Mon compte Devenir membre Newsletters

L'open space idéal à la loupe

Publié le par

Qu'est-ce que l'open space idéal ? La rédaction de Chef d'entreprise Magazine a posé la question à Amsycom... Ce spécialiste de l'aménagement des locaux décrypte l'évolution des tendances et les nouvelles habitudes de travail.

Installer un maximum de personnel dans un nombre limité de mètres carrés, tel est le postulat de départ de l'open space. Loin de l'image caricaturale du poulailler, aujourd'hui, l'open space s'envisage de manière plus nuancée. Convivialité entre les équipes, circulation facilitée, abolition des barrières hiérarchiques... « Un espace de travail, c'est d'abord le reflet d'une organisation d'équipe », définit Katrin Celada, architecte consultante chez Amsycom, spécialiste en organisation d'espaces de travail.

@ AMSYCOM/DR

1 - DE PETITS POLES DE TRAVAIL

La tendance en open space? Créer des «îlots» grâce au mobilier et aux cloisons mobiles. L'open space est fractionné en petits espaces aux dimensions plus humaines, regroupant dix à douze personnes maximum. « C'est une échelle qui facilite la notion d'espace d'équipe, souligne Katrin Celada. Les salariés sont rassemblés en fonction de besoins pratiques ou pour répondre à des impératifs hiérarchiques. » Définissez des emplacements appropriés pour chacun des col laborateurs: par exemple, quels sont ceux qui sont amenés à travailler ensemble sur des dossiers communs?

Le but : s'assurer de la cohérence des relations internes. Se pose alors la question du bureau du manager. Ce dernier peut avoir un bureau clos, en bordure d'open space. Mais, « de plus en plus, le manager intègre lui aussi l'open space, assure Katrin Celada. Cela traduit une volonté de démocratisation et de partage. »

2 - QUELS ESPACES POUR LES REUNIONS ?

Deux types d'espaces sont envisageables: d'une part, des tables placées non loin des bureaux dans l'open space. « Au fil des années, le poste de travail du salarié s'est réduit, constate Katrin Celada. Mais il est complété par des espaces de réunion, symbolisés notamment par des tables placées par pôle et réservées aux discussions improvisées. » D'autre part, les collaborateurs peuvent profiter d'un espace plus grand, entièrement cloisonné, réservé aux réunions importantes. Ce dernier est aménagé avec des cloisons mobiles qui permettent de le reconfigurer pour une conférence, un cocktail ou tout autre événement. En open space, les salles de réunion et de travail permettent également de s'isoler pour se concentrer plus facilement.

3 - DES RANGEMENTS INDIVIDUELS ET COLLECTIFS

« Comme les cloisons, les meubles rythment l 'espace. Ils «protègent» les salariés de la circulation en orientant cette dernière », explique la consultante d'Amsycom. Pour ne pas perdre en luminosité sur le plateau, privilégiez les meubles bas (maximum 1 mètre 50). Prévoyez-en un à proximité de chaque collaborateur: les dossiers quotidiens seront à portée de main. Le mobilier peut aussi être attribué de manière collective, utile à tout un pôle. Les armoires hautes, qui restreignent la vue d'ensemble, sont alors regroupées dans un espace clos, voire fermé pour plus de sécurité. Une alternative est de placer ces armoires plus massives dans un coin.

4 - LES CLOISON S PONCTUENT L'ESPACE

Avant d'installer des cloisons, il est impératif de se poser les bonnes questions, notamment en matière d'organisation des équipes ou d'impératifs de confidentialité. Autre point important: le bruit. C'est l'épaisseur de la cloison qui déterminera la performance de l'isolation. Sans oublier les considérations techniques, comme l'emplacement des prises ou la possibilité de fixer les panneaux au plafond et au sol. Les cloisons doivent aussi respecter les normes de circulation en cas d'incendie. Enfin, interrogez-vous sur l'esthétique. En effet, la mode est aux cloisons vitrées. Le verre favorise la luminosité, mais, pour plus d'intimité, il peut être opacifié, créant ainsi une certaine intimité, tout en laissant passer la clarté.

5 - UNE LUMIERE REFLECHIE

La lumière d'un bureau doit être répartie sans produire d'éblouissement, ni de zones d'ombre. Favorisez l'éclairage naturel, tout en veillant à ne pas coller les bureaux à une fenêtre, ni même les placer trop loin. « Au-delà de six mètres de distance de la vitre, le bureau d'un salarié est considéré comme étant placé dans un local sans fenêtre », rappelle Katrin Celada.

6 - SOIGNER L'IMAGE DE L'ENTREPRISE

Plantes, oeuvres d'art, logos de l'entreprise... Ces éléments contribuent à renforcer l'identité de la société. Agrémentez vos locaux de petits plus qui sauront faire la différence!

"Au-delà de six mètres de distance d'une vitre, un bureau est considéré comme étant placé dans un local sans fenêtre."

KATRIN CELADA, consultante chez Amsycom

Mot clés : travail |

Céline Tridon