Mon compte Devenir membre Newsletters

Jeune entrepreneur: les clés pour bâtir votre crédibilité

Publié le par

Manque d'expérience professionnelle, méconnaissance du monde de l'entreprise, réseau limité... Difficile d'asseoir sa crédibilité quand on est un jeune entrepreneur et ce, malgré un projet prometteur. De l'élaboration du business plan à la tenue vestimentaire en passant par la préparation du pitch, voici quelques pistes pour convaincre les plus récalcitrants de vos interlocuteurs.

@ © VALERIY LEBEDEV - FOTOLIA.COM

Etre jeune et entrepreneur, une double peine? Pas si sûr... Pour Dominique Restino, président de l'association MoovJee qui soutient les jeunes dirigeants et porteurs de projet, cette situation peut être plus avantageuse qu'handicapante. « Les jeunes sont certes inexpérimentés, mais ils n'ont pas de charges familiales ni financières. Ils sont habitués à vivre avec peu d'argent. Ils ont de l'imagination, des rêves et de l'insouciance. Tous les ingrédients qu'il faut pour démarrer son affaire. » Pourtant, emporter l'adhésion de son banquier, des investisseurs, de clients, de prospects, de fournisseurs ou de futurs collaborateurs ne s'improvise pas. Ce qui marquera votre différence, c'est d'abord la valeur ajoutée et l'originalité de votre produit ou de votre service. La préparation de votre business plan est ensuite une étape essentielle. « Appuyez -vous sur des résultats tangibles et chiffrés. Anticipez l'ensemble des scénarios possibles en réfléchissant à des stratégies de repli ou des solutions innovantes aux problèmes que vous pourrez rencontrer », conseille David Mériau, responsable de l'incubateur Produit en Bretagne à l'ESC Bretagne Brest.

Par ailleurs, le métier d'entrepreneur demande des compétences dans des domaines très variés: comptabilité, obligations légales, déclarations administratives, droit du travail... Difficile de se retrouver dans le maquis de la création et de la gestion d'entreprise, d'autant plus quand on a peu d'expérience. N'hésitez donc pas à vous faire accompagner que ce soit par les chambres de commerce et d'industrie, les associations d'aide à la création d'entreprise ou encore par des dirigeants aguerris, via le mentorat et/ou des réseaux de chefs d'entreprise. Par ces biais, vous rencontrerez d'autres entrepreneurs, vous ferez parler de votre entreprise et vous vous constituerez un réseau plus élargi. Par ailleurs, intéressez-vous aux tendances, restez à l'affût de l'innovation, spécialisez-vous dans votre domaine en participant à des salons, conférences, concours... Votre ouverture d'esprit et votre capacité à vous remettre en question sont autant de signes de maturité. Elles ne peuvent que vous faire progresser dans vos prises de décision et donc vous rendre plus crédible auprès de vos interlocuteurs.

CE QU'IL FAUT RETENIR

- L'une des clés de votre crédibilité est la valeur ajoutée de votre produit ou service.
- Un bon entrepreneur est celui qui sait se vendre. Du pitch à la tenue vestimentaire, ne laissez pas de place à l'approximation ou au hasard.
- Entourez-vous de personnes expérimentées qui vous aiguilleront.
- Spécialisez-vous et restez à l'affût de l'innovation et des tendances.

