique est posée en février 2009 et la PMI emménage en août dernier. Une inauguration réussie.

PATISSERIE DES FLANDRES
Repères

- ACTIVITE: Fabrication de pâtisseries industrielles
- VILLE: Erquinghem-Lys (Nord-Pas-de-Calais)
- FORME JURIDIQUE: SARL
- DIRIGEANT: Benoît Rousseau, 54 ans
- ANNEE DE CREATION: 1997
- EFFECTIF: 24 salariés
- CA 2008: 1,7 MEuros
- RESULTAT NET 2008: 100 kEuros

Mot clés :

Julien Van der Feer