Mon compte Devenir membre Newsletters

Insertion des jeunes: un premier bilan satisfaisant

Publié le par

Fin 2006, 1 000 jeunes en difficulté avaient trouvé un emploi grâce au plan de Gérard Larcher.

@ PHOTODISC

Fin 2006, 1 000 jeunes en difficulté avaient trouvé un emploi grâce au plan de Gérard Larcher.

Permettre à 1 000 jeunes en difficulté d'accéder à l'emploi. C'est le difficile pari auquel s'est attelé le ministre délégué à l'Emploi, Gérard Larcher, en février 2005, en signant un accord avec l'ANPE, le Conseil national des missions locales et la société de travail temporaire Adia. Le but? Faire découvrir le monde de l'entreprise à déjeunes chômeurs. Pari tenu, puisqu'en décembre dernier, 1 000 jeunes avaient déjà bénéficié du dispositif, selon Adia. Identifiés par les missions locales, testés par l'ANPE et recrutés par Adia, ces jeunes, diplômés ou non, ont bénéficié d'un suivi personnalisé assuré par leur employeur et les missions locales. A noter que ce dispositif a fait émerger des initiatives originales. A Marseille, une centaine de jeunes ont été formés à différents métiers du BTP, de la logistique ou de la grande distribution. Le gouvernement a d'ailleurs prolongé ce dispositif de deux ans avec pour objectif d'aider 1 500 jeunes à trouver un emploi.