Mon compte Devenir membre Newsletters

Il réussit sur un marché en pleine croissance

Publié le par

Il avait repère le phénomène à Londres et a décidé de l'imposer en France. Xavier Chouraqui est en train de réussir son pari: démocratiser la conciergerie d'entreprise.

Un an plus tôt...

Coca Cola, SFR, Cisco, Dell... Début 2007, West Born n'a que 18 mois d'existence et déjà un palmarès fort prestigieux. Créée sous l'impulsion de Xavier Chouraqui, frappé par l'essor des conciergeries d'entreprises de l'autre côté de la Manche, la petite affaire vient de clore son exercice 2006 sur un chiffre d'affaires de quelque 150 000 euros, soit son point mort, et espère doubler ses recettes en 2007. Une belle récompense pour cet entrepreneur de 33 ans à l'époque, qui s'était lancé avec tout juste 10 000 euros de fonds propres et avait décroché auprès d'Oséo un prêt d'honneur de 6 000 euros, assorti d'une garantie bancaire.

West Born aujourd'hui...

«Nous avons gardé tous nos clients du début et avons conquis, depuis, d'autres belles références.» Début 2008, Xavier Chouraqui a le sourire. Sa petite entreprise de conciergerie d'entreprise, West Born, qui fêtera au printemps ses trois années d'existence, vient de signer avec Skandia, LCH Clearnet, Novo Nordisk... Surtout, elle a quitté son habit de «start up balbutiante» pour revêtir celui de «petite affaire en pleine croissance». En 2007, en effet, elle a plus que doublé ses ventes et atteint un chiffre d'affaires de quelque 400 000 euros et un résultat excédentaire. Elle n'a rien changé de son credo initial: ne se rémunérer qu'à travers l'abonnement que lui paient ses clients (celui-ci oscille entre 3 et 10 euros par collaborateur et par mois, selon la prestation fournie par West Born) . Et se défend de marger sur les services (pressing, cordonnerie, garde d'enfants, réparations automobiles, livraison de fleurs...), «afin que les salariés bénéficient des meilleurs tarifs», précise le jeune dirigeant, qui annonce une réduction de 10 à 50% par rapport aux prix publics. L'équipe a grandi, elle aussi: West Born employait six salariés il y a un an, le double aujourd'hui. Départ majeur: celui de son directeur commercial, Gilles Guillot, qui avait oeuvré à la conquête des premiers clients. «Il nous a quittés pour des raisons personnelles», confie Xavier Chouraqui, qui a, depuis, consolidé son équipe de direction en embauchant un directeur de l'exploitation et une directrice commerciale. Désormais, c'est vers la province que lorgne le chef d'entreprise, qui devrait ouvrir un bureau à Lyon au premier semestre 2008. Et rêve d'implanter West Born dans d'autres villes à potentiel.

Xavier Chouraqui (en bas à droite) en compagnie de Patrick Oliveau, son directeur de l'exploitation.

Xavier Chouraqui (en bas à droite) en compagnie de Patrick Oliveau, son directeur de l'exploitation.

En février 2007, nous publiions le portrait de West Born, une société de conciergerie d'entreprise âgée de 18 mois. Un an après, nous faisons le point sur cette «jeune pousse», qui a bien grandi.

Mot clés : euro | Oséo |

Stéfanie Moge-Masson