Mon compte Devenir membre Newsletters

Il utilise l'eau pour combattre les crues

Publié le par

Damien Louessard a mis au point un boudin souple en PVC renforcé qui permet de stopper les eaux en cas d'inondation. Il vise la rentabilité d'ici à 2012.

Son invention pourrait faire économiser des centaines de milliers d'euros aux collectivités locales et aux sites industriels. Damien Louessard, 28 ans, diplômé de l'école des Mines de Douai, a créé la société Altoo en septembre 2008. Il a mis au point un nouveau type de barrage, baptisé Protec Flood, pour endiguer les eaux en cas d'inondation. Le principe? Une succession de tubes en PVC renforcé que l'on remplit d'eau. A vide, le système pèse moins de 1% de son poids de fonctionnement; il suffit donc de quatre personnes pour déployer 100 mètres de tubes en une heure. Un argument de taille par rapport aux sacs de sable utilisés habituellement en cas de crue. Autre atout: Protec Flood peut être monté sur tous types de sols, les tubes, une fois remplis, épousant la forme du terrain.

Grâce à son système de boudins en PVC, le barrage Protec Flood endigue les eaux en cas d'innondations.

Grâce à son système de boudins en PVC, le barrage Protec Flood endigue les eaux en cas d'innondations.

Démarcher les bons interlocuteurs.

Un projet ambitieux, dont la mise en place a mis près de quatre années. Pourtant, ce n'est pas la phase de développement du produit qui a été la plus longue, mais les études de marché et de commercialisation. «Le système des assurances, en cas d'inondation, est très complexe», explique Damien Louessard, qui a dû également décrypter le fonctionnement des collectivités locales afin d'identifier les bons interlocuteurs et étudier la géographie de l'Hexagone pour en repérer les régions les plus exposées aux crues. Au final, l'offre d'Altoo se présente sous la forme d'un package trois-en-un. Il comprend une étude des terrains, la formation du personnel et la livraison du barrage. Le tout pour un prix moyen d'environ 50 000 euros TTC. Une somme raisonnable, sachant que les inondations causent, chaque année, quelque 262 millions d'euros de dégâts, selon les chiffres du ministère de l'Ecologie et du Développement durable.

ALTOO, Repères

- ACTIVITE: Système de barrage contre les crues
- VILLE: Douai (Nord)
- FORME JURIDIQUE: SAS
- DIRIGEANT: Damien Louessard, 28 ans
- DATE DE CREATION: Septembre 2008
- CAPITAL SOCIAL: 100 000 euros

Pour l'aider dans ses démarches administratives, l'entrepreneur a pu compter sur APUI, l'incubateur de l'école des Mines de Douai, ainsi que sur le soutien d'Oséo Nord-Pas-de-Calais. Côté financement, un business angel a injecté 30 000 euros dans son projet. Le reste - soit 70 000 euros - a été financé par emprunt bancaire. Grâce à cette somme, le jeune dirigeant a embauché un commercial chargé de prospecter les collectivités locales des zones à risques, soit un tiers du territoire hexagonal, selon ses estimations. Il souhaite, par ailleurs, embaucher un ingénieur pour poursuivre le travail de recherche et développement. Pour l'heure, Altoo devrait clôturer son premier exercice sur une perte de quelques milliers d'euros. Mais son objectif est de décrocher deux contrats sur l'exercice 2009-2010, pour enregistrer ses premiers bénéfices en 2012.

Mot clés : euro

Julien Van Der Feer