Mon compte Devenir membre Newsletters

L'EMPLOI A TEMPS PARTAGE, POUR S'OFFRIR DES CADRES DE HAUT NIVEAU

Publié le par

Vous n'avez pas les moyens de vous offrir un directeur marketing ou un responsable des ressources humaines? L'emploi à temps partagé vous permet de partager le salaire d'un cadre avec d'autres PME.

@ FOTOLIA/ROLPHOTO

«A moi la stratégie, à lui sa mise en scène!» Depuis qu'Akim Barika, gérant de la société MCB (Media Corporate Business), spécialiste de l'affichage dynamique, fait appel à un directeur commercial à temps partagé, ses données clients et prospects sont enfin parfaitement organisées. Jacques-Olivier Garda, du cabinet d'externalisation commerciale Prospactive, se rend une journée par semaine chez MBC. Il veille au bon usage du système d'informations par les commerciaux de la PME et fait un point détaillé avec les trois assistantes commerciales. Surtout, ce «super commercial externe» traduit en plan d'action la stratégie élaborée par son client, Akim Barika. Le tout pour un montant annuel d'honoraires de 30 000 Euros HT. Bien loin du salaire chargé d'un directeur commercial à temps plein...

De fait, l'externalisation permet à une PME de bénéficier de compétences élevées, dignes de celles dont profitent les grands comptes. Jean-Pierre Pondepeyre est l'un des cofondateurs d'E-magineurs, une agence lyonnaise de communication plurimédia, rachetée par Yin Partners. Malgré une croissance fulgurante, son entreprise a bien failli vivre une crise financière grave. Pourquoi? Le dirigeant a vu ses charges augmenter en flèche et a accumulé les retards de paiement. Résultat: des difficultés de trésorerie dont il aurait pu ne pas se remettre. En 2004, il se met en quête d'un directeur financier à temps partagé. Au bout de quatre mois, Denis Thoral arrive chez E-magineurs, dont il revoit l'ensemble des outils de gestion: tableaux de bord, feuilles de temps de travail intégrées dans les tableaux de bord de gestion, édition d'un compte de résultats mensuel par activité... Quatre ans plus tard, Denis Thoral est toujours en poste et Jean-Pierre Pondepeyre se déclare «ravi» de l'aide que lui a apportée ce Daf externalisé. «Nous avons réduit nos frais financiers et évité d'avoir à régler diverses pénalités de retard (Urssaf, TVA), ce qui a compensé le prix de sa prestation.»

De quelques heures à quelques jours par semaine

Ces cadres interviennent «à la carte», quelques heures ou journées par semaine. «Nous nous adaptons à chaque client, confirme Denis Thoral, gérant d'Adgest, prestataire spécialisé dans la direction financière à temps partagé. Cela va d'une demi-journée par mois pour une TPE à un jour et demi par semaine pour une société de taille moyenne.» Thibault Convert est aux commandes de la SARL APSI, distributeur des produits Calipage. Depuis 2004, à la suite de dysfonctionnements techniques à répétition, il décide d'externaliser sa direction informatique auprès d'un prestataire spécialisé, Deuzzi. L'intervenant passe une journée par mois chez APSI-Calipage, qu'il facture 700 Euros HT. L'entreprise a également souscrit une assistance technique qui lui permet d'être dépannée à tout moment et lui coûte entre 80 et 200 Euros HT par poste et par an. Pour Thibault Convert, l'enveloppe budgétaire totale - près de 15 000 Euros par an - représente le prix de la tranquillité: «Je peux me concentrer sur notre coeur de métier: la vente.» Fort de cette expérience, il a décidé d'externaliser d'autres fonctions comme le standard téléphonique, basculé vers un prestataire, chaque jour entre 12 et 13 heures, et pendant les congés du personnel.

Le dernier avantage de l'externalisation est d'ordre social. Comme le fait remarquer Patrick K. Placktor, dirigeant de KPrh Conseil, «les charges sociales sont mutualisées entre les différents employeurs». L'alignement des chiffres est probant. Alors qu'un responsable des ressources humaines à temps plein coûte entre 80 000 et 95 000 euros par an, charges patronales comprises, la prestation de KPrh Conseil vaut jusqu'à quatre fois moins cher. KPrh facture un abonnement d'un an ou plus, dont le montant varie selon l'effectif de l'entreprise. Comptez 25 000 Euros par an pour une PME de 10 à 49 salariés, 35 000 Euros par an entre 50 et 99 salariés et 45 000 Euros par an à partir de 100 salariés. Sans compter que l'entreprise cliente échappe aux contraintes du droit du travail: risques de rupture de contrat, etc. Reste que toutes les fonctions ne se prêtent pas à l'externalisation. Difficile, par exemple, de confier sa production à un tiers. Ainsi, certains achats, parmi lesquels les approvisionnements en matières premières, restent, le plus souvent, la chasse gardée des directions générales. Selon Jean-Louis Valette, gérant de Cesmae, spécialiste de la gestion des commandes à faible valeur ajoutée, «seuls les achats n'ayant pas un intérêt stratégique peuvent être externalisés, à condition que la PME dispose de son propre service achats, capable de collaborer avec le prestataire».

TEMOIGNAGE
«L'emploi à temps partagé permet de s'offrir de hautes compétences»

FREDERIC FAURE, directeur général du groupe Atalante


A la suite du rachat de Continent Insolite, une agence de voyage de sept salariés, Frédéric Faure souhaite embaucher un responsable financier. Sa structure financière ne le lui permettant pas, le dirigeant d'Atalante opte pour un cadre à temps partagé à qui il confie deux missions: le contrôle de gestion et la formation de la responsable comptable. La formule lui convient à merveille. Depuis 2006, Denis Thoral, directeur financier à temps partagé, est présent un jour par semaine et pilote le service gestion-comptabilité.
Un an plus tard, à la suite de soucis informatiques, Frédéric Faure fait une nouvelle fois appel à l'externalisation. «Nous avions recruté un débutant en CDD pour effectuer la maintenance de nos 60 postes. Nous l'avions formé mais il n'avait pas atteint le niveau de compétences requis.» Au contraire, le responsable informatique à temps partagé suit les gros chantiers, initie des projets... Budget des deux prestations: 18 000 Euros HT par an pour la première, 50 000 Euros HT par an pour la deuxième. «Cela m'a semblé cher au début, mais, avec le recul, c'est un excellent investissement.»

GROUPE ATALANTE - Repères

- ACTIVITE: Tour operating
VILLE: Lyon (Rhône)
- DIRIGEANT: Frédéric Faure, 53 ans
- FORME JURIDIQUE: SAS
- EFFECTIF: 65 salariés
- ANNEE DE CREATION: 1986
- CA 2007: 23 MEuros
- RESULTAT NET: 800 KEuros