Mon compte Devenir membre Newsletters

Ils financent les patchs anti-tabac de leurs salariés

Publié le par

La dernière note de frais de Marika Froment comptait une ligne inhabituelle: 55 Euros pour des patchs anti-tabac. Chef de projet chez FC2, la jeune femme n'a pas perdu la tête, mais tout simplement répondu à l'appel du pied de son patron. En juin dernier, Marc Fischer, l'un des deux dirigeants de cette agence de communication événementielle, a décidé d'aider ses collaborateurs à arrêter de fumer. «Au cours d'un déjeuner, trois personnes ont manifesté Yenvie de cesser la cigarette tout en se plaignant du coût des traitements antitabac. Pour les aider et surtout pour les garder en bonne santé, j'ai décidé de financer la moitié de leur traitement», explique ce farouche opposant à la cigarette. Les règles du jeu sont claires: la PME rembourse à ses salariés fumeurs environ 180 euros par trimestre de patchs anti-tabac. Mais, en cas de «rechute», ceux-ci devront rembourser leur employeur. Dissuasif. D'ailleurs, chaque jour, le chef d'entreprise veille au grain. «Je vérifie que ces personnes ne descendent pas fumer pendant la pause» confie-t-il. Pour le moment, les trois premiers salariés à avoir bénéficié de ce traitement de faveur ne sont plus «accros» à la cigarette. Marc Fischer espère évidemment que leur exemple va faire école. Car, bien que le tabac soit prohibé dans les locaux de FC2 depuis avril 2005, l'entreprise compte encore 37 fumeurs, soit près de la moitié de l'effectif.

Les deux associés, Franck Chaud (à gauche) et Marc Fischer (à droite) co-financent l'achat de patchs anti-tabac pour leurs salariés souhaitant arrêter de fumer.

Les deux associés, Franck Chaud (à gauche) et Marc Fischer (à droite) co-financent l'achat de patchs anti-tabac pour leurs salariés souhaitant arrêter de fumer.

FC2 Repères

- ACTIVITE: Conseil en communication événementielle
- VILLE: Courbevoie (Hauts-de-Seine) et Saint-Priest (Rhône)
- FORME JURIDIQUE: SA
- DIRIGEANT: Marc Fischer, 35 ans
- ANNEE DE CREATION: 1995
- EFFECTIF: 80 salariés
- CA 2005: 8,5 MEuros

Mot clés :

Sylvie Laidet