Mon compte Devenir membre Newsletters

Ils codirigent leur société à six... et ça marche!

Publié le par

Peu s'y risqueraient. Pourtant, les créateurs de Devcomweb Micrologiciel gèrent leur société à parts égales. Plus de quatre ans après, l'équipage maintient toujours le cap avec une société qui a le vent en poupe.

Bâtir, investir, se développer, partager les décisions et les bénéfices d'une entreprise entre six collaborateurs... Pure utopie? Pas pour Michel Marcombe, l'un des six co- fondateurs et actionnaires de Devcomweb Micrologiciel, éditrice de Micrologiciel, logiciel gestionnaire de sites internet. Proche du modèle d'une Scop (Société coopérative de production), dans laquelle les salariés-actionnaires participent de façon égalitaire aux prises de décision, Devcomweb Micrologiciel est, en fait, une SARL (Société à responsabilité limitée) dont chaque associé a apporté plus de 16,5% du capital (1 250 euros chacun, soit 7500 euros au total) et détient, par conséquent, plus de 16,5% des parts.

Des décisions collégiales. Issus de l'univers de l'informatique pour les uns, de celui de l'e-commerce pour les autres, ils ont défini une répartition claire des responsabilités, créant trois binômes aux compétences complémentaires: l'un des tandems est responsable du développement du logiciel, l'autre travaille au service commercial et le troisième se charge de la hot line. «Pour les grandes prises de décision -investissements, développements, partenariats stratégiques. . . - ,chacun donne son avis, développe son point de vue par rapport au poste qu'il occupe, précise Michel Marcombe. Cela permet d'ouvrir le débat et de mesurer toutes les conséquences d'une décision.» Au final, les six actionnaires procèdent à un vote démocratique. «C'est la majorité qui l'emporte», souligne Michel Marcombe. Lequel est également directeur commercial et capitaine du navire: plus expérimenté, il représente la société (pour la communica tion, par exemple) . Mais Devcomweb Micrologiciel a également son gérant, Gaétan Monti, qui s'occupe de la partie administrative et de la relation avec la clientèle. Néanmoins, ce dernier n'a pas de droit de veto, puisque les décisions sont collégiales. «C'est une façon différente d'entreprendre, analyse Michel Marcombe. Certes, lorsque nous nous sommes lancés, ce mode opératoire laissait notre entourage quelque peu perplexe...» Mais les six sont déterminés. Pour avoir vécu l'entrepreneuriat dans de petites structures, chacun d'eux connaît la difficulté d'être seul face aux décisions. «Nous rêvions d'un schéma simple et efficace dans lequel chacun assumerait ses responsabilités.» Or, quatre ans plus tard, la solidarité de l'équipe ne s'est jamais démentie. «A défaut de prendre les bonnes décisions, ce système nous a évité de prendre les mauvaises!» Les six associés semblent, d'ailleurs, avoir fait le bon choix: la société, qui a enregistré une croissance de 30% entre 2006 et 2007, ne compte pas moins de 600 clients et en conquiert de 20 à 30 chaque mois. Et demain? Michel Marcombe en convient, il devra peut-être revisiter la formule s'il est amené à embaucher. Mais pour l'heure, les six gardent le cap. Ils ont même renforcé leur alliance en créant, début 2007, une société civile immobilière pour l'acquisition de nouveaux bureaux.

DEVCOMWEB MICROLOGICIEL
Repères

- ACTIVITE: édition de logiciels
- VILLE: Montfermeil (Seine-Saint-Denis)
- FORME JURIDIQUE: SARL
- DIRIGEANTS (DE GAUCHE A DROITE): Gaétan Monti, 27 ans,
service clients;
José Grandal, 42 ans,
réalisation et conception web;PierrickFidon, 30 ans, service développement;
Christophe Raoult, 39 ans,
service développement;
Michel Marcombe, 47 ans,
service commercial;
Stéphanie Lafit, 27 ans,
réalisation et conception web.
- ANNEE DE CREATION: 2003
- EFFECTIF: 6 salariés
- CA 2006: 300000 Euros
- RN 2006: 30000 Euros