Mon compte Devenir membre Newsletters

Il verse 1200 euros nets de charges à tous ses salariés

Publié le par

Profitant de la loi en faveur des revenus du travail, le spécialiste du transport de personnes avec chauffeur a signé un accord d'intéressement et versé à ses salariés une prime exceptionnelle nette de charges.

Chez Service Prestige, une PME spécialisée dans la location de véhicules avec chauffeur, les 75 salariés ont eu, à la fin 2008, une excellente surprise. Ils ont perçu une prime de 1 200 euros pour les inciter à garder le cap pour l'année à venir. Un vrai coup de pouce pour les équipes de Service Prestige, qui savent que - rigueur salariale oblige - leur rémunération ne sera pas revue à la hausse en 2009. Quant à la direction, elle a pu consentir cet effort sans mettre en péril la santé financière de l'entreprise, puisque cette prime exceptionnelle ne lui a pas coûté de charges patronales.

Le dirigeant de Service Prestige a signé un accord d'intéressement en décembre 2008.

Le dirigeant de Service Prestige a signé un accord d'intéressement en décembre 2008.

Une loi tombée à pic. Ce geste a été rendu possible par la loi du 3 décembre 2008 en faveur des revenus du travail, qui permet aux entreprises de verser une prime exceptionnelle de 1 500 e maximum, nette de cotisations sociales. Seule condition: pour y avoir droit, l'entreprise doit avoir conclu, avant le 30 juin 2009, un accord d'intéressement ou rédigé un avenant à un accord d'intéressement existant (lire l'encadré ci-contre). Camille Réchard, dirigeant de Service Prestige, n'a pas hésité longtemps quand il a pris connaissance de cette opportunité. Il désirait partager avec ses équipes les bons résultats de l'année 2008 et envisageait, depuis déjà quelque temps, de mettre en place un plan d'intéressement pour retenir ses talents. «Je souhaitais aussi mobiliser mes équipes autour du projet d'entreprise», explique Camille Réchard. Signé le 15 décembre, ce plan d'intéressement repose sur divers critères, parmi lesquels la rémunération annuelle du collaborateur, le temps de travail effectif ainsi que des objectifs par service. Sans ce dispositif, à coût égal pour leur entreprise, les salariés de Service Prestige n'auraient perçu que 800 e de prime moyenne. «Cette nouvelle loi sur les revenus du travail est tombée à pic, estime Camille Réchard. Le plan d'intéressement s'inscrit sur le long terme, tandis que la mesure liée au versement d'une prime exceptionnelle nous a permis de partager les bénéfices de l'année 2008.» Côté communication, le dirigeant s'est appuyé sur les représentants du personnel avant d'exposer lui-même l'accord et ses conséquences. «J'ai évidemment expliqué que cette prime exceptionnelle ne serait pas renouvelée l'année prochaine et que le plan d'intéressement prendrait le relais.»

Service prestige - Rrepères

- ACTIVITE: Location de véhicules avec chauffeur
- VILLE: Paris (XVIIe arr.)
- FORME JURIDIQUE: SA
- DIRIGEANT: Camille Réchard, 47 ans
- ANNEE DE CREATION: 1988
- EFFECTIF: 75 salariés
- CA 2008: 8 MEuros

Ce que dit la loi

COUP DE POUCE A L'INTERESSEMENT
Selon la loi en faveur des revenus du travail du 3 décembre 2008, les entreprises ayant conclu un accord d'intéressement, ou un avenant à un accord, d'ici au 30 juin 2009, pourront verser à leurs salariés une prime exceptionnelle d'intéressement nette de charges patronales et salariales, qui ne sera soumise qu'au forfait social patronal de 2%, à la CSG et à la CRDS. le montant global des primes attribuées ne pourra excéder 20% du total des salaires bruts et sera limité à 17 154 Euros.