Mon compte Devenir membre Newsletters

Ils font leur beurre grâce aux abeilles

Publié le par

Placer une ruche sur le toit de son entreprise. L'idée vous semble saugrenue? Pourtant, la TPE Apiterra a fait de la location d'essaims d'abeilles son fonds de commerce. Et ça marche.

Chaque mois, nous vous proposons ici le portrait d'un créateur d'entreprise, que nous retrouverons un an plus tard, afin de faire le point sur l'évolution de son affaire.

Rien qu'en France, plus d'un tiers des abeilles disparaît chaque année. Une TPE créée en 2010, Apiterra, tente de sensibiliser les entreprises à ce problème. Pour ce faire, elle vend et loue des essaims d'abeilles. L'idée germe dans l'esprit de Ronan de Kervénoaël, ancien directeur commercial et marketing d'une grande entreprise du secteur agroalimentaire. Il se rapproche de son ami Arnaud Lacourt, fondateur d'une société spécialisée dans la communication digitale, pour créer Apiterra. Novices en la matière, les associés sillonnent l'Europe et visitent les sites apicoles: ils se forment aux principes de base de l'activité, rencontrent des professionnels. De retour en France, les deux hommes achètent 500 essaims, qu'ils répartissent entre trois ruchers : un en Maine-et-Loire, un dans le sud de la France et un en Espagne. Les associés embauchent également trois apiculteurs professionnels. Côté finances, ils peuvent compter sur le fonds d'investissement Sofired, qui leur verse 150 000 euros. La banque publique Oséo y ajoute 350 000 euros, pour travailler sur un projet parallèle en collaboration avec l'Institut national de la recherche agricole. Le but: créer une race d'abeilles plus résistantes aux maladies.

De grandes ambitions. Pour l'heure, l'objectif est d'élargir la clientèle. Actuellement, la clientèle d'Apiterra est composée à 80 % de particuliers passionnés d'apiculture. Pour environ 500 euros TTC, ils acquièrent une ruche, bénéficient de matériels apicoles et d'une hot line. Les 20 % restants sont des entreprises qui veulent jouer la carte de l'originalité et placer une ruche sur le lieu de travail. « C'est à la fois une démarche forte sur le plan du développement durable et un projet fédérateur pour les collaborateurs », assure Ronan de Kervénoaël. L'entreprise peut choisir de louer l'essaim pour une année. Apiterra intervient ponctuellement pour s'occuper des abeilles et propose même une série de formations aux collaborateurs désireux de s'initier à l'apiculture. De plus, l'entreprise peut récolter le miel produit et le distribuer dans des pots à ses couleurs. Aujourd'hui, Apiterra a installé plus de 180 ruches à travers toute la France. Son objectif est de produire entre 3 000 et 4 000 essaims d'ici à septembre 2011 et d'augmenter la cadence pour en obtenir 12 000 dès l'année prochaine. « Mais surtout, nous voulons devenir les leaders de la production de ruches », ambitionne Ronan de Kervénoaël. Evoluant dans un secteur où il n'existe encore aucun business modèle comparable au sien, l'entreprise Apiterra deviendra certainement la reine des abeilles.

Entreprises et particuliers peuvent louer une ruche à l'année auprès d'Apiterra.

Entreprises et particuliers peuvent louer une ruche à l'année auprès d'Apiterra.

APITERRA - Repères

- ACTIVITÉ: Production et commercialisation de ruches
- VILLE: Angers (Maine-et-Loire)
- FORME JURIDIQUE: SAS
- DIRIGEANTS: Ronan de Kervenoaël, 51 ans et Arnaud Lacourt, 43 ans
- ANNÉE DE CREATION: 2010
- EFFECTIF: 5 salariés
- CA 2010: 400 kEuros