Mon compte Devenir membre Newsletters

Ils font recette au rayon sucreries

Publié le par

Avec un marketing haut de gamme et humoristique, les douceurs de Michel et Augustin se sont imposées dans la grande distribution.

En octobre 2006, Michel de Rovira (à gauche) et Augustin Paluel-Marmont ont payé de leur personne pour distribuer leurs produits dans le métro parisien.

En octobre 2006, Michel de Rovira (à gauche) et Augustin Paluel-Marmont ont payé de leur personne pour distribuer leurs produits dans le métro parisien.

Ils ont tout juste la trentaine et la grande distribution leur fait déjà les yeux doux. En seulement trois ans, Michel et Augustin, deux amis d'enfance, ont réussi à imposer leur propre marque sur le marché pourtant encombré de l'alimentaire. Aujourd'hui, les biscuits de cette entreprise parisienne de 11 salariés, baptisée de leurs prénoms, sont commercialisés dans 3 000 points de vente en France, notamment chez Carrefour et Casino.

La bonne idée de ces «trublions du goût», comme ils se surnomment? Susciter l'intérêt des consommateurs et des industriels en usant et en abusant d'une approche marketing fondée sur l'humour et la nostalgie. «Nous inventons les produits que nous aimerions manger ou boire, et nous les packageons avec les slogans qui nous passent parla tête», résume, amusé, Augustin Paluel-Marmont. Après les «petits sablés ronds et bons», déclinés en cinq recettes (pavot et vanille, farine de sarrasin, etc.), puis la «Vache à boire», sorte de yaourt liquide aux goûts improbables (vanille/sirop d'érable, framboise/menthe...), la jeune PME commercialisera, cet été, sa dernière innovation choc: la «vache givrée», une glace au yaourt.

Coup de pub et soirée apéritive géante. Outre le ton décalé de ses accroches, la marque s'est fait connaître grâce à de véritables opérations commandos. En début d'année, Michel et Augustin ont ainsi piégé Bill Gates, venu tenir une conférence à Paris: une bouteille de «vache à boire» avait été soigneusement déposée sur sa table, tandis que les deux amis filmaient la scène. Un joli coup de pub pour la marque, qui a ensuite diffusé le film sur son site web. Fin mai, les clients et prospects de la PME étaient invités, pour la seconde année consécutive, à venir déguster les derniers produits Michel et Augustin lors d'une soirée apéritive géante organisée au siège de l'entreprise. Cette stratégie marketing originale permet aux deux dirigeants d'envisager une croissance explosive: ils tablent sur un chiffre d'affaires avoisinant les 3 millions d'euros en 2007 et prévoient de le porter à 15 millions d'euros d'ici à 2010. De quoi nourrir des rêves de grandeur. Ils espèrent que leur marque sera référencée dans certaines enseignes du Royaume-Uni dès cet automne.

MICHEL ET AUGUSTIN Repères

- ACTIVITE: Industrie agroalimentaire
- VILLE: Paris
- FORME JURIDIQUE: SA
- ANNEE DE CREATION: 2004
- DIRIGEANTS: Augustin Paluel-Marmont et Michel de Rovira, 31 ans
- CA 2006: 1 million d'euros
- RESULTAT NET 2006: NC

Mot clés : produit | euro |

Guillaume Chazouillères