Mon compte Devenir membre Newsletters

L'Etat veut aider les PME à mieux utiliser les nouvelles technologies

Publié le par

Eric Besson, le secrétaire d'Etat au développement de l'Economie numérique, a présenté le 20 octobre un plan d'action pour promouvoir l'économie virtuelle. Fort de 154 actions à mener, ce programme, baptisé Plan France Numérique 2012, vise à faire entrer la France dans l'ère numérique. Et les petites structures n'ont pas été oubliées. Tout d'abord, le gouvernement souhaite mettre en place des «ambassadeurs du numérique pour les PME». Leur mission? Fournir aux entreprises des diagnostics et des bilans sur leur utilisation des technologies de l'information et de la communication (TIC), en vue de «les inciter à améliorer leur productivité». A l'heure actuelle, à peine 50% des entreprises françaises sont connectées à l'Internet haut débit, 30% disposent d'un site web et 500 000 PME sont totalement déconnectées de l'économie numérique.

Le gouvernement compte aussi mobiliser les réseaux d'appui aux entreprises. Concrètement, 1 000 conseillers au numérique seront déployés à partir des chambres de commerce et d'industrie (CCI), des chambres de métiers et de l'artisanat (CMA), des espaces publics numériques (EPN), etc. Des modules multimédias seront également développés à destination des dirigeants, et un guide d'achat sur le Web sera mis en oeuvre pour faciliter la compréhension des offres d'équipements informatiques, télécoms et internet.

D'autres mesures incitatives ont aussi été évoquées par Eric Besson. Une offre de financement privilégiée destinée aux entreprises de moins de deux ans et qui comptent moins de 20 salariés doit être mise en place.

Objectif: que ces PME puissent acquérir des équipements informatiques, télécoms et internet. Parallèlement, le développement d'offres d'accès haut débit compétitives et performantes à destination des TPE et PME sera encouragé.

Quant aux CCI et CMA, elles vont être incitées à créer un «référentiel d'équipement et de bonnes pratiques numériques» pour proposer aux dirigeants des formations adaptées. Ces structures sont, par ailleurs, invitées à créer un référentiel métier dans les domaines du conseil et de l'accompagnement informatique.

Le gouvernement envisage enfin de mener en 2009 une campagne de «pédagogie et de sensibilisation» à l'usage des TIC dans les TPE et PME sur les atouts et les risques liés au Net. Cette campagne plurimédia devrait diffuser, à la télévision, des films de promotion appelés «Les entreprenautes». In fine, toutes ces mesures ont pour ambition d'atteindre trois objectifs en 2012: 100% des entreprises françaises connectées à l'Internet haut débit, 80% des entreprises dotées d'un site web et 15% des entreprises disposant d'un site marchand. Pour plus d'informations, vous pouvez vous rendre sur le site dédié http://francenumerique2012.fr.

Steve Ballmer, p-dg de Microsoft

Steve Ballmer, p-dg de Microsoft

ZOOM - Les PME françaises à la traîne?

Les entreprises françaises seraient-elles réfractaires aux nouvelles technologies? Si la France dispose d'infrastructures fortes avec un réseau internet bien développé, le taux de pénétration des ordinateurs et logiciels ainsi que l'utilisation du Web dans les PME françaises resteraient faibles comparés à d'autres pays comme le Danemark ou le Royaume-Uni. C'est le constat dressé par Steve Ballmer, p-dg de Microsoft, lors de la conférence d'ouverture du 63e congrès des experts-comptables, qui s'est tenu, début octobre, à Paris. Pourtant, «les TIC augmentent la productivité de toutes les entreprises», a assuré Steve Ballmer. C'est la raison pour laquelle «les PME françaises doivent essayer de rattraper leur retard». Dans un plaidoyer en faveur des nouvelles technologies, il a rappelé que les TIC permettaient d'obtenir des informations sur ses clients et de communiquer avec eux de façon plus personnelle.