Mon compte Devenir membre Newsletters

L'Etat investit dans les PME innovantes

Publié le par

En 2006, Oséo a injecté 4,4 milliards d'euros dans 58 000 PME. Ses investissements ont progressé de 77% pour les PME innovantes et de 20% pour les entreprises en création.

Oséo soutient la création et l'innovation

@ Source: Oséo

Oséo soutient la création et l'innovation

Les PME en mal de financement peuvent compter sur l'aide de l'Etat. C'est ce que révèle le bilan d'activité d'Oséo, organisme public né, en 2004, du rapprochement de la Banque de développement des PME (BDPME) et de l'Agence nationale pour la valorisation de la recherche (Anvar). Il investit en direct dans des entreprises, à toutes les phases de leur développement, pour le compte de l'Etat, de collectivités locales ou d'établissements bancaires. En 2006, Oséo a consacré 19% d'investissements directs supplémentaires dans les petites et moyennes entreprises. Au total, il a injecté 4,4 milliards d'euros dans 58 000 entreprises l'an dernier. «Cette activité a été portée par Y augmentation des investissements dans les entreprises innovantes», précise Joël Daraud, son directeur général délégué. Et pour cause: les engagements d'Oséo ont progressé de 20% pour les entreprises en création et de 77% pour les PME innovantes. L'explication? L'Etat avait tenu à augmenter ses dotations pour investir massivement dans le financement de l'innovation, moteur du développement des PME. Entre 2005 et 2006, le niveau des dotations de l'Etat est passé de 225 millions à 340 mil lions d'euros. Mais ce n'est qu'un effet de rattrapage: ils ont simplement retrouvé leur niveau de 1994.

Joël Daraud, directeur général délégué d'Oséo

«La France reste en retard en matière de soutien public à l'innovation.»

Le retard français. Est-ce suffisant? Pas encore. «La France reste en retard, en matière de soutien public à l'innovation, par rapport aux principaux pays européens», indique Joël Daraud. Ce soutien renforcé dans l'innovation est également lié à l'émergence récente des pôles de compétitivité: 80 mil lions d'euros d'aides, notamment en avances remboursables, ont été injectés, en 2006, dans des entreprises innovantes ayant intégré ces pôles. Ce qui explique que les nouvelles technologies et les sciences de la vie constituent les deux secteurs phares des interventions d'Oséo.

Pour 2007, Oséo demande une nouvelle hausse de ses moyens, cette fois pour investir dans des entreprises moyennes, notamment celles qui souhaitent exporter. Cette année, les dotations de l'Etat devraient atteindre 458 millions d'euros. Un montant qui a quasiment doublé depuis deux ans.