Mon compte Devenir membre Newsletters

Il refond son activité dans un nouveau moule

Publié le par

De la sous-traitance à la conception sur mesure, le repositionnement de Vercors Thermoformage, aux mains d'un repreneur aguerri, lui a permis de renaître de ses cendres.

L'entreprise aujourd'hui

Le carnet de commandes de Vercors Thermoformage affiche une croissance de 40% sur un an. Ses clients, dont 60% ont été conquis sur les 18 derniers mois, sont ravis de trouver un partenaire qui conçoit leurs produits en fonction de leurs besoins. De la conception à la réalisation de pièces thermoformées prêtes à monter, la PMI répond à des exigences technologiques pointues. «Nous pouvons fabriquer des pièces de très grandes dimensions en un seul moulage. C'est ce qui nous différencie de la concurrence», se félicite Philippe Remeniéras.

Sa crise

Pourtant, l'entrepnse est passée par une longue agonie qui a failli la rayer du registre du commerce. A la suite du décès du fondateur, en 1998, Vercors Aviation (l'ancien nom de Vercors) périclite lentement. Le sous-traitant, spécialisé dans l'étude et la réalisation de pièces en matières plastiques techniques obtenues par thermoformage, souffre d'une mauvaise gestion qui vide ses caisses et entame la confiance de ses clients. Le chiffre d'affaires fond de près de 40% de 1998 à 2006. «A défaut d'investissement, le parc de machines s'est dégradé, occasionnant retards et pannes de production», raconte Philippe Remeniéras. Des clients mécontents et suspicieux, une trésorerie asséchée, des collaborateurs démotivés... L'issue est inéluctable: Vercors Aviation est placée en liquidation judiciaire fin 2006.

Son rebond

Après 18 ans passés en tant que cadre technique chez un géant américain des matières plastiques (Carpenter Co), Philippe Remeniéras postule à la reprise de la PMI. Pour mettre toutes les chances de son côté, il s'adjoint les compétences d'un expert-comptable, Pierre Mielcarek, qui devient aussi associé minoritaire. En décembre 2006, le tandem complémentaire convainc le tribunal de la viabilité de son projet industriel. Dès sa prise de fonction à la tête de la PMI, rebaptisée Vercors Thermoformage, Philippe Remeniéras parcourt son carnet d'adresses en quête de nouveaux marchés. «J'ai actionné deux leviers stratégiques: la mise en place d'un bureau d'études chargé du co-développement avec les clients, et la création d'un atelier de montage permettant la livraison de fonctions complètes à base de pièces thermoformées.» Cette mutation lui permet de prospecter le marché des transports (camping-cars, autocars, camions et véhicules sans permis). Les commandes fermes ne tardent pas à venir. Si les clients répondent présents, attirés par la qualité de l'offre et rassurés par la solide réputation de l'ancien cadre, les banques, elles, se font attendre, l'obligeant à jouer les équilibristes entre dépenses et recettes. «Nous avons financé les 18 premiers mois sur fonds propres, puisque les banques nous ont fait faux bond. Nous avons dû convaincre les clients de payer comptant pour nous permettre de tenir», raconte le dirigeant, qui reconnaît avoir bénéficié du capital sympathie accordé par les professionnels du secteur à un repreneur audacieux. La suite des événements leur a donné raison.

VERCORS THERMOFORMAGE Repères

- ACTIVITE: Réalisation de pièces thermoformées
- VILLE: Loriol-sur-Drôme(Drôme)
- FORME JURIDIQUE: SARL
- DIRIGEANT: Philippe Remeniéras, 46 ans
- ANNEE DE REPRISE: 2006
- EFFECTIF: 12 salariés
- CA 2007: 900 000 Euros

Mot clés :

Houda EL BOUDRARI