«Pitcher», tout un art

Un bon entrepreneur est un entrepreneur qui sait se vendre. Encore une fois, tout n'est là qu'une question de préparation et d'entraînement. Elaborez votre «pitch» en vous demandant quelle histoire vous souhaitez raconter. Sachez mettre en avant vos points forts, anticiper les objections, les critiques que l'on pourrait vous opposer et préparez des contre-arguments. De même, avant chaque rendez-vous, fixez-vous des objectifs à atteindre et prévoyez des positions de repli éventuelles. Vous ne convaincrez pas un banquier avec le même exposé que celui destiné à vos fournisseurs. Veillez donc à adapter votre discours à chaque type d'interlocuteurs selon ses attentes. La tenue vestimentaire, la gestuelle ou encore l'intonation de la voix sont tout autant déterminantes. « Même avec le meilleur discours du monde, si le physique ne suit pas, le message ne passera pas », souligne Evelyne Platnic-Cohen, créatrice de Booster Academy, centres de formation à la vente. D'où l'intérêt, par exemple, de se filmer ou de se faire coacher par un proche, un mentor ou un professionnel pour corriger les tics de langage, la posture ou les gestes superflus. « C'est tout sauf naturel, insiste la dirigeante. Cela représente des heures de préparation, un peu comme un sportif de haut niveau. Il faut savoir prendre du recul. » André Labat, directeur de l'incubateur Paca Est, conseille quant à lui « de s'entourer, au sein même de son équipe, de personnes plus expérimentées aux profils complémentaires ». Comment recruter ou manager des collaborateurs plus âgés? Il vous faut encore une fois faire preuve de persuasion. « Le management, c'est aussi de la vente, résume Evelyne Platnic-Cohen (Booster Academy). A 22 ans, je manageais une équipe de 15 personnes, dont certaines avaient 20 ans de plus que moi. Il faut savoir emporter l'adhésion en faisant preuve d'une certaine autorité. De toute façon, il n'y a que vous qui connaissez votre âge. N'en faites pas un faux problème. » Une chose est sûre, le premier gage de votre crédibilité est votre confiance en vous et en votre entreprise.

Jonathan Benhamou, président de Novapost

Jonathan Benhamou, président de Novapost

LE TEMOIGNAGE DE: Jonathan Benhamou, président de Novapost
« Nos mentors nous ont guidés dans nos prises de décision »

A seulement 28 ans, Jonathan Benhamou joue déjà dans la cour des grands. Depuis cinq ans, il est à la tête de Novapost, société spécialisée dans l'archivage électronique sécurisé des documents RH, qu'il a cofondée dès sa sortie de HEC. Parmi ses clients, il compte aujourd'hui Canal+, Veolia, Bouygues Telecom, Ubisoft, Chronopost ou encore M6. Pourtant en 2007, rien n'était joué d'avance. Il a fallu faire ses preuves, adapter son service au milieu de cette «guerre des tranchées». « Notre âge a été handicapant au début. Nos clients étaient méfiants. Il a fallu travailler quatre fois plus et redoubler de rigueur, certifie le dirigeant. Cela nous a permis de gagner non seulement en crédibilité mais aussi en qualité et en réactivité. » S'il en est arrivé là, Jonathan Benhamou l'affirme, c'est en partie grâce aux bons conseils de mentors qu'il a démarchés dont Pierre Kosciusko-Morizet, à la tête de PriceMinister. « A chaque fois que nous avions des doutes, nous les appelions et ils nous donnaient leur avis. Cela nous a vraiment éclairés dans nos prises de décision. » Du côté de ses salariés, il estime ne jamais avoir eu de difficultés à manager les plus âgés, même s'il reconnaît certaines appréhensions au départ. Son jeune âge le pousse néanmoins à être, selon lui, « d'autant plus vigilant, pour ne pas les décevoir ».

Novapost

> Activité
Archivage électronique sécurisé de documents RH
> Ville
Paris (Xe arr.)
> Forme juridique
SAS
> Dirigeants
Jonathan Benhamou, 28 ans, et Clément Buyse, 29 ans
> Année de création
2007
> Effectif
35 salariés
> CA 2011
NC

Evelyne Platnic-Cohen, fondatrice, Booster Academy

Evelyne Platnic-Cohen, fondatrice, Booster Academy

Evelyne Platnic-Cohen, fondatrice, Booster Academy

«Même avec le meilleur discours du monde, si le physique ne suit pas, le message ne passera pas. »