Mon compte Devenir membre Newsletters

Il se mobilise pour le reboisement des Landes

Publié le par

L'imprimerie francilienne a fédéré ses salariés et ses partenaires commerciaux autour d'un projet citoyen: reboiser la forêt landaise, dévastée par la tempête Klaus.

En janvier dernier, la tempête Klaus a dévasté la forêt landaise.

@ ONF

En janvier dernier, la tempête Klaus a dévasté la forêt landaise.

Paysage de désolation dans la forêt de Mugron, entre Mont-de-Marsan et Dax. L'espace, ravagé par la tempête Klaus en janvier dernier, est heureusement sur le point de renaître: dans quelques mois, 15 hectares seront reboisés. Les premiers peupliers ont même été plantés cet été. Une initiative communale, régionale ou nationale? Non, il s'agit d'un projet initié par un groupement de 48 PME, ImpriFrance, mené en collaboration avec l'Office national des forêts (ONF). Le principe de cette opération, baptisée «Ensemble pour la forêt landaise»? Des imprimeurs, issus de la France entière, se sont cotisés pour financer le reboisement. En parallèle, du 2 mars au 30 avril derniers, ils ont proposé à leurs clients de s'associer à leur démarche en faisant à l'ONF un don de 2 Euros par commande. Bruno Barbier, directeur général de l'imprimerie francilienne Desbouis Grésil et membre d'ImpriFrance, a tout de suite été emballé par le projet. «C'était l'occasion de combiner acte citoyen et opération de communication», explique-t-il. Son entreprise participe au maintien du patrimoine forestier à hauteur de 2000 Euros. Par ailleurs, le dirigeant a profité de cette démarche pour tordre le cou à une idée reçue, répandue dans le grand public et parmi ses clients, selon laquelle le secteur de l'imprimerie est responsable de la déforestation. «Le message est parfaitement passé, tant auprès de nos commerciaux que de nosacheteurs» , se félicite le dirigeant. Documents à l'appui, les vendeurs de Desbouis Grésil ont convaincu une quinzaine de clients (sur 350) d'ajouter leur pierre à l'édifice. C'est peu et beaucoup à la fois. Car ce sont surtout des collectivités locales qui ont apporté leur contribution au projet, pourtant moins libres que des entreprises privées quand il s'agit de desserrer les cordons de la bourse.

Un plus pour les relations commerciales futures. «Nos clients ont été flattés que nous pensions à eux pour cet acte de solidarité. C'est un plus pour nos relations futures», indique Bruno Barbier. Résultat de l'opération: le dirigeant a collecté - 500C . Cette somme, ajoutée au don de Desbouis Grésil, est venue gonfler la cagnotte du groupement, qui a totalisé quelque 30000 Euros.

Au-delà de l'aspect commercial de la démarche, le chef d'entreprise estime que sa participation au projet lui a permis de fédérer ses salariés: certains d'entre eux ont d'ailleurs mis la main à la poche et manifesté une certaine fierté de voir leur société s'engager pour cette cause. Et dès que les effets seront visibles, Bruno Barbier envisage de communiquer sur l'opération via la création d'une rubrique dédiée sur son site internet ou des encarts dans les bulletins municipaux. Autrement dit, courant novembre, quand la forêt de Mugron commencera à récupérer de sa superbe.

IMPRIMERIE DESBOUIS GRESIL
Repères

ACTIVITE: Imprimerie
VILLE: Montgeron (Essonne)
FORME JURIDIQUE: SAS
DIRIGEANT: Bruno Barbier, 40 ans
ANNEE DE CREATION: 1882
EFFECTIF: 40 salariés
CA 2008: 15,9 MEuros
RESULTAT NET 2008: 1,3 MEuros

Mot clés : projet |

Gaelle JOUANNE